Grant Williams envoie les Celtics en finales de conférence

par 5 minutes de lecture
Grant Williams
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Lors du Game 7 ce dimanche soir, Grant Williams a illuminé le TD Garden pour permettre aux Boston Celtics de s’imposer largement face aux Milwaukee Bucks. Boston affrontera Miami dès mardi pour le Game 1 des finales de conférence.

Le Game 7 entre les Celtics et les Bucks était très attendu. Parce que c’est la meilleure série de ces demi-finales de conférence. Parce que ce sont deux grandes équipes avec des joueurs majeurs à tous les étages. Parce qu’aucune équipe n’avait pris deux matchs de suite et que le suspense était total. Parce que c’est un Game 7 tout simplement.

La pression était maximale sur les Boston Celtics. Après la perte du Game 5 à la maison, il fallait prendre les deux dernières rencontres pour espérer continuer l’aventure dans ces Playoffs. Une tâche quasiment impossible tant les Milwaukee Bucks sont une grande équipe.

La première mi-temps est serrée. Giannis Antetokounmpo est intenable en début de match. Il finit le premier quart avec 10 points, huit rebonds et six passes. Du jamais vu sur un Game 7.

Giannis continuera sa production folle même s’il passe à côté de sa deuxième mi-temps, ratant notamment quatre lay-up de suite. Il finit à 25 points, 20 rebonds et neuf passes.

Son équipe des Bucks n’a rien pu faire, malgré les bons matchs de Jrue Holiday et Brook Lopez. Les Daims ont offert un odieux 4/33 à trois points. 12% de réussite du parking, 12% ! Quand c’est ta principale force, que veux-tu espérer ?

En face, les Boston Celtics ont appuyé sur l’accélérateur en deuxième mi-temps, sous l’impulsion de Grant Williams et de Payton Pritchard qui a régalé en sortie de banc. Les Celtes ont tenu leur rang et s’imposent très largement 109-81 dans un TD Garden en ébullition.

Grant Williams dans l’histoire

Grant Williams était la bouffée d’oxygène des Boston Celtics sur ce début de Playoffs. Précieux contre les Brooklyn Nets et dans cette série, il a encore fait monter le curseur hier. Grant Williams a été incroyable dans ce Game 7, je dirais même plus : historique.

D’abord individuellement, Grant Williams n’avait jamais pris plus de huit tirs à trois points dans le même match avant ces Playoffs. Il n’en avait jamais mis plus de six dans le même match, tandis qu’il n’avait jamais fini meilleur marqueur des Celtics. Toutes ces informations sont partis en fumée hier.

Il a marqué 27 points en 39 minutes, dont 7 trois points sur 18 tentatives derrière l’arc. Ces deux derniers chiffres sont des records : sept trois points réussis en Game 7 (les deux autres étant Marcus Morris et bien évidemment Stephen Curry, qui l’a fait deux fois) et 18 tentatives à trois (record de Curry battu).

Grant Williams a plané sur ce match, s’inscrivant dans la logique de son équipe, qui a établi un nouveau record lors de ce Game 7 : 22 paniers à trois points rentrés, meilleure marque des Celtics en Playoffs.

L’impact de Grant Williams sur ce match a été reconnu unanimement, voici les mots de Jaylen Brown :

« Appelez-le Grant Curry maintenant ».

Ou encore Jayson Tatum qui va plus loin :

« Grant nous a gagné un match de Playoffs ce soir, un Game 7 ! ».

La stratégie des Bucks a pas mal aidé Grant Williams ce soir. Le but était de protéger la raquette des drives de Brown et Tatum, tâche confiée à Brook Lopez. Malheureusement, cela impliquait de laisser Williams ouvert et il n’a pas manqué l’occasion. Jaylen Brown décortique cette stratégie des Bucks :

« C’est ce qu’ils nous ont donné. Nous devions donc faire circuler au maximum le ballon, et Grant était grand ouvert tout le temps. Nous faisons confiance à chaque joueur et Grant est un très bon shooteur. Et il l’a montré ».

Un point tactique immédiatement repéré par son coach Ime Udoka qui a encouragé Grant Williams :

« Je lui ai dit de faire pleuvoir les tirs. Ils te manquent de respect ce soir, encore plus que sur le reste de la série. C’était leur plan le concernant, et d’autres gars se déplaçaient vraiment et les obligeaient à essayer de nous battre. Vous l’avez vu sur le premier panier qu’il a rentré ».

La nuit historique de Grant Williams a permis aux Boston Celtics de remporter la série et de rallier les finales de conférence. Ils retrouveront le Miami Heat pour une revanche de la bulle. Rendez-vous ce mardi 17 mai pour la première explication entre ces deux grandes équipes.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires