Une nouvelle règle en MLS qui pourrait alléger les transferts des -22 ans ?

par 4 minutes de lecture
MLS
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Un changement clé dans les règles de la MLS pourrait rentrer en vigueur cet été et donc alléger les clubs les plus ambitieux financièrement.

Décidément David Beckham a totalement transformé la MLS à lui tout seul. On se rappelle que le capitaine de la sélection anglaise avait débarqué dans le championnat de football aux États-Unis en 2007 à seulement 32 ans. À l’époque c’était une véritable révolution de voir un joueur de son standard, arrivé en provenance du Real Madrid dans un championnat mineur comme la MLS. Mais son arrivée a provoqué énormément de changement majeur dans cette ligue fermé avec des règles et un plafond salarial spécial.

En premier une règle du « Joueur désigné » (Designated Player), également surnommée règle Beckham, qui est adoptée en 2007, elle accorde la possibilité aux clubs de MLS de recruter des joueurs à un salaire libre sans tenir compte des restrictions habituelles des ligues professionnelles nord-américaines et donc de faire venir dans cette ligue des joueurs considérés parmi les meilleurs mondiaux.

Le premier joueur à avoir bénéficié de cette règle d’exception est donc David Beckham. En gros, chaque club peut recruter jusqu’à trois joueurs désignés, et une somme de 504 375 $ est prélevée sur la masse salariale et payée par la ligue. Le reste du salaire est pris en charge par le propriétaire du club. Depuis 2012, les joueurs désignés de moins de 23 ans ne comptent que pour 200 000 $ sur la masse salariale de leur club.

Beckham l’homme du changement

David Beckham en débarquant dans le championnat nord-américain a donc pu bénéficier de cette règle pour attirer encore plus de gros joueurs avec leur salaire, mais également il a reçu la proposition à l’époque de pouvoir créer une franchise de MLS pour seulement 25 millions de dollars contre 150 millions habituellement.

Malgré des débuts compliqués pour l’Inter Miami, Beckham affiche directement ses ambitions et concrétise son rêve en attirant la superstar du football, l’octuple Ballon d’Or, Lionel Messi. En plus de l’argentin il a pu ramener ses anciens coéquipiers du Barça comme Luis Suarez, Sergio Busquets et Jordi Alba. En montant cette superteam, la masse salariale pour Miami fut un casse-tête, cela devrait donc changer dans les mois à venir.

Selon le média américain The Athletic, un changement devrait arriver dans les règles salariales concernant les – 22 ans. Actuellement, pour qu’un club de la MLS puisse utiliser les trois créneaux de l’initiative U-22, il ne peut pas avoir trois DP seniors dépassant le budget maximum. Dans ce cas, les clubs ne peuvent utiliser qu’un seul emplacement d’initiative U-22. Dans le cadre du changement attendu, les clubs auront accès aux trois places d’initiative U-22, quelle que soit la manière dont ils élaborent leur stratégie pour leurs places DP. Le changement est important car ces deux mécanismes constituent actuellement les deux principales voies d’investissement discrétionnaire des équipes de la MLS.

 

Une facilité pour les clubs ambitieux

 

Si le changement devait s’effectuer en décembre dernier, il a finalement été repoussé à 2025, mais certains propriétaires poussent pour que la règle soit mise en place dès cet été pour le mercato estival. L’initiative U-22 permet aux clubs de la MLS de recruter des joueurs de 22 ans et moins qui atteignent le plafond à un coût fixe et faible et, surtout, sans avoir à prendre en compte les frais de transfert dans la charge budgétaire.

L‘Inter Miami, par exemple, a investi massivement dans son initiative U-22, avec des accords pour signer Tomas Aviles (7 millions $), Facundo Farias (5,5 millions $) et Diego Gomez (3 millions $) l’été dernier. Farias s’est blessé cet hiver et a été remplacé cette année par Federico Redondo (8 millions $).Cela représente plus de 23 millions de dollars d’investissement en frais de transfert pour un club, dont aucun ne compte dans le plafond souple de la MLS grâce à l’initiative U-22.

 

Le Chicago Fire, qui a dépensé 12 millions de dollars pour recruter Hugo Cuypers cet hiver, a une autre place de DP ouverte. Si ce changement de règle entre en vigueur, ils n’ont aucune restriction sur la façon dont ils utilisent ce spot DP ouvert. S’ils signaient un autre DP cet hiver, il aurait fallu que ce soit un jeune DP, ce qui limitait leurs mouvements.

Grâce à cette future règle, les équipes les plus ambitieuses, pourront aligner des jeunes de 22 ans pleins de talents à un salaire encadré en plus de leurs trois joueurs désignés.

 

 

Credit Photo : Brett Davis-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires