La règle « Harry Giles III » fait évoluer les « two-way contracts »

par 2 minutes de lecture
Harry Giles III
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

Les joueurs qui signaient un « two-way contract » ne devaient pas avoir joués plus de trois ans dans la ligue. Avec la règle « Harry Giles III » cela va changer.

 

Le nouvel accord collectif signé par la NBA et les joueurs se révèle de jour en jour. Avec l’instauration de l’accord, une règle concernant les « two-way contract » va évoluer.

 

Jusqu’à maintenant, pour qu’un joueur signe ce type de contrat, il ne devait pas avoir été en NBA plus de trois saisons. Ce sera encore le cas avec le nouvel accord, mais un détail a été ajouté. Si un joueur manque une saison complète à cause d’une blessure, alors l’année ne sera pas comptabilisée.

 

C’est ce qui était arrivé à Harry Giles III. Drafté en 2017, il avait manqué l’entièreté de la saison 2017-18 à cause d’une blessure au genou. Comme il a ensuite joué les trois saisons qui ont suivies, il ne pouvait pas prétendre à un « two-way contract ».

 

C’est Daniel Hazan, agent de l’intérieur, qui a contacté la ligue et le syndicat des joueurs pour mettre en lumière la situation de Harry Giles III. Jayson Tatum, ancien coéquipier de Giles III, a lui aussi apporté son soutien en appelant la ligue.

 

Les deux camps sont tombés d’accord pour considérer qu’une année manquée ne pouvait plus être comptabilisée et empêcher les joueurs de signer un « two-way contract ». Cette règle aura donc comme nom la « Harry Giles III rule ».

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires