Yankees : au tour de Carlos Rodon de flanchir

par 3 minutes de lecture
Carlos Rodon Yankees
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Vendredi soir au Yankee Stadium, Carlos Rodón a été malmené concédant huit points, dont sept mérités, en seulement 3 2/3 manches, se terminant par une défaite 8-1 contre les Braves d’Atlanta.

C’était la deuxième mauvaise performance consécutive pour Rodón, qui a concédé 11 coups sûrs, dont trois home runs.

Une période difficile pour Rodón

La nuit de Rodón a commencé de manière inquiétante et n’a fait qu’empirer par la suite.

Son premier lancer du match, une balle rapide, a été frappé dans le champ gauche-centre par Jarred Kelenic pour un simple. Ozzie Albies a suivi avec un home run sur le lancer suivant, également une balle rapide.

Ces difficultés et points concédés d’entrée ont donné le ton à la sortie de Rodón, qui a eu du mal à être précis et efficace sur ses lancers et à prendre l’avantage dans les comptes. Parmi les 23 frappeurs qu’il a affrontés, seuls 12 ont vu une première balle rapide.

Les récentes performances de Rodón contrastent fortement avec son succès antérieur cette saison.

Avant ses deux dernières sorties, Rodón avait compilé un record de 9-2 avec une ERA de 2,93 sur 14 matchs, suggérant un fort rebond après sa difficile première année avec les Yankees. Cependant, avec son ERA désormais élevé à 3,86, le lanceur gaucher est sous pression pour retrouver sa forme.

Les Yankees en période de creux

Les Yankees, en tant qu’équipe, ont également eu du mal aux côtés de Rodón.

Leur défaite contre les Braves était leur troisième consécutive et leur cinquième sur leurs six derniers matchs. Cette baisse de régime survient après une série record de franchise de 76 départs consécutifs d’au moins quatre manches par les lanceurs des Yankees.

Les récentes performances ont cependant vu cette fiabilité vaciller, illustrée par la sortie désastreuse du rookie Luis Gil contre les Orioles de Baltimore, où il a concédé sept points en seulement 1 1/3 manches.

Malgré ces difficultés, le manager des Yankees, Aaron Boone, reste optimiste. “De bien des façons, ce n’est pas la pire chose qui puisse arriver”, a commenté Boone. Il a souligné la nécessité pour l’équipe de se resserrer et de traverser cette période difficile.

Le lanceur droitier rookie Yoendrys Gomez a offert une rare lueur d’espoir pour les Yankees, délivrant 4 2/3 manches de relève sans point, une performance que Boone espère être un catalyseur pour le succès futur.

 

Credit Photo : Bob DeChiara-USA TODAY Sports

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires