5 choses à retenir du Game 2 entre Miami et Boston

par 5 minutes de lecture
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Après le revers du Game 1, les Boston Celtics sont revenus avec d’autres intentions pour le Game 2. Ils ont offert une démonstration au Miami Heat, ponctuée par une victoire de 25 points (127-102). Voici les cinq choses à retenir de ce Game 2.

1- Les Boston Celtics sont une équipe à réaction

4-0. C’est le bilan de Boston après avoir perdu sur ces Playoffs. Autant dire que cette équipe sait rebondir immédiatement. Seuls les Warriors peuvent en dire autant sur les équipes restantes. Le Game 1 avait laissé un petit goût amer.

Boston se devait de réagir pour ce Game 2. Quelle réaction ! Les Boston Celtics étaient malmenés en début de match, ils perdaient 18-5. Mais ensuite, les C’s ont passé un run de 17-0 pour prendre le lead et ne plus jamais le lâcher.

La suite du match s’est déroulé sans encombre malgré les tentatives de Jimmy Butler de revenir dans le troisième quart. Tout le monde a été sérieux côté Boston et le collectif a brillé : six joueurs à plus de 10 points, trois à plus de vingt.

2- La réussite au tir diabolique des Celtics

Pour gagner un match avec un tel écart, il faut vraiment mettre dedans. Les Celtics avaient connu des difficultés au tir au Game 1, surtout à trois points (11/34). Il faut dire que la défense du Miami Heat avait été déterminante.

Sur ce Game 2, les joueurs d’Ime Udoka lâchaient des galets dans l’océan. Tout était facile pour la bande à Jayson Tatum. Pour commencer, un 43/84 au tir (51%) très sérieux. Des schémas de jeu très bien respectés, une équipe en confiance.

L’indécence se décèle à trois points. Tôt dans la rencontre, on a senti les C’s très adroits à commencer par le duo Jayson Tatum / Jaylen Brown qui mettait dedans malgré une bonne défense adverse. L’équipe va suivre le mouvement et va finir à 20/40. 50% ! Impossible pour le Heat d’espérer quoi que ce soit face à une telle réussite.

3- Le retour de Marcus Smart et d’Al Horford sur ce Game 2

Deux êtres vous manquent et tout est dépeuplé. En même temps, les deux compères ne sont pas les derniers à se donner. Al Horford réalise de grands Playoffs : 13 points et neuf rebonds de moyenne et surtout une grosse défense sur les Nets et sur les Bucks. Absent pour cause de protocole sanitaire sur le Game 1, il faisait son retour.

Pour le Game 2, il a encore été précieux. Il finit la rencontre à 10 points à 4/4 dont deux bombes du parking importantes. Il n’a pas eu besoin d’être beaucoup en évidence en attaque et a effectué ses tâches défensives de manière très appliquée.

Marcus Smart revenait d’une blessure au pied. Son retour a mis tout le monde d’accord : 24 points, 12 passes et neuf rebonds. Au bord du triple-double pour le DPOY. Il s’est même permis de délicieux stepbacks à trois points. Seul point noir : sa réussite au tir (8/22).

Deux retours qui ont tout changé pour les Celtics qui reprennent l’avantage du terrain avant les deux prochains matchs au TD Garden (samedi 22 et lundi 24 mai).

4- Jimmy Butler encore trop seul

On louait sa performance folle lors du Game 1, performance qui validait une belle victoire pour le Miami Heat. Pour le Game 2, tout était plus compliqué pour le Heat, tant Boston dominait cette rencontre.

Sur l’ensemble du match, Jimmy Butler a été de loin le joueur du Heat le plus en vue. Malgré l’apport intéressant de Gabe Vincent (14 points à 5/10), ses autres lieutenants n’ont pas pesé dans cette rencontre.

Bam Adebayo a été quasiment inexistant, Max Strus n’a pas brillé comme d’habitude. En sortie de banc, Tyler Herro a, lui aussi, été peu en réussite : 11 points à 5/11.

Jimmy Butler finit la partie à 29 points à un joli 11/18 et a tenté d’insuffler un comeback dans le troisième quart. En vain.

5- Du temps de jeu pour Duncan Robinson

Les Playoffs 2022 ne sont pas un long fleuve tranquille pour Duncan Robinson. L’ailier du Heat joue peu sur cette postseason : 9 matchs disputés mais un temps de jeu de 10 minutes en moyenne, bien loin des 25 minutes de l’an dernier.

Lors du Game 2, il a profité du blowout de son équipe pour gratter un quart d’heure. Il a montré des difficultés à trois points, ce qui est son point fort, avec un 0/4 sur des tirs qu’il rentre habituellement.

Il s’est néanmoins montré all around, attaquant le cercle (6 points à 3/3 sur les tirs à deux points), prenant cinq rebonds et délivrant trois passes. Difficile de savoir le temps de jeu que lui allouera Erik Spoelstra par la suite, tellement il est variable. Néanmoins, ce ne fut pas encore le match de rédemption pour Duncan Robinson.

Duncan Robinson Game 2

Avec cette victoire majuscule au Game 2, les Boston Celtics reviennent à 1-1 dans la série. Tout le monde a été concerné alors qu’en face, le collectif s’est un peu désagrégé. Rendez-vous dans la nuit de samedi à dimanche à 2h30 pour un Game 3 qui s’annonce croustillant.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires