Dossier : Où en est la course au titre de MVP ?

par 5 minutes de lecture
mvp
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

À quatre mois de la fin de la saison régulière, il est temps de faire le point sur la course au titre de MVP. Plusieurs prétendants se distinguent.

 

Nikola Jokic (Denver Nuggets) : candidat à sa propre succession

MVP lors des deux saisons précédentes, le pivot serbe fait figure de grand favori pour en glaner un troisième de suite. Ce qui serait une première depuis Larry Bird en 1986… Indispensable à son équipe sur tous les aspects (25 points par match en moyenne, 11 rebonds, 7 passes), le Joker pourrait terminer la saison en triple-double en jouant pivot, ce qui serait inédit dans l’histoire de la NBA. De plus, ses performances individuelles contribuent au collectif des Nuggets, les hommes de Michael Malone étant premier à l’Ouest avec un bilan de 28 victoires et 13 défaites.

 

Luka Doncic (Dallas Mavericks) : des statistiques exceptionnelles

Son exploit du 28 décembre est encore dans toutes les têtes. Le meneur de 23 ans réalise ce soir-là la plus grosse performance de l’année dans la victoire de son équipe face aux Knicks : 60 points, 21 rebonds, 10 passes. Des statistiques doublement historiques pour le slovène : il réalise un triple-double qui n’avait jamais été fait dans l’histoire de la NBA, et il bat son record de points en carrière. Doncic est actuellement le meilleur scoreur de la ligue avec 34,2 points de moyenne. Actuellement 4ème à l’Ouest, la franchise texane est ultra dépendante du rendement de son meneur et pourrait perdre des places au classement en cas d’absences du slovène. Ce qui pourrait lui jouer des tours dans cette course au titre de MVP.

 

Jayson Tatum (Boston Celtics) : le favori des bookmakers

Franchise player d’une formation solidement accroché à sa place de leader de Conférence Est avec un bilan de 31 victoires et 12 défaites, Jayson Tatum fait sans surprise partie des grands prétendants au titre de meilleur joueur. Son impressionnante régularité et son efficacité offensive, symbolisées par une série de 6 matchs d’affilée à plus de 30 points en décembre, fait de Boston la meilleure attaque de la ligue. Son duo avec Jaylen Brown ne cesse de faire des étincelles cette saison. Après les deux premiers mois de compétition, ESPN a dévoilé les votes de la presse américaine sur les favoris au titre de MVP. Tout en haut du classement, on y retrouve Jayson Tatum. Ce dernier doit donc continuer sur cette lancée, mais quand on connaît la régularité du garçon, on ne se fait pas trop de souci.

 

Giannis Antetokounmpo (Milwaukee Bucks) : un “Greek Freak » à l’affût

Grand favori au début de saison, les performances XXL de ses concurrents ont mis un peu dans l’ombre le nom de Giannis Antetokounmpo au titre de MVP. Malgré tout, le meilleur joueur des saisons 2019 et 2020 reste tout de même en embuscade. Avec 32 points de moyenne, le grec porte les Bucks sur ses larges épaules, d’autant plus avec les absences de son compère d’attaque Khris Middleton. Le joueur de 28 ans reste une machine offensive, enchaînant les matchs à plus de 40 points cette saison. À l’Est, les Bucks sont actuellement 3ème, avec un bilan de 27 victoires pour 15 défaites. Cependant, tout n’est pas rose pour le grec cette saison. Mais lorsque Giannis est un peu en dedans, comme cela a pu être le cas ces dernières semaines, les Bucks peuvent compter sur Jrue Holiday ou Brook Lopez pour rester en haut du classement, primordial pour Giannis dans l’objectif de décrocher un troisième titre de MVP, après 2019 et 2020.

 

Kevin Durant (Brooklyn Nets) : la bonne dynamique puis la blessure

Le début de saison catastrophique de Brooklyn a vite écarté le nom de Kevin Durant des candidats au titre de MVP. Mais c’était sans compter sur la folle série des Nets, qui enchainent les victoires depuis le départ de Steve Nash et l’intronisation de Jacque Vaughn en tant que coach principal. Une dynamique portée notamment par Kevin Durant. L’ailier des Nets impressionne par sa facilité en attaque et son aisance offensive, marquées par des pourcentages impressionnants : 56% de réussite au tir sur 19 tentatives de moyenne. Bien aidé par le retour au premier plan de Kyrie Irving, le MVP 2014 a remonté sa franchise au deuxième rang de la Conférence Est. Cependant, une blessure au genou est venue casser cette bonne lancée. Probablement absent un mois, c’est un énorme coup dur pour KD, aussi bien pour son équipe que dans cette course au titre de meilleur joueur.

 

Les prochaines semaines seront évidemment primordiales pour tous ces candidats. À voir lesquels confirmeront ou se détacheront dans cette passionnante lutte à distance.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires