5 choses à retenir du Game 5 entre le Heat et les Celtics

par 5 minutes de lecture
Boston Celtics Miami Game 5
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Hier soir, Boston a pris une sérieuse option sur la qualification en finale NBA en s’imposant 93 à 80 à Miami dans ce match 5 souvent décisif dans une série. À présent Boston a une chance vendredi soir de conclure cette série à la maison

Retour sur une pièce qui s’est jouée en deux parties

Les deux visages des Celtics

La première période des Celtics n’annonçait rien de bon. Avec 37 points au total sur ce premier acte, Boston semblait perdu et Jayson Tatum et Jaylen Brown les premiers. À eux deux, ils ont inscrit 3 paniers sur les 16 qu’ils ont tentés (19%).

Ce fut leur pire première période de toute la saison.

Mais heureusement pour Boston, Miami ne semblait pas non plus en meilleur état de forme. Incapable de capitaliser sur la maladresse des C’s, Miami inscrira 28 de ses 42 points sur des pertes de balle de Boston ou des secondes chances. Et cette incapacité à se détacher et assommer leur adversaire va coûter cher à Miami car Boston va revenir des vestiaire avec un tout autre visage.

La deuxième période verra ces petits lutins bostoniens se transforme en véritable ogre vert.

Boston va inscrire 56 points contre 38 pour Miami pour finalement s’imposer. Jaylen Brown et Jayson Tatum seront le symbole de ce réveil brutal. Ils termineront avec 25 points pour Brown à 10/19 au tirs sans aucune perte de balle et 22 points pour Tatum à 7/20 au tirs.

Le Dynamic Duo de Boston a fait mal à des joueurs du Heat complètement dépassés.

Al Horford et Derrick White ont assuré

Quand Tatum et Brown étaient au plus mal, Al Horford et Derrick White ont su répondre présents pour limiter la casse.

« Playoffs Al » continue donc d’écrire sa légende. Il a terminé avec 16 points, sept rebonds, cinq passes décisives et deux contres, faisant de lui le joueur avec le plus haut Plus/minus de ces playoffs devant son coéquipier Jayson Tatum, selon Statmuse.

Avec un Marcus Smart peu en vue, c’est Derrick White qui a eu sa chance. Il a fini par mener tous les joueurs au nombre de points avec 11 points à la mi-temps, puis a terminé avec 14 points (6/8 au tir) et cinq passes décisives.

« Derrick lors des deux derniers matchs a été fantastique… calme, sous contrôle et a fait des paniers en temps opportun. Al est vieux fiable. Al fait ce qu’il a fait toute sa carrière. Se montrer dans les grands moments… » a rapporté Jaylen Brown en conférence de presse d’après match

C’est très certainement l’une des forces de cette équipe des Celtics de ne pas avoir à compter seulement sur leur deux meilleurs joueurs mais aussi sur des role players comme Horford ou White.

Robert Williams en tour de controle

Le Heat n’a pas de réponse à apporter à Robert Williams.

Même blessé il a su être un poison pour le Heat. La statistique qui parle le plus c’est celle ci : 0/10 au tir pour Miami lorsque Robert Williams les contestait.

Robert Williams terminera avec six points, 10 rebonds et 3 blocks tout en souffrant encore de son genou. Ime Udoka avait déclaré que le statut de son joueur serait évalué au jour le jour durant cette série.

Une soirée au tir historiquement mauvaise pour Miami 

Rarement une équipe a été aussi peu en vue au tirs longue distance. Selon Stat Muse, Miami est devenue sur ce match 5, la deuxième pire équipe de l’histoire des playoffs NBA au tir à 3-points. Avec 45 tentatives, le Heat n’en a inscrit que 7 soit un pourcentage de 15.6% !

D’une manière générale, Miami a été très maladroit et deux joueurs en sont l’exemple parfait : Max Strus et Kyle Lowry.

Ensemble, le duo a terminé à 0 sur 15 au tir. Selon ESPN, il s’agit de la pire performance de tir d’un backcourt dans un match éliminatoire depuis que les titulaires ont été officiellement suivis en 1970-71.

Jayson tatum presque l’égal de Kobe Bryant

Malgré une première partie de match compliquée, Jayson tatum a tout de même réussi à écrire un peu plus sa légende dans ces playoffs.

Il est devenu le 2ème joueur le plus jeune à atteindre les 1 500 points en playoffs. Seul Kobe Bryant fait mieux que lui !

Tout juste sélectionné dans la All-NBA First Team, Tatum a frolé le triple double hier soir terminant avec 9 passes décisives. Son problème d’épaule a semblé le harceler tout au long du match de mercredi soir, mais le fait qu’il ait réalisé une grande performance en seconde période est encourageant.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires