Clint Capela lance les hostilités avant le Game 5 qui oppose les Knicks aux Atlanta Hawks

par 3 minutes de lecture
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

La tension est palpable entre les Knicks et les Hawks. Les deux équipes vont se retrouver ce soir  au Madison Square Garden pour le Game 5 et peut être le dernier match de la série.

Nous assistons à un affrontement qui fait couler beaucoup d’encres. En effet, cela fait plus d’une semaine que l’on ne parle que de ces deux équipes tant par leurs performance sur le parquet ( le fait que Julius Randle soit fantomatique, un Trae Young hors norme et très prometteur, etc.. ) mais aussi  avec tous les incidents qui gravitent autours des fans qui ne suivent pas les règles et qui manquent de respect aux joueurs.

Il est bon aussi de souligner que cette série de matchs est rythmée par un jeu assez physique. Des joueurs comme Clint Capela se sont exprimés par rapport à ce sujet et n’ont clairement pas calmer le jeu mais ont plutôt lancer les hostilités avant le Game 5.

L’arrière des Atlanta Hawks estiment que les Knicks sont dans le paraître et qu’ils se donnent en spectacle en essayant de montrer qu’ils jouent physique.

« Nous venons chez vous pour encore gagner ce match et vous envoyer en vacances. Je vois qu’ils essaient de jouer physique. Mais j’ai l’impression que s’ils étaient vraiment dans un jeu physique, nous aurions de problèmes plus importants.

Donc oui, je vois bien qu’ils essaient de le faire, mais ça ne fonctionne pas. Ils tentent de jouer les durs, de bousculer nos gars et de dire des conneries, mais on peut faire ça aussi… Nous pouvons aussi bousculer les gars, nous pouvons aussi dire des conneries.

Et qu’allez-vous faire à ce sujet ? Nous, nous pouvons obtenir une victoire avec ça » a lâché Clint Capela.

Suite à ces déclarations, le vétéran Derrick Rose et son coéquipier Julius Randle ne se sont pas laissés bousculer. Ils n’ont pas jugé utile de répondre aux piques de leur adversaire. Ils sont conscients que la série n’est pas terminé. 

« Pourquoi me préoccuper de ce que Capela a à dire ? Je m’en fous », Julius Randle.

« J’ai 32 ans, je n’ai jamais dit de la merde dans ma vie. Je ne vais pas commencer maintenant car Capela a parlé. Je suis trop vieux pour ces conneries », Derrick Rose.

Nous verrons donc  à l’issue de ce Game 5 si Clint Capela a bien fait de faire ces déclarations ou si le silence des deux joueurs des Knicks leur permettra d’aller chercher cette deuxième victoire.

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires