France-Belgique : les Français gagnent 90 à 71

par 5 minutes de lecture
France-Belgique
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

France-Belgique, les Français s’imposent 90 à 71 dans un match mal débuté avant de retrouver ses valeurs.

Dans le France-Belgique, devant 6 000 spectateurs, le début de match est surprenant, les belges mènent 24 à 19 à la fin premier quart-temps, les bleus s’ajustent et retrouvent leur niveau 44 à 35 à la mi-temps.

 

Les belges cueillent à froid un cinq majeur français agressif en défense mais dans le mauvais sens du terme Timothe Luwawu Cabarrot et Thomas Heurtel doivent sortir au bout de quatre minutes trente seconde pour deux fautes. Le match est à sens unique pour la Belgique. Vincent Collet fait rentrer les remplaçants jouent leur carte à fond et évitent à la France de sombrer.

Le deuxième quart-temps, les remplaçants continuent sur leur lancée et permettent au français de passer devant à l’image d’Isaia Cordinier auteur de six ses huit points en première mi-temps de ce France-Belgique.

 

À ce propos Rudy Gobert en conférence de presse :

Les titulaires ont été en retrait en début de match, ils ont manqué d’intensité dans le jeu. Les joueurs du banc ont su apporter leur énergie positive. Quand les titulaires sont revenus en jeu, ils ont profité de cette énergie.

J’ai voulu être impactant dans le jeu d’où le dunk après la prise de position au poste bas.  À la fin du match, j’ai demandé au coach de jouer pour plus jouer et avec des joueurs dont je n’ai pas forcément l’habitude.

 

France-Belgique

Les chiffres à retenir de ce France-Belgique qui expliquent l’évolution du match.

 

Sur le plan collectif en première mi-temps :

  1. Dans le premier quart-temps, la France tir à 41,7 pour cent et un sur six à trois points soit 16,1 pour cent
  2. Les belges dominent le rebonds dans le premier quart-temps neuf contre six
  3. Dans le deuxième quart-temps, la France capte dix rebonds de plus que les Belges pour un total de 21 à 14.
  4. La réussite à trois points des bleus passe à trois sur cinq dans ce quart-temps
  5.  Au total la France prend trois tirs de moins que la Belgique pour une avance de neuf points grâce à un 25 à 11 dans cette seconde partie de la première mi-temps.

 

France-Belgique

 

En seconde mi-temps de France-Belgique, les Français sont sur le plan individuel au-dessus malgré les problèmes de fautes de Timothé Luwawu Cabarrot qui n’a jamais su adapter sa défense. Il n’a pas su être agressif en défense sans pour autant faire de fautes. Il sort du match après sa cinquième faute en 15 minutes de jeu.

  1. Tous les joueurs Français à l’exception de Mouhammadou Jaiteh qui en cinq minutes impact et marque les esprits. William Howard ne disputent que deux minutes suite à la sortie sur un mauvais coup reçu par Théo Maledon.
  2. Thomas Heurtel, Evan Fournier et Rudy Gobert inscrivent plus de dix points, le reste de la marque est bien réparti.
  3. Vincent Poirier passe à un point du double-double car il capte en plus douze rebonds.
  4. Thomas Heurtel continue sur son match contre l’Italie en distribuant habillement le jeu avec six passes.

 

France-Belgique

 

Au-delà des chiffres, il y a des leçons à retenir.

Les leçons de cette séquence de quatre matchs

La séquence des quatre matchs de préparation, les Pays-Bas, la double confrontation contre l’Italie et le match France-Belgique apportent beaucoup de leçons.

Des joueurs comme Terence Tarpey et Isaia Cordinier se sont mis en évidence.

Ce dernier déclare après le match :

On a deux parties dans le match, on a mal commencé le match, et petit à petit, on a retrouvé notre jeu. Je me sens bien et on verra ce que décide la coach. J’essaye d’apporter ma pièce à l’édifice avec de l’activité, de la défense et de l’intensité.

À propos du lien entre joueur NBA et ceux qui évoluent en Europe, il ajoute :

Le groupe est soudé, il y a une belle alchimie entre les joueurs et on est des joueurs intelligents donc tout se passe bien.

 

France-Belgique

 

Vincent Collet, le sélectionneur déclare au sujet de la sélection :

J’ai trois jours pour donner ma liste à la FIBA pour les matchs de qualifications et jusqu’à la veille ou l’avant-veille pour l’Euro. On verra à ce moment-là.

 

France-Belgique

 

Pour conclure, sur le match France-Belgique et la préparation, à la question de savoir comment il envisage le système de jeu avec deux pivots, il répond :

C’est un système qui n’a pas de limites à son utilisation. Nous allons souvent l’utiliser avec deux tours. Par contre on a aussi des postes quatre (ailier fort) spécifiques et il est difficilement envisageable de voir ce système à deux jouer tout un match et aussi de commencer avec deux joueurs de type pivots.

Les résultats sont là, quatre matchs, quatre victoires, quatre scénarios et une équipe qui monte en puissance à mesure que les échéances approchent comme le prouve ce France-Belgique.

Ce match France-Belgique est la dernière occasion de préparer les deux matchs de qualifications. Ils se disputent contre la République Tchèque le 24 août à Paris et le 27 août en Bosnie-Herzégovine avant le début de l’Euro le 1er septembre à Cologne contre l’Allemagne pour son entrée en lice.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires