Indiana Pacers : La jeunesse au pouvoir

par 2 minutes de lecture
Haliburton et Turner symbolisent bien la belle dynamique actuelle des Indiana Pacers
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

Les Indiana Pacers sont funs à regarder, oui vous avez bien entendu. Sans parler forcément de bilan comptable, ce que propose l’équipe coaché par Rick Carlisle est pour le moment vraiment prometteur.

8 Février 2021, coup de tonnerre chez les Indiana Pacers : leur joueur star Domantas Sabonis est échangé aux Kings contre Tyrese Haliburton et Buddy Hield. Si dans un premier temps les voix s’élèvent pour clamer à une erreur commise par les Indiana Pacers, aujourd’hui il est difficile de leur en vouloir. Cet échange permet même aujourd’hui d’imaginer une reconstruction plus rapide que prévu tant les additions suivantes ont fait avancer le processus.

« Des deux côtés du terrain, on n’a pas pu les arrêter.  » a déclaré Steve Clifford hier soir (coach des Charlotte Hornets) après la défaite de son équipe face aux Pacers. « Leurs pick-and-roll nous ont vraiment gêné. C’est la seconde meilleure équipe offensive de la ligue et nous n’avons rien pu faire »

Une draft intelligente

Détenteur du pick numéro 6, les Indiana Pacers vont donc sélectionner le rookie en provenance d’Arizona, Bennedict Mathurin. Doté d’un physique impressionnant, le canadien fait forte impression sans même être un starter. En effet il compile 19.9 points, 3.8 rebonds et 2.1 passes en 27 minutes de jeu. Comme point d’orgue, une performance impressionnante face aux Brooklyn Nets puisqu’il inscrira 32 points avec une adresse insolente (8-16 aux tirs dont 6-9 à 3 points).

Également à noter, la draft d’Andrew Nembhard. Certes il a été sélectionné au second tour mais il gagne cependant peu à peu la confiance de Rick Carlisle et il devrait donc jouer lui aussi un rôle dans la rotation.

Un métronome au service des autres

Pour chapeauter tout cela, un homme : Tyrese Haliburton. Après avoir déjà montrer de belles choses du côté des Kings, on peut aisément constater l’évolution ascendante du jeune meneur de 22 ans.

Capable de peser dans le scoring de son équipe, c’est surtout à la passe qu’il impressionne. Ce n’est pas un hasard sil est tout simplement le joueur ayant la plus grande moyenne d’assistances de la ligue (10,4 par matchs). Devant Chris Paul et Trae Young, excusé du peu.

 

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires