Brad Stevens : « On a le feu vert pour faire tout ce dont on a besoin. »

par 5 minutes de lecture
Brad Stevens
par 5 minutes de lecture

Brad Stevens est revenu en conférence de presse pour faire le bilan de cette saison 2021/2022. Et il a l’autorisation des propriétaires pour construire un effectif pour retourner en Finale NBA.

Après un début de saison moyen, les Boston Celtics de Brad Stevens ont renversé la tendance sur cette année 2022, terminant 2e de la conférence Est. Mieux que ça ils ont réalisés un parcours incroyable en playoff. En effet ils ont balayé les Nets de Kevin Durant et Kyrie Irving, battu les champions en titre de Giannis Antetokounmpo, les Milwaukee Bucks, et ont sorti le Heat de Miami de Jimmy Butler qui avait terminé premier de la conférence Est.

Et après 12 ans d’attente, les Celtics se sont retrouvé en Finale NBA. Il ne restait donc qu’une seule marche pour l’équipe de Brad Stevens pour remporter le Titre NBA. La marche de trop face au redoutable Srephen Curry et ses Golden State Warriors.

Je pense que où nous étions à la mi-janvier, nous ne ressemblions pas à une équipe qui serait dans la compétition. Mais nous ne pensions pas en être aussi loin comme beaucoup d’autres auraient pu y penser. Il y a une vraie piqûre, parce que nous pensions avoir une chance de la gagner.

Brad Stevens a mentionné le fait que les Celtics soient devenus une « vraie équipe » avec « tous les 17 joueurs qui ont poussés dans une même direction » à travers la saison.

On n’était pas loin et c’était notre attaque plutôt qu’autre chose. En grande partie c’était nous, avec nos pertes de balle, mais en grande partie c’était l’excellence des Golden State Warriors.

Mais alors qu’est-ce qu’il a manqué aux Celtics ? Brad Stevens nous répond :

Un peu plus de scoring en sortie de banc. Mais je crois aussi en certains de nos hommes qui n’ont pas pu beaucoup jouer. Mais nous explorerons toutes les possibilités avec nos exceptions, la draft et la free agency.

Je pense qu’on a besoin de plus de playmaking. Nous sommes à notre meilleur niveau lorsque nous jouons avec de la vitesse et passons la balle autour du terrain. On a joué un peu trop lentement dans cette dernière série, il n’y a pas de doute que plus on aura de joueurs qui peuvent créer, le mieux ce sera. Nous avons une identité unique avec notre taille et notre polyvalence. Nous pouvons jouer grand mais faire beaucoup de choses.

Nous devons penser à comment ajouter à cela sans retirer ce qui nous rend unique. Il ne s’agit pas d’aveuglement acquérir un talent, il s’agit de construire une équipe. On a fait un plutôt bon travail cette année je pense que nous avons la possibilité de s’améliorer la saison prochaine, car maintenant nous avons une fondation et comprenons qui nous sommes en tant qu’équipe.

Brad Stevens va donc tout tenter pour améliorer l’effectif pour la prochaine saison. Un été chargé s’annonce pour celui qui finit tout juste sa première saison en tant que président des opérations basket.

J’essaie juste de continuer à apprendre. J’ai beaucoup de gens géniaux dans notre front office qui rendent les choses plus faciles pour moi. Je serais perdu sans eux.

Mais du coup comment faire pour améliorer cet effectif, sur quels leviers va-t-il pouvoir appuyer ?

Toujours la même chose: la draft, développer les joueurs et chercher des échanges. Nous devons un peu marcher sur une corde fine. Les équipes sont fragiles et la façon dont ils travaillent ensemble l’est aussi. Quand vous trouvez une identité, vous voulez la garder, y ajouter mais ne rien en retirer. On a le feu vert pour faire tout ce dont on a besoin.

Nous avons aussi quelques exceptions. Mais nous étudions la liste entière pour trouver des hommes qui remplissent nos besoins et comment ils s’intégreront. Nous devons mieux commencer la saison prochaine, nous devons ajouter des joueurs qui nous aideront à le faire.

Je pensais que notre profondeur était bonne pendant les playoffs de conférence Est. Ensuite nous avons eu du mal en sortie de banc pendant les finales. Que ça vienne de gars qui sont dans le programme maintenant, ou que nous augmentons cette capacité de l’extérieur, nous allons essayer de bien faire les deux.

Je pense que notre leadership était très bien, la voix de Jayson s’est faite plus forte pendant l’année. Jaylen et Marcus ont toujours été de grands leaders. Et Al, sa voix est aussi importante que d’autres

Brad Stevens et Ime Udoka sont sur la même longueur d’onde en ce qui concerne le type d’attaque que les Celtics veulent idéalement avoir. Selon lui Udoka a fait du très bon travail en créant une identité en défendant et en partageant le ballon quand les Celtics étaient a leur meilleur niveau.

Je pense qu’il a fait du bon travail. Durant ses 40 premiers matchs il a traversé tout ce que vous pouvez traverser en tant que coach à Boston. Mais il est resté stable et a trouvé un rythme en entraînant ce groupe, sa capacité à rebondir était vraiment spéciale.

Brad Stevens a aussi déclaré que malgré les blessures de Jayson Tatum (épaule droite), Rob Williams (genou gauche) et Marcus Smart (cuisse/cheville/pied), une intervention chirurgicale ne semble pas nécessaire.

Ces gars ont juste besoin de repos et ils devraient être prêts à revenir.

J’ai dit à Jayson Tatum d’aller en vacances, d’aller se reposer après la saison. Mais Jayson ne veux jamais s’asseoir et il veut tout le temps jouer. Il a parler sur la longue saison qu’il vient de passer et comment ça l’a impacté, mais ça a été une leçon d’expérience pour le joueur.

Image

 

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires