James Harden décline sa player option

par 4 minutes de lecture
harden
par 4 minutes de lecture

Les joueurs NBA avaient jusqu’au 29 juin pour décider de lever, ou non, leurs player options. Ce jeudi soir débutera la Free Agency 2022 et James Harden a finalement décider de décliner la sienne d’un montant de 47,4 millions de dollars.

James Harden est considéré comme l’un des gros poissons de cette Free Agency 2022. Avec John Wall, Bradley Beal, Russell Westbrook ou encore Zach LaVine, la cuvée de joueurs potentiellement libre cet été est impressionnante.

Harden avait signé à l’été 2017, une prolongation de contrat à hauteur de 171 millions de dollars sur 4 ans avec les Houston Rockets.

Par la suite, le joueur de 32 ans est resté 3 ans et demi à Houston, en alignant une saison de MVP et en atteignant les finales de conférence en 2018 contre les immenses Warriors en 7 matchs.

Frustré de ne pas avoir réussi à atteindre ne serait-ce que les Finales NBA avec les Rockets, Harden sentait qu’il était en fin de cycle dans le Texas. Il demanda donc son transfert à Brooklyn pour y rejoindre son pote Kevin Durant et Kyrie Irving.

Malheureusement, le projet d’un Big 3 plus que létal avec ses 2 compères n’aura jamais vu le jour, des tensions en interne commençaient à naître entre Kyrie et Harden si bien que le barbu déménagea à Philadelphie notamment contre Ben Simmons.

La saison dernière, Harden a donc rejoins les Sixers lors de la Trade Deadline. Il y a joué 21 matchs de saison régulière, assez pour faire fantasmer la planète basket sur son duo avec Joel Embiid, et disputé 12 matchs de Playoffs (élimination des Raptors au 1er tour en 6 matchs puis défaite contre le Heat en 6 matchs également).

Désormais installé dans la ville de l’amour fraternel avec Joel Embiid, Doc Rivers ou encore Daryl Morey, l’ancien general manager des Rockets aujourd’hui en place aux Sixers, le barbu a finalement décidé de ne pas opter pour sa player option, faisant de lui un agent libre restreint.

Malgré les critiques que certains, comme son coéquipier Joel Embiid, lui ont attribués dans son jeu. James Harden réalise ici une bonne action pour lui, pour son avenir et pour les Sixers.

Conscient du fait qu’il n’est plus le James Harden de 2018 mais qu’il a tout de même de bonnes chances de rempiler avec les Sixers, Harden accorde à la franchise de Philadelphie de la flexibilité en les privant de ce contrat de plus de 47 millions de dollars qui aurait été considéré comme « boulet ».

De l’autre côté, l’ancien d’Oklahoma City va entamer des négociations avec son pote Daryl Morey afin de se fixer sur une prolongation de contrat à Philadelphie à la hauteur de son niveau.

Tout le monde est donc gagnant.

Les finances de Philadelphie en sont allégés, mais disposent toujours du contrat « fardeau » de Tobias Harris qui est bien trop important (38 millions la saison suivante), et Harden de son côté va pouvoir poursuivre son aventure à Phila.

À l’inverse de John Wall ou de Russell Westbrook qui optent pour leur player option afin de sécuriser leur avenir, celui du MVP 2018 ne fait pas de doute : Il repartira la saison prochaine en tant que meneur titulaire des Sixers avec à ses côtés Joel Embiid, Tobias Harris ou encore Tyrese Maxey.

L’entente Embiid – Harden semble fonctionner et si celui-ci est amené à trouver un deal avec les Sixers, ces 2 joueurs évolueront sous les mêmes couleurs sur plusieurs années, constituant ainsi un des plus gros duos de la ligue.

La sortie de route lors des derniers Playoffs contre Miami était inévitable tant Embiid était blessé et Harden venait juste d’arriver. Cependant, il y a un coup à jouer pour ces Sixers, qui trônaient à la 1ère place de la conférence Est en 2021.

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires