Joël Embiid condamné à choke en playoffs ?

par 2 minutes de lecture
Joël Embiid
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

Si Andrey Toney est le « Strangleur de Boston », Joël Embiid lui est le « Chokeur de Philadelphie ».

Joël Embiid, la superstar des Philadelphia 76ers, continue de faire face à des critiques acerbes quant à ses performances lors des matchs d’élimination. Ses performances laissent à désirer, alimentant les spéculations sur sa capacité à répondre présent dans les moments cruciaux.

Son salaire annuel de plus de 50 millions de dollars souligne davantage les attentes placées en lui pour être un leader sur le terrain lors des matchs décisifs, une responsabilité qui semble lui peser.

Découvrez l'App TFA ! Découvrez l'App TFA sur iOs ! Découvrez l'App TFA sur Android !

Son incapacité à briller lors des matchs cruciaux contre différents adversaires, tel que Boston, les Knicks, les Hawks, le Heat et les Raptors, soulève des interrogations sur sa capacité à porter l’équipe lorsqu’elle en a le plus besoin.

Même après une victoire au Madison Square Garden lors du match 5, où les Sixers ont dû compter sur d’autres joueurs pour compenser la faible contribution de Joël Embiid, les doutes persistent quant à sa capacité à assumer son rôle de leader dans les moments cruciaux.

Bien qu’Embiid ait accumulé 19 points, 16 rebonds et 10 passes décisives lors du dernier match, son inefficacité offensive et ses neuf pertes de balle ont été préoccupantes. Tyrese Maxey, avec ses 46 points, a été le véritable moteur de l’équipe.

Les statistiques révèlent que dans les matchs d’élimination, Embiid affiche des performances en deçà de ses moyennes en saison régulière, ce qui soulève des questions sur sa capacité à répondre aux attentes et à justifier son salaire faramineux.

Bien que certaines de ses contre-performances puissent être attribuées à des blessures, comme son problème au genou ou ses maux de tête récents, les attentes envers les véritables leaders de l’équipe sont toujours élevées, blessures ou non.

Comparativement à des légendes du même poste comme Hakeem Olajuwon et Shaquille O’Neal, qui ont su briller dans les moments cruciaux des playoffs, Joël Embiid semble encore en deçà de cette catégorie.

Alors que les Sixers continuent leur parcours en playoffs, la pression sur Joël Embiid pour inverser cette tendance et justifier son rôle ne cesse de croître.

Crédit photo

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires