Detroit Pistons : un mois sans victoire

par 3 minutes de lecture
Detroit pistons
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

NBA – Malgré de bonnes intentions et de la combativité, les Pistons se sont inclinés à nouveau terminant le mois de novembre sans la moindre victoire.

Les Pistons sont devenus la première équipe en près d’une décennie à endurer un mois sans victoire. Malgré une série de 16 défaites, culminant avec une défaite contre les New York Knicks au Madison Square Garden, l’esprit de l’équipe reste inébranlable.

L’entraîneur Monty Williams, à la tête d’une équipe des Pistons jeune et en évolution, voit cette période non pas comme une défaite, mais comme une fondation pour la croissance. Après le match, Williams a souligné la résilience et le combativité de son équipe, suggérant que ces qualités sont essentielles pour les succès futurs.

Cette perspective est cruciale, surtout lorsque l’on considère la chute des Pistons à un bilan de 2-17 en NBA, une situation rappelant celle des Philadelphia 76ers de 2015-2016. Cette année, là, les 76ers avaient établi la pire saison de l’histoire avec un bilan final de 10-72.

Ajustements stratégiques et moral de l’équipe

Un examen plus approfondi révèle que les Pistons luttent contre plus qu’une simple série de défaites. Ils traversent une période de transition et d’adaptation.

Les récents changements stratégiques dans la composition de l’équipe par l’entraîneur Williams soulignent cette transition. En remplaçant Jaden Ivey et Ausar Thompson, tous deux sélectionnés en cinquième position lors des derniers drafts, par Killian Hayes (23 points et 4 passes) et Isaiah Livers, Williams cherche activement une formule pour créer un électrochoc et enrayer cette spirale de défaite.

Ce changement ne concerne pas seulement la modification des positions des joueurs; il s’agit de recalibrer l’approche de l’équipe. Libérer Cade Cunningham en lui retirant partiellement la responsabilité de remonter le ballon et introduire plus d’espace sur le terrain sont des mouvements tactiques visant à s’appuyer sur l’élément en forme de cette équipe. Preuve en est, 4 de ses 7 paniers en première mi-temps sont venus d’une passe décisives. Il a démontré qu’il pouvait tout aussi être à l’aise avec un jeu sans ballon tout aussi important.

« Le spacing n’est pas idéal pour ces gars-là, et quand ils prennent ce choix et vont jusqu’au panier, les gars à l’arrière doivent faire rentrer les tirs », a déclaré Williams via Detroit Free Press. « C’est juste du basket NBA. Chaque fois que la peinture est encombrée, il sera assez difficile pour Cade et Jaden d’être efficaces. Nous devons déterminer l’espacement et faire intervenir des gars capables de rentrer les tirs. »

De plus, le retour imminent du vétéran Bojan Bogdanovic, écarté en raison d’une tension au mollet, devrait apporter l’expérience et l’efficacité de score dont les Pistons ont tant besoin. Son historique de moyenne de 21,6 points par match et sa capacité remarquable de tir à trois points pourraient être le catalyseur dont les Pistons ont besoin.

Pourtant, au milieu de ces changements tactiques, l’esprit central de l’équipe, mis en évidence par Cunningham et Williams, reste concentré sur l’amélioration progressive et le maintien d’un état d’esprit positif. Cette attitude est cruciale pour une équipe en proie à l’une des phases les plus difficiles de son histoire.

 

Credit Photo : Vincent Carchietta-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires