5 choses à retenir du Game 1 entre Golden State et Boston

par 5 minutes de lecture
finals
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Grâce à un dernier quart-temps monstrueux, les Boston Celtics ont pris le Game 1 à San Francisco (120-108) face aux Warriors. Voici les 5 choses à retenir de cette rencontre.

1- Les Boston Celtics prennent déjà l’avantage du terrain

Les Boston Celtics vont déjà forte impression. La bande à Ime Udoka s’est imposée à Golden State grâce à un dernier quart-temps de feu. La première mi-temps est serrée, le score est de 56-54 pour les Celtics.

Les Warriors vont jouer un vilan tour aux Celtics dans leur fameux troisième quart-temps avec 38 points marqués et un Stephen Curry très chaud avec déjà 30 points marqués. On se dit que les joueurs de Steve Kerr ont fait le plus dur.

C’est bien mal connaître les Celtics, qui vont proposer un quatrième quart-temps absolument dingue avec 40 points marqués. Ils vont shooter à 75% à trois points sur ses douze dernières minutes, les Warriors affichant seulement 25% derrière l’arc.

Victoire finale de 12 points pour les Boston Celtics dans ce Game 1 qui mettent un coup sur la tête des Golden State Warriors d’entrée, les joueurs de la Baie étant déjà obligés de prendre le Game 2 à la maison. Match qui se jouera dans la nuit de dimanche à lundi prochain.

2- Jayson Tatum en grande difficulté au tir

Jayson Tatum était très attendu sur ce Game 1 côté Boston mais les Warriors l’attendaient aussi. Résultat : il a été bien défendu par la défense californienne durant toute la rencontre. L’apport défensif des coéquipiers de Steph Curry se lit dans la réussite au tir de l’ailier : 3/17.

Un match offensif absolument catastrophique mais qui n’a pas empêché les Celtics de s’imposer. D’autant que Jayson Tatum a trouvé d’autres manières d’exister. Il a distillé 13 passes décisives pour ces coéquipiers, son record en carrière.

Jaylen Brown a pris le relais en attaque et JT nourrissait ses partenaires pour ne pas handicaper son équipe avec sa maladresse au tir. Tatum finit la rencontre avec 12 points, 13 passes et cinq rebonds.

3- Al Horford immense sur ce Game 1

Les Playoffs d’Al Horford sont en train d’entrer petit à petit dans la légende. Rayonnant dans toutes les séries, il a encore affiché la couleur pour ce Game 1. Sa défense est toujours létale mais il a laissé les contres à son pote Robert Williams.

En attaque, un nouveau récital pour Big Al : 26 points avec six rebonds et trois passes. Le tout couplé à une réussite au tir diabolique : 9/12 et 6/8 de loin. Précisons qu’il s’agit de son record en carrière à trois points (saison régulière et playoffs confondus).

Il a été bien épaulé par la réussite insolente des Celtics derrière l’arc : 21/41 soit plus de 51% sur toute la rencontre. Le secteur intérieur des Warriors va devoir s’ajuster après ce Game 1 parce que sinon Big Al va dominer, et pas qu’un peu.

4- Un gros match de Stephen Curry

À l’instar de Jayson Tatum, Stephen Curry avait la pression pour ce retour en finales de conférence avec de nouveau le costume de patron sur les épaules. Que dire ? La pression, il l’a bu. On a eu le droit à un grand Stephen Curry sur ce Game 1.

Bon en défense et sortant des écrans pour lâcher la gâchette, le numéro 30 a rayonné. Sur les trois premiers quart-temps, il a marqué 30 points, dont 21 en première mi-temps. Malheureusement, il n’a pu que subir le retour des Celtics avec son équipe dans le dernier quart-temps (seulement quatre points marqués pour lui).

Il finit la rencontre avec 34 points à 12/25 et un très beau 50% du parking. Une grosse performance pour le Chef (sa neuvième meilleure performance en Playoffs) mais insuffisante car trop peu suivie par ces coéquipiers.

5- Mention spéciale pour Derrick White

Si vous suivez régulièrement The Free Agent et surtout nos lives, vous savez la passion que nous avons pour Derrick. Souvent moqué, il ne s’est jamais écroulé. On dit que les grands joueurs se révèlent dans les grands moments : c’était le moment de Derrick ce jeudi soir.

21 points à 6/11 au tir et 5/8 de loin. Voici la feuille de match de Derrick White sur le Game 1. Il s’agit de sa troisième plus grosse performance en Playoffs. Au-delà des chiffres, il a été précieux pour les Celtics tout au long de la rencontre.

Particulièrement en deuxième mi-temps, où ses tirs et sa défense ont contribué au comeback détonant des Boston Celtics. Il a drivé la second unit et termine troisième meilleur marqueur de son équipe. Bravo Derrick !

Les Boston Celtics envoient un message d’entrée aux Warriors sur ce Game 1, leur précisant qu’il va falloir cravacher pour arracher cette série. Les Golden State Warriors sont déjà dos au mur mais ça ne leur fait pas peur, ils sont complètement capables de revenir fort au Game 2 et de remettre les pendules à l’heure.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires