James Harden a raté son Game 5 et les Raptors reviennent à 3-2

par 3 minutes de lecture
james harden
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

James Harden était attendu pour le retour des Sixers au Wells Fargo Center mais le barbu est passé à coté de son match à l’image de son équipe. Menants 3-0 après trois matchs, les Sixers n’ont désormais plus qu’un match d’avance sur les Raptors et devront s’imposer au Canada pour éviter un Game 7.

15 points à 4/11 au tir, 2/6 à 3pts , 7 assists et 5 ballons perdus mais surtout un body language inquiétant d’Harden sur le terrain, voila ce qui ressort de la très moyenne performance de l’ancien MVP cette nuit face aux Raptors.

Dans un match ou il a scoré 4 points rapidement, James Harden a une nouvelle fois passé une soirée compliquée, une habitude qui semble de plus en plus récurrente chez les Sixers. Car si son impact à son arrivée était plus que positif, les perfs individuelles d’El Barbudo ont commencé à diminuer il y’a quelques temps déjà.

Si on le sait en difficulté avec son adresse depuis le début de saison (plus faible pourcentage en carrière au tir et à trois-points) , sa capacité de play-making et sa vision de jeu lui avait valu de finir deuxième meilleur passeur de la saison et d’aider Philly à bien terminer la régulière.

Mais depuis le début des play-offs, bien masqué par les perfs de Maxey et d’Embiid, James Harden est en souffrance dans son jeu. Le meneur des Sixers tourne à 18,4 points, 4,8 rebonds, 9,2 assists et 3,6 turnovers de moyenne à 37% au tir et 38% à trois-points.

Et si Harden tourne quasiment en double-double, sa production n’est pas au niveau de ce qui était attendu de lui en arrivant à Philly. Dans le rôle de lieutenant d’Embiid, qui s’avère en plus être blessé au pouce, Harden va devoir augmenter son niveau de jeu si Philadelphie espère faire quelque chose en play-offs.

Mais pour l’instant l’heure est grave, puisque les Sixers, qui semblaient tranquillement se diriger vers un sweep et le deuxième tour, doivent se déplacer au Canada pour jouer un Game 6 sous haute tension.

« Je l’ai dis depuis qu’il est arrivé, il doit être agressif et jouer en étant lui-même. Ce n’est pas vraiment mon boulot, c’est surement au coach d’aller lui parler et lui demander de prendre plus de tirs, surtout si la défense me défends comme elle le fait. » à déclaré Joël Embiid sur James Harden.

Une déclaration qui ressemble à celle qu’avait déjà fait Embiid avant les play-offs mais qui ne s’est pas encore manifesté sur le terrain.

Et si les Sixers se sont inclinés cette nuit et n’ont surtout jamais réussi à revenir à hauteur des Raptors, James Harden l’explique par de trop nombreuses pertes de balles et un manque d’efficacité offensive des 76ers qui n’ont marqués que 88 points dans le match (plus faible total depuis le 20 mars, déjà face aux Raptors).

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires