Jerry West est décédé à l’âge de 86 ans.

par 3 minutes de lecture
jerry west
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

NBA – Toute la planète basket est sous le choc de cette nouvelle qui est tombé ce mercredi après midi, avec la disparition de la légende Jerry West, à l’âge de 86 ans.

 

C’est un communiqué des Los Angeles Clippers qui est sorti pour annoncer la disparition de la légende Jerry West.

Avant d’être celui qui incarne le logo de la NBA, cette silhouette que l’on retrouve sur tous les objets de communication de la ligue, Jerry West fût d’abord, et principalement, une légende du basket américain.

Quelques éléments à ce sujet :

  • NBA champion (1972)
  • NBA Finals MVP (1969)
  • 4x NBA All-Star
  • 12x All-NBA Team
  • 5x All-Defensive Team
  • Membres des 75 légendes de la NBA

 

Mr. Clutch, qui n’a connu qu’un seul maillot, celui des Lakers, a connu dans chacune de ces saisons la nomination au All Star Game. Premier et seul joueur nommé  MVP des finales en ayant perdu avec son équipe, Jerry West a subi comme personne d’autres les années Bill Russell avec les Celtics de Boston, enchaînant les NBA Finals dans les années 60/70 (neuf au total).

« Il a subi une défaite plus dure que n’importe quel joueur que j’ai jamais connu », a déclaré un jour le regretté et légendaire diffuseur des Lakers Chick Hearn à propos de West. « Il s’asseyait seul et regardait dans le vide. Une défaite qui lui a arraché les tripes.

 

May 1970; New York, NY, USA; FILE PHOTO; Los Angeles Lakers guard Jerry West (44) at the free throw line during the 1969-70 NBA Finals against the New York Knicks at Madison Square Garden. Mandatory Credit: Manny Rubio-USA TODAY Sports

 

Introduit au Hall Of Fame, à deux reprises, d’abord en tant que joueur en 1980, puis en tant qu’éxécutif au sein des franchises, en 2024.

Car Jerry West à connu de très grands succès en étant dans les coulisses, en particulier avec sa franchise de toujours, les Los Angeles Lakers, avec ce titre de 1999/2000, le premier du duo Kobe Bryant / Shaquille O’Neal.

Il fut également un artisan dans l’histoire des Memphis Grizzlies, ou plus récemment des Golden State Warriors, s’opposant par exemple au transfert d’un certain Klay Thompson en 2014, ou poussant à l’arrivée de Kevin Durant en 2016 (avec le résultat que l’on connaît …)

May 24, 2011 Credit: Kyle Terada-USA TODAY Sports

 

C’est un GRAND monsieur du basket qui nous quitte, et dont l’héritage reste et restera toujours intact dans les mémoires de la communauté basket, aux Etats-Unis et à travers le monde.

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires