Eurobasket : Allemagne Espagne en demi-finale

par 5 minutes de lecture
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Eurobasket, la première demi-finale connue. Elle opposera l’Allemagne vainqueur de la Grèce 107 à 96 et l’Espagne victorieux de la Finlande 100 à 90.

 

eurobasket

 

L’Allemagne domine la Grèce dans un match au scénario fou du deuxième quart de finale de l’eurobasket.

 

L’Allemagne s’impose 107 à 96 à la surprise de beaucoup dans ce quart de finale de l’eurobasket.

Dans la présentation du match, les avis étaient partagés sur la victoire de l’une ou l’autre des équipes. Le début de match tient toutes ses promesses même  si l’Allemagne inflige un 19 à 9 aux grecs.

Une première série que les coéquipiers de Giannis ANTETOKOUNMPO ont réussi à limiter.

Son influence est plus importante dans une défense plus agressive. L’écart est de quatre points en faveur des joueurs d’outre Rhin.

Dans le deuxième quart-temps, les grecs continuent à jouer leur jeu. Ils passent devant à 3 min de la mi-temps. Le score est de 57 à 61 pour les grecs. On peut noter qu’il s’agit du premier match de cet euro où une équipe inscrit plus de 60 points en une mi-temps de l’eurobasket.

 

Le troisième quart-temps voit l’équipe de Grèce subir le même problème que les Français face aux turcs, l’Allemagne inscrit 20 points contre un lancer franc pour les grecs. En fin de période les grecs inscrivent quelques paniers, 26 à 10 dans la période pour un score de 83 à 71.

Enfin la fin, de ce match de l’eurobasket, est marquée par les fautes techniques de Giannis ANTETOKOUNMPO et Dennis SCHRODER. Tous les deux sont exclus pour fautes anti-sportives, une particularité des règles FIBA que seuls les arbitres semblent maîtriser.

Dans un cas, celui du Greek Freak, il s’agit de frustration par rapport au score, dans l’autre, celui de l’Allemand de pure provocation.

Le résultat est une victoire des Allemands 107 à 96 dans un match marqué par quelques actions de génie de cet eurobasket.

Les performances à noter sont du côté Allemand:

  1. Dennis SCHRODER avec 26 points 53 pourcent au tir; trois rebonds et huit passes
  2. Andreas OBST, 19 points à 67 pourcent au tir dont un cinq sur sept à trois points avec cinq rebonds
  3. Daniel THEIS, il produit un double double, 13 points et 16 rebonds
  4. Franz WAGNER, pour conclure les performances Allemandes, inscrit 19 points et il capte neuf rebonds

La performance du côté des Grecs est logiquement à mettre au profit de Giannis ANTETOKOUNMPO. Le double MVP NBA est dans ses standards avec 31 points à 59 pourcent de réussite au tir, sept rebonds, huit passes et trois interceptions contre cinq pertes de balles.

Le joueur ne peut faire la différence à lui seul face à une équipe plus homogène et qui sait dépasser les seules performances individuelles.

 

Dans le premier quart de finale de l’eurobasket, l’Espagne tremble une mi-temps avant de s’imposer logiquement 100 à 90.

 

L’eurobasket nous offre une affiche entre l’Espagne, multiple vainqueur et tenant du titre de champion du monde et la Finlande, premier qualifié pour la prochaine échéance mondiale. Nous avons face à face les frères Hernangomez, Willy et Juancho.

Leurs performances ainsi que celle du vétérant de 37 ans Rudy Fernandez expliquent la victoire des Espagnoles sur les coéquipiers de Lauri Markkanen. La Finlande commence le match tambour battant avec un premier quart-temps conclut d’un magnifique buzzer beater, 19 points à 30 pour les finlandais.

 

 

Ils réalisent l’exploit d’être la première équipe à inscrire 30 points à la sélection hibérique dans l’histoire de l’eurobasket.

Les Finlandais continuent sur leur lancée dans le deuxième quart temps  grâce à une adresse à trois points, 53 pourcent. Les Espagnoles commencent à s’ajuster en défense en passant en zone. Le score à la mi-temps est toujours en faveur des finlandais, 43 à 52.

En deuxième mi-temps, le coach mythique Sergio Scariolo, remet l’attitude de ses joueurs dans le sens de la victoire. Ils jouent beaucoup plus sur le secteur intérieur, grande faiblesse des coéquipiers de Markkanen.

La profondeur du banc, la baisse d’adresse au tirs dû à l’agressivité de la défense Espagnole expliquent le retour inéluctable puis la défaite des Finlandais.

Au titre des performances individuelles, on peut retenir:

  1. Rudy Fernandez 11 points et 5 interceptions en 18 minutes à 37 ans
  2. Les frères Hernangomez dont les performances de ce soir peuvent rappeler celles des frères Gasol, Willy fini à 27 points et cinq rebonds quand Juancho inscrit 15 points et capte quatre rebonds
  3. Enfin, après être passé à côté de sa première mi-temps, Lorenzo Brown marque 10 points, délivre 11 passes et capte quatre rebonds.

Pour les finlandais, à l’instar des grecs, Lauri Markkanen est le seul avec Mikael Jantunen à dépasser les 15 points. Le nouveau joueur du Jazz d’Utah, Markkanen inscrit 28 points, capte 11 rebonds et délivre trois passes. Son coéquipier inscrit 18 points.

 

eurobasket

 

Les deux demi-finalistes ont vécu une soirée semblable, face à des adversaires dont les qualités sont proches. La Grèce et la Finlande s’appuient sur un joueur clef et si dans le cas de la Grèce Giannis semblait bien entouré, Markkanen est encore un peu trop seul pour aller plus loin dans l’eurobasket.

 

Demain place au quart de finale de l’eurobasket France Italie dont le vainqueur sera opposé à celui de Pologne Slovénie.

 

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires