Preview Finale MLS : Columbus Crew – Los Angeles FC

par 8 minutes de lecture
prewiew finale MLS
par 8 minutes de lecture
Enlever la pub

MLS – À l’occasion de la 28eme finale de la MLS Cup, le Columbus Crew double champion de la compétition pourrait être le seul club à 3 titres. Ils accueilleront le champion en titre, le LAFC qui veut réaliser le doublé, une première depuis 2012, réalisé par le Los Angeles Galaxy.

Ça y est, c’est le grand jour, l’accomplissement de toute une saison pour deux équipes qui se retrouvent en finale pour décrocher le titre ultime de cette compétition, la MLS Cup. Si ces deux clubs ont déjà connu la victoire récemment, avec un titre en 2020 pour Columbus et en 2022 pour le LAFC, il y a eu du changement dans l’effectif de Columbus depuis.

Avec seulement 4 joueurs encore au club depuis le titre en 2020 ( Evan Bush, Josh Williams, Aidan Morris, Darlington Nagbe), le club du Crew s’est reconstruit en l’espace de 2 ans grâce notamment à un maestro nommé Wilfried Nancy.

Le chef d’orchestre

Arrivé en provenance de Montréal après plus de 11 ans passés au club québécois, il aura gravi les échelons, avant d’entrainer l’équipe première et de réaliser la meilleure saison de leur histoire en MLS (65 points), mais conclura avec un échec en demi-finale de conférence. Une saison malgré tout plus qu’aboutit qui a décidé le Columbus Crew 8eme la saison précédente, de récupérer le tacticien français dans ses rangs.

Avec lui le Crew a pu voir du spectacle toute la saison. Colombus a brillé par sa force offensive, dotée de la meilleure attaque du championnat avec 67 buts inscrits. Aucune défense n’a su résister à cette force de frappe. Le Crew a marqué deux buts ou plus à 26 reprises en saison régulière et en phases éliminatoires. Elle est même la meilleure attaque de ces playoffs (13 buts).

Mais cette appétence pour le but adverse, rend l’équipe très friable défensivement. Avec 46 buts encaissés, contre 39 pour son adversaire du soir, l’équipe du coach français a encore encaissé beaucoup de buts en playoffs (8). Le seul match où ils ont su faire un cleen sheet était lors de la demi-finale de conférence face à Orlando (0-2), pourtant réputé comme l’une des meilleures défense de la ligue.

L’occasion pour Nancy d’accentuer cet aspect en conférence de presse où l’utilisation du ballon sera optimale étant donné la facilité de la transition du LAFC « « Nous savons que nous devrons être bons aussi quand nous aurons le ballon, car ils sont vraiment bons en contre-attaque, et aussi quand nous n’aurons pas le ballon, nous devrons être bons aussi, pour limiter l’espace de Dénis Bouanga. »

 

Une possession directe avec un maestro sur le terrain

Quand on parle de possession, on ne pense pas souvent au fait qu’elle soit directe, c’est pourtant le cas du Crew. Ils ne réalisent que 27,2 % de leurs touches totales dans leur propre tiers défensif, qui est l’avant-dernier de la ligue. Pendant ce temps, ils réalisent 29 % de leurs touches dans le tiers offensif, qui est le deuxième plus grand nombre. Une statistique qui prouve que Columbus n’attend pas patiemment dans son secteur en distribuant le ballon, ils préfèrent jouer haut et très vite. Wilfried Nancy veut clairement que ses joueurs soient courageux avec le ballon au point de provoquer la pression adverse et de profiter des espaces créés.

Un homme au milieu de tout ça interprète à merveille ce que le coach souhaite. L’attaquant Cucho Hernandez, débarqué en provenance de Watford l’été 2022 a clairement changé de dimension en MLS. Décrie par son adversaire Bouanga comme :

« Un très bon joueur. Il me rappelle beaucoup [Sergio] Kun Agüero. C’est un joueur avec beaucoup de portée et beaucoup d’énergie et il veut vraiment marquer et être sur le terrain. »

il est décrypté et analysé à merveille par la légende de la défense Angelinos, Giorgio Chiellini :

« Cucho a cette fantastique capacité d’être n°9, mais d’une manière différente. Il flotte au-dessus du terrain pour trouver la bonne position. Il a du rythme, il a de la qualité pour tirer, il a de la qualité pour trouver une passe. Il est leur principal danger et nous devons être très conscients de lui. »

Des louanges qui mettent en avant les qualités de buteur mais aussi de passeur et de créateur d’exception de Cucho Hernandez. Accompagné de Diego Rossi, ancienne gloire du LAFC désormais au Crew, et du super-sub, Christian Ramirez, auteur de deux buts en prolongation des playoffs, l’attaque de Columbus est prête à faire exploser la défense adverse.

Le doublé en ligne de mire ?

Pour le LAFC, la confiance est pleine, en jouant leur style de jeu qui es totalement l’opposé de celui des locaux, ils vont se baser sur ce qui a fait leur force depuis deux saisons sous les ordres de Steve Cherundolo.  Ils se sont mieux armés, avec le renfort cette saison du milieu de terrain,  Timothy Tillman, du défenseur de l’équipe des États-Unis Aaron Long ainsi que du jeune trio l’ancien international uruguayen Cristian Olivera, 21ans, Mateusz Bogusz, 22 ans, et Stipe Biuk, 20 ans.

Si Nancy veut les occasions à tout prix, pour Cherundolo c’est le pragmatisme avant tout et l’efficacité qui prédomine. Ils étaient premiers pour les buts générés par le pressing haut et deuxième de la ligue pour les touches de surface par match (derrière Columbus). Ils étaient troisièmes pour les passes en profondeur (Columbus était deuxième), deuxièmes pour les 1v1 (Columbus était premier) et troisièmes pour le total de buts attendus (Columbus était premier).

Mais s’il y a une chose qui sépare vraiment ces deux équipes dans le dernier tiers, c’est bien celle-ci : LAFC adore jouer seul. Columbus s’est classée 15e de la ligue pour les tirs sans aide ; LAFC s’est classé quatrième. Leur philosophie est simple, là ou il y’a de l’espace, il faut l’exploiter à tout prix. le LAFC est probablement la meilleure équipe offensive de la ligue sur les coups de pied arrêtés – l’arrière droit Ryan Hollingshead a déjà marqué trois buts lors de ces séries éliminatoires, tandis que le Crew n’est pas excellent défensivement.

 

 

La transition d’un homme

Si l’idée clé de cette équipe est la transition, ils laissent volontiers le ballon à leur adversaire, comme on a pu voir sur leurs deux derniers matchs où ils ont obtenu seulement 30% de possession par rencontre. Mais c’est pour mieux utiliser les contre-attaque et les transitions explosives, avec un trio d’attaque dévastateur, et un homme en point clé, Dénis Bouanga. Le Gabonais qui a débarqué en fin de saison dernière en provenance d’un AS Saint-Étienne relégué de Ligue 2, est parfaitement venu s’inclure au schéma de jeu Angelino.

Si Cucho Hernández est  productif depuis son arrivée dans l’Ohio en provenance de Watford l’année dernière, marquant 32 buts et 17 passes décisives lors de ses 46 premiers matches de championnat, de séries éliminatoires et de League Cup, il est bien éclipsé par la productivité absurde de Bouanga sur la même période : 40 buts et 13 passes décisives en 56 apparitions combinées en MLS, Coupe des Ligues et Ligue des Champions Concacaf. « Il est impitoyable, c’est aussi simple que cela », a déclaré l’ailier du Crew Julian Gressel .

« Quand je regarde le but, par exemple, contre Seattle, où il court, fait un sprint de 50 mètres et ne ralentit pas du tout pour obtenir un tir de qualité absolue pour marquer le but. Cela vous montre à quel point il peut être dangereux. »

Si ces deux équipes ne se sont rencontrées que trois fois auparavant en MLS, ce fut trois victoires de la part du LAFC, alors, est ce Columbus pourra inverser la tendance et remporter le titre ? Ou LAFC va-t-il commencer le début d’une dynastie en soulevant ce trophée pour la deuxième fois d’affilée ? Rendez-vous ce samedi soir à partir de 22h sur l’Apple TV, pour une rencontre qui sera diffusée gratuitement sur leur application.

 

Credit Photo : Aaron Doster-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires