La défense en contre-attaque des 76ers en question

par 3 minutes de lecture
76ers
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Le début de saison des 76ers est compliqué après une nouvelle défaite face aux Raptors cette nuit. Les 76ers sont désormais à 1-4 après 5 matchs de saison régulière.

L’attaque est en panne, la défense est trop permissive : les ingrédient sont réunis pour que tout ne se passe pas comme initialement prévu pour la franchise. Avant le début de saison, les 76ers faisaient figure de favoris à l’Est avec leur trio Harden-Embiid-Maxey. Après 5 matchs, c’est loin d’être le cas.

Une défense en contre-attaque léthargique

Depuis le début de la saison, une chose ressort de chacun des match : la défense n’arrive pas à gêner les contre-attaques de ses adversaires. Les 76ers sont derniers de la NBA sur l’efficacité défensive sur les contre-attaque selon Teamrankings.

Doc Rivers a parlé de cadeau en conférence presse pour ces paniers faciles offerts par les 76ers lorsque leur adversaire récupèrent le ballon. Sur les deux vidéos ci-dessous, notez la vitesse et la facilité avec laquelle les Raptors remontent rapidement le terrain après avoir capté un rebond défensif :

Pourtant, les 76ers n’envoient personne au rebonds et devraient donc être en mesure d’effectuer un repli défensif correct pour ralentir les Raptors et les forcer à faire une attaque placée. les 7§ers ont largement le temps de se mettre en place défensivement pour s’assurer que les matchup soient bien réparti. Mais sur le panier à trois point de Chris Boucher, l’action se termine par une tentative désespérée de Tyrese Maxey de contrer son tir. Boucher était grand ouvert dans le coin.

Le problème reste qu’à chaque panier manqué, résulte un panier facile pour l’adversaire. Hier, 23% des possessions des Raptors ont débuté en contrre-attaque, un chiffre anormalement élevé.

les 76ers ont aussi montré des difficultés dans les switch défensif sur demi-terrain, les forçant à jouer en zone une bonne partie du temps. Montrezl Harrell n’a pas montré une quelconque utilité hier soir, à tel point que Doc Rivers l’a remis sur le banc au profit de Paul Reed de nombreuses fois. Danuel House et Thybulle ont tous montré des difficultés sur le plan défensif.

Doc Rivers en danger ? 

Il reste 77 matchs cette saison et la sonnette d’alarme ne mérite sans doute pas d’être tirée de suite. Mais si les difficultés offensives et défensives se poursuivent encore sur les matchs suivant, le poste de Doc Rivers pourrait bien devenir de plus en plus en danger.

Cette équipe n’a rien à voir avec celle qui a joué face à Indiana (leur seule victoire de la saison) ou même avec celle de la saison passée.

Avec un groupe quasiment reconduit dans sa totalité, et des aspirations aussi élevées, Philadelphie ne peut pas se permettre de poursuivre dans cette voie. ls ont besoin d’afficher plus d’envie et plus d’énergie dans les efforts.

La rencontre de vendredi face à ces même Raptors sera l’occasion de montrer si les ajustements ont été travaillés et mis à exécution.

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires