Wade Miley (Cincinnati Reds) signe le 4ème no-hitter de la saison !

par 3 minutes de lectureCommentaires 1
par 3 minutes de lectureCommentaires 1
Enlever la pub

Après le no-hitter John Means, un autre joueur s’est offert la même performance cette semaine. En effet, Wade Miley le lanceur des Cincinnati Reds a réussi un no-hitter hier soir lors du match contre Cleveland. A 34 ans le lanceur a confié après la performance que tout cela semblait incroyable pour lui.

Le match entre Cleveland et Cincinnati avait été décalé de 83 minutes à cause de la pluie mais cela n’a pas empêché Wade Miley de réussir cette performance. Il a offert aux Reds leur 17ème no-hitter depuis 1892.

Une première dans l’histoire

Jamais dans l’histoire, quatre no-hitters avaient été réalisés aussi tôt dans la saison. C’est Joe Musgrove qui a lancé la tendance avec le premier no-hitter de l’histoire des San Diego Padres le neuf avril dernier. Puis Carlos Rodon avec les White Sox. Cette semaine ce sont donc deux nouveaux no-hitters qui ont été ajoutés avec celui de John Means et celui de Wade Miley.

Joe Musgrove a ouvert la voie pour Wade Miley et les autres

A cela il faut également ajouter le no-hitter non compté de Madison Bumgarner. Cela porte virtuellement à un total de cinq ces performances.

Nous avons également assisté à une manche immaculée de la part du lanceur des Washington Nationals Kyle Finnegan.

Dans l’ère moderne, le record du nombre de no-hitters lors d’une saison est de sept. Il reste encore de longs mois de compétition pour dépasser cela.

Trop de no-hitters ?

La saison a débuté depuis le premier avril, nous sommes donc à seulement un mois et presque une semaine de compétition. Ce nombre de no-hitters est assez impressionnant dans la mesure où peu de matchs ont été joués.

Mais on peut se demander si cela venait à devenir monnaie courante, alors on pourrait penser que cette performance perdrait de sa superbe, de son côté exceptionnel. De bonne augure pour les lanceurs ces performances sont de tout même un peu inquiétantes au niveau des attaques.

Avec un nombre de strikeouts qui continue d’être toujours plus élevé il sera intéressant de voir quel impact sur le jeu auront ces no-hitters qui semblent être monnaie courante cette saison. Après The Year of the Pitcher en 1968, la zone de frappe avait été réduite ainsi que la hauteur du monticule. Même s’il est encore trop tôt pour penser à tout cela, si les choses continuent ainsi la ligue pourrait avoir envie d’agir.

Enlever la pub

Commentaires

guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires