Draft NBA 2019 : Ceux qui n’ont pas encore prolongé

par 6 minutes de lecture
draft
par 6 minutes de lecture
Enlever la pub

C’est l’heure des extensions de contrats pour les joueurs qui composent la cuvée de Draft NBA 2019. La Free Agency a débuté il y a quelques jours, certains ont déjà prolongé mais aujourd’hui nous nous attardons sur les 4 noms qui n’ont pas encore acté leur deal.

R.J. Barrett

Sélectionné en 3ème position de cette Draft, R.J. Barrett a montré sur ses 3 premières saisons qu’il incarnerait bien l’avenir des New York Knicks. Le jeune Guard a montré de belles qualités de scoreur et d’attaquant au global pour des moyennes de 17,5 points par match avec 5,6 rebonds et presque 3 passes sur ses premières années à Big Apple. La prolongation du Canadien sous les couleurs new-yorkaise ne devrait pas être discutable, la seule question est de savoir si Leon Rose a prévu de l’acter cet été ou l’été prochain.

Il serait plus probable de voir Barrett rempiler l’an prochain tant les dossiers brûlants du côté de New York sont nombreux. De plus, aux vues des différents travaux ayant eu lieu chez les Knicks, Barrett ne pourra malheureusement pas espérer un contrat max du max à l’image d’un Zion Williamson ou d’un Ja Morant. En effet, Jalen Brunson arrive chez les Knicks pour 104 millions sur 4 ans et Barrett ne sera pas le premier joueur drafté par les Knicks qui prolonge à New York depuis Charlie Ward en 1999 puisque Mitchell Robinson a prolongé pour 60 millions de dollars sur 5 ans.

Sans compter que Julius Randle ou Evan Fournier sont encore sous contrats.

Il est plus probable de voir Barrett signer son extension plutôt dans un an, pour un montant avoisinant les 125 millions de dollars sur 5 ans.

De’Andre Hunter

Sélectionné juste après R.J. Barrett au 4ème spot de cette Draft, De’Andre Hunter fait clairement partie du renouveau d’Atlanta. Cette jeune équipe drivée par Trae Young est sur de bonnes bases pour conquérir l’Est. Rappelons qu’ils ont déjà atteint les finales de conférence en 2021.

Installé dans un rôle d’ailier rugueux défensivement et adroit en attaque, Hunter tourne en 13,2 points, 4,1 rebonds et 1,6 passes en 30 minutes de jeu. Avec le probable départ de John Collins, Hunter deviendra sans problème la 2ème option de cette équipe.

Contractuellement, un départ de Collins et de Kevin Huerter du côté de Sacramento pourraient laisser la place suffisante à Hunter pour signer une belle extension.

Mais il ne faut pas oublier que, contrairement à Ja Morant, Zion Williamson ou peut-être R.J. Barrett, Hunter n’est pas la première option de son équipe et son contrat devra le refléter.

Il est plus probable de voir Hunter et son management négocié une prolongation seulement l’année prochaine. Même si l’ailier de 24 ans est pétri de talent et qu’il semble déjà être un intouchable avec Trae Young, Hunter a beaucoup été absent pour blessure notamment pour sa 2ème saison où il ne joue que 23 matchs. Les deux parties se donneront une année de plus pour tabler sur un nouveau deal.

Sauf cataclysme pour lui, De’Andre Hunter produira une bonne saison 2022/2023 et devrait signer son extension de contrat l’été prochain pour un montant autour des 100 millions sur 5 ans.

Tyler Herro

Nous parlions de première et de deuxième option avec Morant, Williamson, Barrett et Hunter, Tyler Herro n’est peut-être même pas la 3ème option de son équipe du Miami Heat. En attendant, c’est un des seuls joueurs à avoir atteint les finales NBA sur ces 3 premières saisons et à remporter une distinction personnelle en saison régulière.

En top 13 de cette Draft, Tyler Herro a prouvé qu’il pouvait avoir un rôle dans cette institution Miami. Avec 20,7 points, 5 rebonds et 4 passes sur sa dernière saison en sortie de banc, Herro remporte logiquement le trophée de meilleur 6ème homme de l’année et est un des heureux responsables du succès du Heat la saison dernière qui a fini numéro 1 à l’Est.

Seulement voilà, le dossier Herro paraît complexe sur certains points. Tout d’abord, le joueur n’a jamais caché à sa direction qu’après une saison passée sur le banc, il souhaite réintégrer le 5 majeur. Pat Riley lui a sobrement répondu qu’aujourd’hui, le next step pour Tyler Herro qui lui assurera une place de titulaire sera de devenir un two-way player. Le joueur de 22 ans en est encore loin.

De plus, le montant que réclamera le clan Herro à Pat Riley pourrait être l’objet de certaines discordes. En effet, les finances du Heat sont déjà bien squattées par le trio Butler-Adebayo-Lowry qui pompera plus de 96 millions de dollars l’an prochain. La marche de manœuvre pour l’ancien de Kentucky sera donc assez faible.

Enfin, Pat Riley pourrait bien partir à la chasse des stars cet été. Kevin Durant étant disponible, Miami a bien l’intention de se positionner sur le cas du MVP 2014 qui a placé le Heat tout en haut de sa wishlist avec les Suns. Herro pourrait représenter une contrepartie intéressante.

La négociation de contrat pour Tyler Herro aura lieu sûrement l’été prochain, le temps pour lui de prouver qu’il peut être ce two-way player et ainsi attendre le contrat qu’il souhaite.

Jordan Poole

En voilà un autre qui n’a pas fait qu’atteindre les finales NBA. À seulement 22 ans, Jordan Poole est devenu champion NBA avec les Golden State Warriors. Loin d’être le petit membre sans responsabilité, Poole a été très bon sur ces finales mais également sur ces Playoffs et sur sa saison au global.

Belle histoire pour celui dont personne ne croyait au sortir de cette Draft NBA 2019.

L’ancien de Michigan compile des stats de 18,5 points, 3,4 rebonds et 4 passes, le tout en 71 matchs, 51 en tant que titulaire pour 30 minutes de temps de jeu. Il s’est clairement mué dans un rôle de 6ème homme d’une équipe compétitive à l’image de ce bon Tyler Herro.

Les doutes sur une éventuelle prolongation de contrat sont d’ailleurs les mêmes. Golden State est l’équipe avec la plus grosse masse salariale de la ligue avec un duo CurryThompson à 88 millions l’an prochain, Wiggins a plus de 33 millions et Draymond Green qui en prendra 25. À noter que Kevon Looney a prolongé l’aventure avec les Dubs pour 3 ans et 25 millions.

Même avec un départ de Gary Payton du coté de Portland, il reste donc très peu de place pour un nouveau contrat de Jordan Poole.

De plus, comme pour Herro au Heat, Poole représente une belle contrepartie pour les Warriors dans le cas d’une chasse aux stars, en plus de KD, sur cette Free Agency.

La réalité de la NBA vient une nouvelle fois heurter la réalité de la saison NBA. Le dossier Jordan Poole sera reporté à l’an prochain, à voir ce que Bob Myers a prévu pour lui.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires