MLS : Le Power Ranking de la Week 20

par 14 minutes de lecture
MLS
par 14 minutes de lecture
Enlever la pub

C’est le retour du Power Ranking. Après plusieurs semaines d’absence, TFA et Showtime vous proposent le Power Ranking de la 20eme journée .

En effet, dans la nuit de mercredi à jeudi, la MLS nous as proposé une nouvelle soirée de foot avec des affiches plutôt alléchantes et son lot de surprises. Alors qui de l’Inter Miami, LAFC, Cincinnati ou Salt Lake va truster la première place du podium ? Avec 51 buts inscrits, on a eu le droit à une soirée explosive.

Pour classer ce Power ranking, l’équipe Showtime et The Free Agent a décidé de classer en fonction des formes du moment, mais aussi forcément du potentiel des équipes et celle qui nous ont le plus impressionnés ou déçu.

1- Real Salt Lake

Ils n’ont pas perdu depuis le 10 mars et un derby face au Colorado Rapids durant la Week 7. C’est dire l’année stratosphérique qu’est entrain d’accomplir le Real Salt Lake. 15 matchs invaincus, un Chicho Arango meilleur buteur de la MLS (16 buts) en mode MVP, des ailiers Diego Luna et Andrés Gomez décisifs ( 5 passes décisives pour Luna, 8 buts et 6 passes pour Gomez), un remplaçant buteur efficace (Anderson Julio, 5 buts en 6 titularisations). Difficile de trouver quelle équipe va les empêcher d’obtenir la première place de la conférence Ouest. Il va falloir désormais viser le plus haut possible pour tenter d’arracher le Supporter’s Shields à l’Inter Miami. En attendant, les deux matchs contre les deux Los Angeles seront à surveiller car ce sont eux, les deux équipes derrière au classement, et les seuls armés pour les faire tomber. Rendez-vous ce samedi soir à 3h30 pour l’un des chocs de la saison entre le Réal Salt Lake et le Los Angeles Galaxy.

 

2LAFC 

La seule équipe à l’heure actuelle qui arrive à suivre la cadence de Salt Lake c’est le LAFC. Sur une série de 9 matchs invaincus toutes compétitions dont 8 victoires consécutives, les hommes de Steve Cherundolo reprennent leur marche en avant. Toujours invincible à domicile, le LAFC est la seule équipe avec l’autre Los Angeles à n’avoir perdu aucun match à la maison. Avec un match en retard et trois points de moins que le Real Salt Lake, ils pourraient même les rejoindre en tête du championnat. En attendant l’arrivée d’Olivier Giroud qui dispute actuellement l’Euro avec la France, les angelinos peuvent compter sur un Denis Bouanga en feu, l’ailier gabonais est sur une série de 6 buts et 6 passes décisives sur ses 7 derniers matchs de MLS, il rejoint Lionel Messi et Luis Suarez sur la troisième marche du classement des meilleurs buteurs de la ligue.

 

3 – Inter Miami

Pas de Lionel Messi ou de Luis Suarez ? Des blessées à des postes clés ? Le retour d’un gamin de 21 ans après une grave blessure ? Trois titulaires de moins de 22 ans ? Deux absents à cause des cartons rouges ? Un duel face au champion en titre sur une série de 4 victoires consécutives ? Aucun problème pour l’Inter Miami qui continue d’impressionner et ne cesse de gagner. Tata Martino enchaîne les maux de tête avec tous ses problèmes d’effectifs, les superstars à la Copa America, les blessés et les suspendus. Pourtant malgré ça, l’Inter Miami a été solide face au Columbus Crew champion en titre et sur une belle série de victoire. Sur les douze derniers matchs, Miami n’a connu qu’une seule défaite face à Atlanta, et a accumulé 9 succès, de quoi truster la première place de sa conférence mais également le statut de favoris du Supporter’s Shields. Désormais privé de Lionel Messi et Luis Suarez pendant encore au maximum 4 matchs (selon leur parcours en Copa America), il faudra attendre fin juillet pour revoir leurs superstars. En attendant, il faut que la confiance de l’équipe et les belles histoires comme celle de Ian Frey, de retour de blessure un an après, qui a inscrit son premier but en MLS pour sa première titularisation de la saison, continue pour Miami afin de continuer d’engranger des points.

 

4 – Cincinnati

9 victoires en 10 matchs, deuxième au classement de la ligue, la montée en puissance de Luciano Acosta (7 buts, 9 passes décisives sur cette période), des scénarios extraordinaires, des buts du milieu de terrain, on dirait que plus rien ne peut arrêter le FC Cincinnati. Pat Noonan est encore entrain de faire une saison assez fantastique du côté de l’Ohio avec son équipe vainqueur du Supporter’s Shields l’an dernier. En prime, un match ultra spectaculaire entre Cincinnati et Philadelphie, ou à chaque fois les oranges et bleus sont repassés devant au score, mais l’Union est revenue par trois fois, jusqu’à ce but d’Acosta à la 100eme minutes. Le seul problème à venir pourrait être celle de la défense centrale, entre l’absence de Matt Miazga pour un long moment, celle de Miles Robinson à la Copa, il faudra potentiellement recruter un défenseur central au mercato estival.

 

5 – Los Angeles Galaxy

À égalité de points avec leur rival de ville, et sans Riqui Puig absent lors des deux derniers matchs, le LA Galaxy continue sa bonne saison et reste sur la troisième marche du podium de sa conférence. Vainqueur face à une équipe du New York City totalement métamorphosée, invaincu à domicile, l’équipe du LA va devoir se déplacer chez le premier de sa conférence, le Real Salt Lake pour un match qui s’annonce explosif.

 

6 – Columbus Crew

C’est la fin d’une série de 4 victoires consécutives, une belle série qui leur a permis de remonter au classement et de se hisser désormais à la 6eme place. Défait par l’Inter Miami, les hommes de Wilfried Nancy ont bien oublié leur défaite en finale de la Concacaf Champions Cup. Si la rumeur du Stéphanois Dylan Chambost prend de l’effet, il pourrait faire du bien à une équipe qui va avoir droit à un calendrier chargé avec presque un match tous les trois jours pendant un mois.

 

7 – New York City

Sur une belle série de 10 matchs avec une seule défaite, pour les Cityzens, tout se passait bien jusqu’aux deux derniers matchs et les défaites face à Columbus et Los Angeles Galaxy. Une fin de remontée au classement stoppé nettement pour les hommes de Nicholas Cushing qui voient même leur rivaux du New York Red Bulls leur passer devant. Face à Nashville lors de la prochaine journée ils pourront se relancer.

 

8 – New York Red Bulls

L’autre équipe de New York doit composer sans Lewis Morgan absent car il dispute l’Euro avec l’Ecosse, puis celle d’Emil Forsberg qui soigne une blessure. Des absences qui sont lourdes puisqu’ils n’ont pas gagné depuis trois matchs. Malgré tout, mené 2-0 à Montréal, ils ont sur trouver les forces pour égaliser en fin de match, notamment sur le premier but en carrière de Julian Hall, 16 ans et qui a signé un contrat MLS homegrown en septembre.

 

9 – Minnesota United

Les Loons ne sont pas les plus en forme en ce moment. Deux défaites contre Dallas et Seattle, des équipes moins bien classées, une seule victoire sur les six derniers matchs, ils voient leur avance au classement fondre (4eme), et laissent les autres comme Colorado ou Vancouver revenir sur eux.

 

10 – Charlotte FC

Ils ont réussi à arracher un match nul face à Orlando à dix contre onze pendant 55 minutes. Meilleure équipe à domicile de sa conférence, Charlotte a enchainé trois matchs à domicile dont deux victoires. Rappelons qu’ils ont encore deux spots de Designated Player disponible, et qu’ils devraient se montrer agressif sur le marché des transferts, et leur belle 5eme place pourrait attirer.

11 – Colorado Rapids

Un triplé pour Mihailovic, qui profite de deux erreurs défensives, il amène la passe décisive à Calvin Harris qui obtient le pénalty final. C’est une véritable partition que le maestro américain a récité face à Saint Louis City. Quand son numéro dix joue comme ça, Colorado peut embêter toutes les plus grandes équipes et l’équipe sur laquelle on avait parié comme étant la belle surprise de la saison, continue d’impressionner et pourrait rattraper Minnesota à la 4eme place des playoffs, significative de l’avantage du terrain pour les matchs décisifs.

 

12 – Vancouver Whitecaps

Vancouver n’est pas assez bon pour se hisser dans le top 4, mais trop fort pour le reste du peloton. Il leur manque quelques pièces pour faire la différence.

 

13 – Portland Timbers

La saison des Timbers est difficilement compréhensible tant elle est faite de séries positives puis négatives. En ce moment ? Ils sont sur une série de 5 matchs sans défaite, dont trois succès, face à des rivaux directs de la conférence Ouest. Grâce à ça ils se replacent à la 7eme position et repassent sur un goal average positif.

 

14 – Dynamo Houston

Si vous voulez un pari sportif sûr en ce moment, un conseil parié sur le score exact de 2-2 avec les matchs de Houston, c’est littéralement leur score sur les trois derniers matchs. Mais la grosse actu à retenir du côté du Dynamo c’est l’arrivée de l’attaquant argentin Ezequiel Ponce à partir du 18 juillet. L’ancien lillois arrive en forme en provenance de l’AEK Athènes et va pouvoir dynamiter l’attaque texane.

 

15 – Toronto Fc

Pour seulement la septième fois de la saison, Toronto a pu aligner ses deux stars italiennes, Bernardeschi et Insigne. Malgré cela, ils ont réussi à gâcher leur avantage et s’inclinent de manière Torontesque. Avec cette défaite face à Nashville, les joueurs de John Herdman n’ont plus gagné depuis un mois.

 

16 – Seattle Sounders

Ça va beaucoup mieux pour Seattle. Même si le Sounders n’a pas encore atteint le niveau espéré,  l’équipe de l’état de Washington se relance petit à petit et se retrouve aux portes des barrages playoffs. Après une victoire contre Minnesota, les hommes de Brian Schmetzer ont concédé le nul sur la pelouse de Houston. Le public n’attend plus que le retour de Pedro de La Vega encore blessé qui n’aura disputé que 3 matchs cette saison.

 

17 – FC Dallas

Un triplé de Petar Musa, un deuxième but en deux matchs pour Jesus Ferreira, et une victoire face à une solide équipe de Minnesota. Et si la saison de Dallas commençait à enfin à se lancer. Depuis le départ de l’entraineur Nico Estevez, c’est un français Peter Luccin, ancien de la maison et entraineur assistant qui a pris le relais jusqu’à la fin de la saison. On peut dire que ça fonctionne bien pour le moment puisque pour ses deux premiers matchs ses joueurs ont gagné les deux rencontres. Espérons qu’une fois son effectif au complet et épargné des blessures il pourra tenter de jouer les playoffs.

 

 

18 – Atlanta United

C’est peut-être l’heure du regain de forme pour Atlanta ? Encore une équipe qui a changé d’entraineur, et encore une équipe qui gagne. Sous les ordres de Rob Valentino et avec le départ confirmé de Giorgos Giakoumakis, Atlanta a réussi à obtenir un nul contre Houston avant d’aller gagner à Washington sur un but de sa pépite Thiago Almada, lui fidèle aux couleurs des « 5 stripes ».

 

19 – Philadelphia Union

Les matchs se suivent et se ressemblent pour les hommes de Jim Curtin. Après s’être incliné contre Miami en étant pourtant en supériorité numérique à 11 contre 9, ils ont encore perdu face à Cincinnati dans le match le plus spectaculaire de la saison après être pourtant revenu au score trois fois, avant de s’incliner dans les ultimes minutes. Des matchs qui ressemblent à leur saison, fait de haut et de beaucoup de bas qui les places aux portes des barrages. Trop loin de leurs standards.

 

20 – Austin FC

La saison d’Austin est celle d’une équipe de milieu de tableau. Capable d’éclair de génie et d’enchainer les victoires, comme les défaites. Le problème c’est qu’en ce moment c’est les défaites qu’ils enchaînent avec cinq matchs sans victoire et un nul obtenu face à LAFC après avoir mené pendant 70 minutes.

 

21 – Nashville SC

Le bilan de Rumba Munthali est plutôt honorable du côté de Nashville. En six matchs, le zambien a obtenu deux succès, trois nuls et perdu son premier match face au New York Red Bulls. Il s’est repris face à Toronto et se replace au 8eme rang à un point de son adversaire du soir.

 

22 – CF Montréal

Le CF est devant DC United juste à cause de leur forme et leur série de cinq matchs sans défaite en cours, et leur victoire face à ce rival direct il y a quelques semaines. Hormis ça, ils ont concédé un nul décevant contre le NYRB alors qu’ils menaient 2-0 à domicile, et leur force de frappe parait moindre. Cependant ils sont encore dans la course aux Playoffs, et seulement un point les sépare des barrages.

 

23 – DC United

La forme du DC United est plutôt inquiétante. Aucune victoire depuis un mois, un match nul concédé contre Toronto malgré une supériorité de deux joueurs en fin de match. Même Christian Benteke leur serial buteur n’a marqué que sur un seul match sur les sept derniers disputés. Encore accroché aux barrages, il faudra faire plus s’ils veulent décrocher un ticket directement qualificatif.

 

24 – Chicago Fire

Chicago est sur une série de 4 matchs sans défaite, il y a du mieux dans le jeu, ils ont même réussi à battre le Los Angeles Galaxy et en coller quatre à Toronto. Mais que se passe-t-il du côté du Fire. Les joueurs seraient-ils entrain de donner un énième faux espoir aux supporters ? Espérons pour eux que cette forme tienne et qu’ils aient plus d’ambitions. Désormais aux portes des barrages il va falloir continuer et ça débute ce week-end avec un choc face à un adversaire direct, le Orlando City.

 

25 – Orlando City

En parlant d’Orlando, eux continuent d’avoir des résultats en dent de scie. Aucune victoire depuis un mois et un match nul concédé à Chicago il y a trois journées annonce la couleur du prochain choc de ces équipes mal classés. Avant dernier de sa conférence, Orlando n’arrive toujours pas à trouver d’alchimie entre ses attaquants et le recrutement de Luis Muriel est pour le moment un échec.

 

26 – New England Revolution

Pour la première fois de la saison New England enchaîne trois succès consécutifs. Des victoires qui les rapprochent des équipes de devant et pourraient lui éviter la dernière place de la conférence. Et si le Revolution réalisait une deuxième partie de saison totalement renversante à l’image d’un New York City ?

 

27 – Saint Louis City

Saint Louis n’est clairement plus l’équipe de l’an dernier. Les problèmes s’accumulent pour le STL, qui en plus d’avoir perdu sa pépite brésilienne Celio Pompeu pour le reste de la saison, ses coéquipiers ont encaissé une lourde défaite 3-0 à domicile sur deux erreurs individuelles grossières. Les playoffs s’éloignent.

 

28 – Sporting Kansas City

Une équipe partie en boulet de canon qui n’arrive plus à rien. Opposé aux deux meilleures équipes de sa conférence, le Sporting s’est incliné par deux fois en encaissant aux minimums quatre buts.

 

29 – San José Earthquakes

La pire équipe de la MLS cette saison ce sont eux. Si le français Paul Marie continue d’inscrire des véritables bangers, son équipe continue de perdre accuse le pire bilan de la ligue avec un goal average de – 18, et seulement onze petits points acquis.

 

Credit: Kelvin Kuo-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires