Fred VanVleet devient agent libre : décryptage

par 3 minutes de lecture
Fred VanVleet
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Lundi soir, Adrian Wojnarowski d’ESPN a rapporté que Fred VanVleet, meneur des Raptors de Toronto, a décidé de décliner son option de joueur pour la prochaine saison, ce qui en fait officiellement un agent libre non restreint.

Si cette décision n’a pas été une surprise, elle soulève néanmoins plusieurs questions sur l’avenir des Raptors et de Fred VanVleet.

La valeur de VanVleet

Fred VanVleet est une figure marquante des Raptors. Malgré une saison en demi-teinte marquée par un tir à trois points à seulement 34,2% et un pourcentage général de tirs réussis de 39,3%, VanVleet reste un décideur compétent, un défenseur sous-estimé et probablement un meilleur tireur que ce que ses statistiques de la saison 2022-2023 ne le suggèrent. Son estimation plus-minus de +3,7 le classe 10e parmi les meneurs, entre Ja Morant et Trae Young, témoignant de son impact sur le terrain.

Mon modèle de salaire simple estime sa valeur à environ 32 millions de dollars pour la saison prochaine. VanVleet semble croire qu’il peut se rapprocher de ce chiffre. Il a refusé une extension de contrat qui lui aurait rapporté 114 millions de dollars sur quatre ans, soit une valeur annuelle de 28,5 millions de dollars.

Les conséquences pour les Raptors

La décision de Fred VanVleet met les Raptors à une sorte de carrefour. L’équipe doit maintenant évaluer les coûts pour le ramener, les options de sign-and-trade possibles et les cibles potentielles pour le remplacer.

Si VanVleet quitte l’équipe, les Raptors auront du mal à trouver un remplaçant de valeur équivalente. Ils ont de grosses retenues salariales pour Gary Trent Jr. et Jakob Poeltl qui les empêcheront d’avoir de l’espace salarial même si VanVleet part. Ils n’auront qu’une exception de milieu de niveau pour ajouter des agents libres, leur donnant un maximum d’un peu plus de 12 millions de dollars à dépenser pour son remplacement.

Les options de sign-and-trade

Théoriquement, les Raptors pourraient obtenir quelque chose en retour pour VanVleet via un sign-and-trade. Cela serait le seul moyen de le faire entrer dans l’une des 22 équipes qui manquent d’espace salarial. Les Lakers de Los Angeles ont été cités comme étant intéressés par Fred VanVleet, bien qu’ils n’aient pas grand-chose à offrir en raison des règles de correspondance salariale.

Des rapports de Yahoo Sports suggèrent que les Rockets de Houston ciblent fred VanVleet, et ils ont l’espace salarial nécessaire pour le signer. Cependant, les Raptors n’auraient aucun levier pour obtenir autre chose qu’une exception commerciale pour ajouter un joueur via le commerce plus tard.

Un sign-and-trade pourrait cependant être compliqué par les règles de compensation de base, qui s’appliquent si Fred VanVleet reçoit une augmentation de salaire supérieure à 20%. Ces règles rendent la réalisation d’un sign-and-trade plus difficile.

La suite pour VanVleet et les Raptors

La décision de Fred VanVleet de devenir agent libre non restreint pourrait avoir des répercussions majeures sur l’avenir des Raptors et de lui-même. Pour les Raptors, cela pourrait signifier qu’ils doivent trouver un moyen de remplacer un meneur de jeu précieux, ou qu’ils devront dépenser une somme conséquente pour le ramener.

Pour Fred VanVleet, cela signifie qu’il a l’opportunité de tester le marché en tant qu’agent libre et de voir quelles équipes sont prêtes à payer pour ses services. Sa valeur sur le marché sera en grande partie déterminée par sa performance récente, mais aussi par la manière dont les équipes envisagent son rôle futur.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires