Devin Booker : « On a sauté des étapes »

par 3 minutes de lecture
all-nba
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Pour ses premiers playoffs, Devin Booker a affiché très gros niveau, réalisant même deux matches de suite à 40 points contre les Bucks en Finales. Il n’est pas passé loin de pouvoir soulever le trophée Larry O’Brien pour sa première campagne. Mais encore une fois, ce n’était que sa première campagne.

Avec 19 points à seulement 8/22 au shoot et 6 ballons perdus dans ce match 6 des Finales, Devin Booker a eu un dernier match compliqué. Même si ce match était important, comme tous les matchs une fois en finales, cette performance de Booker au match 6 ne devrait pas faire oublier ses 28.2 points de moyenne dans cette série.

Tout au long de ces séries, DBook a fait des merveilles pour Phoenix, surtout dans le match 4 puis le match 5 dans lesquels il a mit 42 et 40 points. Giannis est juste trop fort.

Beaucoup ont oublier que Booker ne disputait que ses premiers playoffs, et ses premières finales par la même occasion. Tout près du titre, pour sa première campagne, DBook partage avec nous son sentiment sur cette première campagne.

C’est dur de se limiter à un seul élément, on a beaucoup appris rien qu’en étant là. Pour beaucoup, il s’agissait de nos premiers playoffs, et Finales évidemment. C’était une sacrée expérience pour nous. Cela pose les bases de notre équipe

Comme pour toute la franchise des Suns, Booker est déçu. Mais les Suns ont prouvé à toute la ligue qu’ils avaient ce qu’il fallait pour devenir champion NBA. Il leur fallait gagner que deux matchs de plus. Cette défaite doit servir de motivation, pour la saison prochaine.

On a porté une attention particulière aux détails cette saison. Toute l’année, on a essayé de viser haut et on n’est pas passé loin. On a des fondations désormais, une base et une expérience. Mais on ne se contente pas de victoires morales dans ce vestiaire. On a gagné la conférence Ouest, oui, mais on voulait ce titre NBA. On veut gagner le trophée, rien de moins. Donc on sait que la saison prochaine, un mardi soir à Cleveland, si on n’est pas dedans, on se souviendra des détails. Et si on ne veut pas se donner à fond à cet instant-là, on retrouvera le sentiment actuel et on ne veut pas revivre ça. Je n’ai jamais ressenti une telle douleur de ma vie.

Les Bucks avaient quand même un peu plus d’expérience en playoffs par rapport aux Suns. On peut donc penser que ces derniers ont manqué d’un peu d’expérience pour aller décrocher le titre.

On peut le dire maintenant : notre objectif était de sauter des étapes dit Devin Booker. Je l’ai dit : il s’agissait de nos premiers playoffs. Donc oui, on a sauté des étapes sans atteindre l’objectif final. Il fallait vivre ça. L’expérience, c’est le meilleur des professeurs.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires