Jaylen Brown sweep les Pacers et obtient le MVP des finales de conférence

par 4 minutes de lecture
Jaylen Brown
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Les Boston Celtics menés par Jaylen Brown ont éliminé les Indiana Pacers en quatre matchs dans une série de finales de Conférence Est, clôturant la série par une victoire 105-102 lundi soir.

Jaylen Brown a été couronné MVP de la série, remportant le trophée Larry Bird. Le joueur de 27 ans a brillé tout au long de la série, affichant une moyenne de 29,8 points, cinq rebonds, trois passes décisives et deux interceptions par match.

Lorsque la légende des Boston Celtics, Cedric Maxwell, a annoncé que Jaylen Brown avait remporté le trophée Larry Bird en tant que MVP des finales de la Conférence Est, personne n’a semblé plus surpris que Brown lui-même.

« Je ne m’y attendais pas du tout, » a déclaré Brown, avec le trophée à ses côtés lors de la conférence de presse après la victoire des Celtics 105-102 contre les Indiana Pacers dans le match 4 lundi soir. Avec un large sourire, il a ajouté : « Je ne gagne jamais rien. »

C’est pourtant Brown qui a réalisé deux actions décisives dans les 65 dernières secondes du match.

D’abord, il a contré la tentative de pénétration d’Andrew Nembhard, puis il s’est infiltré dans la raquette pour faire une passe décisive à Derrick White, qui a inscrit le tir à trois points décisif à 41 secondes de la fin, donnant l’avantage à Boston pour la première fois depuis le début de la seconde mi-temps.

Ces actions ont permis aux Celtics de balayer la série et de revenir en finale NBA pour la deuxième fois en trois ans.

« Je suis juste heureux que nous ayons gagné, » a poursuivi Brown. « Et il faut donner du crédit à Indiana, ils nous ont vraiment donné du fil à retordre. Je sais que certaines personnes pensent qu’Indiana n’était pas une bonne équipe, mais je pense qu’ils ont été aussi coriaces que n’importe quelle équipe que nous avons affrontée cette saison. Ils étaient physiques, rapides et nous ont mis beaucoup de pression. Donc, respect à eux. »

Jaylen Brown a été exceptionnel tout au long de la série, avec une moyenne de 29,8 points, cinq rebonds, trois passes décisives et deux interceptions par match.

Sa performance a été cruciale pour les Celtics, notamment avec ses 40 points dans le match 2, juste après avoir été snobé pour les honneurs All-NBA. Son tir à trois points égalisateur dans le match 1 a forcé la prolongation, que les Celtics ont ensuite remportée.

Bien que Jaylen Brown soit souvent considéré comme le Robin de Jayson Tatum, dans cette série, les deux joueurs ont partagé la vedette.

Jayson Tatum, qui aurait également pu prétendre au trophée Larry Bird, a enregistré des moyennes impressionnantes de 30,3 points, 10,3 rebonds et 6,3 passes décisives. Leur duo s’est avéré trop puissant pour les Pacers et les autres équipes rencontrées par les Celtics durant ces playoffs.

Les Celtics ont véritablement roulé plein gaz vers les finales NBA, éliminant successivement le Miami Heat, les Cleveland Cavaliers et les Pacers en seulement 14 matchs.

Kristaps Porziņģis sera probablement nécessaire pour remporter le titre, surtout si les Mavericks de Dallas, avec Luka Dončić et Kyrie Irving, parviennent à sweep les Timberwolves du Minnesota et deviennent leurs adversaires en finale.

Si Kristaps Porziņģis n’est pas prêt pour le début de cette série, Brown, Tatum, Jrue Holiday, Derrick White et Al Horford devront élever leur niveau de jeu de manière significative.

Les espoirs de titre de Boston reposent principalement sur les épaules de Jayson Tatum et Jaylen Brown. Les Celtics ont besoin que leur duo reste aussi dynamique qu’il l’a été durant les playoffs de la Conférence Est.

 

Crédit photo : Trevor Ruszkowski-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires