Giannis Antetokounmpo conquérant au Game 5 face aux Celtics

par 4 minutes de lecture
Giannis Antetokounmpo
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Dans un Game 5 qu’on sait décisif, Giannis Antetokounmpo n’a pas tremblé pour donner la victoire aux siens (110-107). Les Milwaukee Bucks repartent dans le Wisconsin pour clore la série.

La NBA évolue mais une règle reste immuable : le Game 5 d’une série de Playoffs est toujours le plus décisif. Cette nuit, les Boston Celtics recevaient au TD Garden des Milwaukee Bucks revanchards après leur défaite au Game 4.

Après un premier quart-temps serré, les Boston Celtics accélèrent dans le deuxième quart-temps et mènent de sept points à la pause (54-47).

Giannis Antetokounmpo était bien trop seul dans cette première mi-temps (15 points dans le deuxième quart) et ses lieutenants étaient maladroits, Jrue Holiday particulièrement.

La victoire se profile pour les Celtics, d’autant que Jaylen Brown a pris le relais en attaque dans le troisième quart et que Boston mène de 14 points à dix minutes du terme.

C’était sans compter sur la résilience des Bucks de Giannis Antetokounmpo qui firent un comeback fou pour aller s’imposer dans les dernières secondes.

Boston n’y arrivait plus en attaque. Les joueurs d’Ime Udoka ne marqueront que neuf points sur les neuf dernières minutes, laissant le soin à Giannis et sa bande de gagner ce match avec des actions déterminantes des deux côtés du terrain.

Milwaukee repart avec une victoire inespérée et la série vient sans doute de basculer en leur faveur.

Giannis Antetokounmpo, le guide des Bucks

En difficulté au tir sur la série et bien gêné par les Boston Celtics dans les moments qui comptent, Giannis Antetokounmpo se devait de réagir. Quelle réaction !

Le Grec a tenu son équipe toute la rencontre, notamment dans le creux qu’a connu son équipe dans le deuxième quart-temps.

Il a été beaucoup plus incisif sur ses drives vers le cercle (16/27 au tir). Sur la ligne des lancers et à trois points, deux secteurs qu’il doit améliorer, il a été très honnête. Il termine à 6/10 aux lancers et à 2/5 du parking.

Présent une fois de plus dans le money time, il achève son match à 40 points et 11 rebonds avec trois passes décisives. Il s’agit de son septième match à 40 points ou plus en Playoffs depuis ses débuts en 2015.

Avec ce total, il rejoint des légendes du jeu comme Dwyane Wade, Dirk Nowitzki, Russell Westbrook et Bernard King. Du beau monde, sachant qu’il n’a que 13 joueurs devant lui à présent. Nul doute qu’il cherchera à grappiller encore des places dans ce classement all-time.

Soulagé après sa victoire, le Grec s’est permis une petite plaisanterie. Il a lancé aux journalistes :

« Si je ne joue pas après cette saison, est-ce que je serai toujours payé ? Est-ce que vous savez comment ça marche ? »

Immédiatement relancé par les journalistes sur ce congé sabbatique, il a répondu :

« Si je prenais une année sabbatique, qu’est-ce que je ferais ? Je disparaîtrais. J’irais sur une île en Grèce où je resterai avec ma famille et vous n’auriez pas de nouvelles pendant un an ».

Avant de penser à se dorer la pilule sous le soleil de la mer Adriatique, Giannis Antetokounmpo et ses Bucks ont une série à gagner. Bien partis, ils n’ont plus qu’une victoire à aller chercher pour rejoindre les finales de conférence.

Rendez-vous pour le Game 6 dans le Wisconsin ce vendredi 13 mai, en espérant que la date ne leur porte pas malheur.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires