Bilal Coulibaly a vécu un ascenseur émotionnel lors de la Draft

par 2 minutes de lecture
Bilal Coulibaly
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

Septième choix de la Draft 2023, Bilal Coulibaly est passé par toutes les émotions.

 

Comme souvent lors des Drafts, Bilal Coulibaly a commencé sa soirée avec une casquette avant d’en changer pour une autre. L’ailier a d’abord appris sa sélection par les Indiana Pacers en 7e position, avant de se voir transféré aux Washington Wizards. Il a réagi après sa sélection.

 

Je n’avais aucune idée [que j’allais être transféré].  Mais, j’étais là à me dire : ‘Les Pacers ?’ Je ne leur avais même pas parlé, ou quoi que ce soit… Donc, c’était une surprise. Mais j’adorais… Et puis maintenant, que je sais que je suis transféré, je comprends mieux. C’est comme ça…

 

Le désormais ex-coéquipier de Victor Wembanyama à Boulogne-Levallois arrive dans une franchise qui vient de démarrer une reconstruction et il a expliqué ce qu’il peut apporter à sa nouvelle équipe.

 

Je suis un compétiteur. Je suis un two-way player qui sait défendre. Je suis un bon créateur. Je peux marquer aussi.

 

Wembanyama a fait la promotion de Bilal Coulibaly durant toute la période avant la Draft, et ce dernier est reconnaissant envers lui.

 

Wemby est plus qu’un coéquipier. C’est comme un frère. Je n’attendais rien de lui, mais il est comme ça… C’est un super mec. C’est juste incroyable. C’est quelqu’un de bien.

 

Si les deux joueurs ne joueront pas ensemble en NBA, ils espèrent se retrouver sous le maillot français.

 

On en parle beaucoup. On espère le meilleur pour le basket français, pour l’Equipe de France. On verra comment se passe cet été. Je ne sais pas si j’irais, ou pas, en Equipe de France. On verra, mais je souhaite le meilleur à cette équipe.

 

Bilal Coulibaly est devenu le deuxième français le plus haut drafté de l’histoire de la NBA, a égalité avec Killian Hayes.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires