Flashback : Bill Russell capte 50 rebonds dans un match

par 3 minutes de lecture
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

On poursuit notre série Flashback qui revient sur tous les grandes dates de l’histoire du sport américain. Pour ce 8 février direction les parquets de la NBA pour parler d’une performance réalisée par Bill Russell.

Surnomé « Le Père de la Défense », Bill Russell fut sans aucun doute l’un des meilleurs pivots de toute l’histoire de la NBA. En plus de son talent incontestable que nous allons pouvoir étudier dans quelques lignes, Bill Russell a eu la chance d’avoir, pendant sa carrière, un adversaire qui le poussait à aller toujours plus loin : Wilt Chamberlain. La rivalité entre Russell et Chamberlain est sans aucun doute l’une des plus célèbres de l’histoire. Bill Russell passera toute sa carrière chez les Boston Celtics soit 13 saisons, de 1956 à 1969, à défendre les couleurs des verts. Avec les Celtics, il remportera 11 titres NBA en 13 ans. D’un point de vue plus personnel, il sera sélectionné 12 fois en 13 saisons au All-Star Game et il sera élu à cinq reprises comme le meilleur joueur NBA de la saison.

Le 16 novembre 1957, Bill Russell établit le record de rebonds dans une rencontre NBA avec 49 rebonds pris dans le même match. Mais moins de 3 ans plus tard, le pivot des Celtics va aller toujours plus loin en dépassant la barre symbolique des 50 rebonds dans un match. Il deviendra alors le premier joueur de l’histoire de la NBA à franchir cette barre. En février 1960, les Celtics accueillent Syracuse devant plus de 5 000 fans. A la mi-temps, Russell totalise déjà 24 rebonds ce qui le met sur la piste de son propre record. Pour lui laisser une chance d’améliorer sa marque, le coach de l’équipe, Red Auerbach, laissera Russell jouer pendant les 48 minutes de la rencontre. Alors qu’il ne reste que 36 secondes à l’horloge, Russell ne totalise « que » 48 rebonds. Mais il va parvenir à en capter 3 supplémentaires dans les 30 dernières secondes afin de franchir cette barre des 50 rebonds en un match. Il ajoutera à sa ligne de statistiques 23 points et 5 passes dans ce match.

Ironie de l’histoire, ce record incroyable ne tiendra pas très longtemps dans les tablettes de l’histoire de la NBA puisqu’il sera battu dès le mois de novembre 1960 soit à peine 9 mois après que Russell ait réussi ce match à 51 rebonds. Et qui d’autre pour battre ce record que son rival Wilt Chamberlain qui totalisera 55 rebonds en une seule rencontre face… aux Celtics de Bill Russell.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires