Steve Cohen n’exclut pas d’être vendeur à la trade deadline

par 3 minutes de lecture
Steve Cohen Mets
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Alors que la date limite des échanges de la Major League Baseball (MLB) approche, le propriétaire des Mets de New York, Steve Cohen, est ouvert aux perspectives de trade pour améliorer les performances défaillantes de l’équipe.

Les Mets, malgré leur masse salariale la plus élevée de l’histoire de la MLB, ont considérablement sous-performé cette saison, poussant Cohen à envisager toutes les options disponibles.

L’année dernière, les Mets ont célébré une saison de 100 victoires, mais la joie a été de courte durée. Leur bilan actuel de 36-43 est un rappel décevant d’attentes non satisfaites, l’équipe se classant à 16,5 matchs de la première place de la Ligue nationale Est.

Steve Cohen, lors d’une récente conférence de presse, a précisé qu’il n’avait pas l’intention d’effectuer des changements de mi-saison dans la direction de l’équipe. Cependant, il n’a pas hésité à discuter de la possibilité d’être vendeur à la date limite des échanges.

Dans ses mots :

« Je prépare mon équipe de direction à toutes les possibilités. Si nous ne nous améliorons pas, nous avons des décisions à prendre à la date limite des échanges. »

Cette franchise souligne la volonté de Steve Cohen de bousculer les choses pour tenter de rectifier la trajectoire de l’équipe.

Plus tôt, les Mets ont lancé une restructuration de la liste, échangeant le joueur de troisième but Eduardo Escobar aux Angels de Los Angeles contre les lanceurs des ligues mineures Landon Marceaux et Coleman Crow. Cohen semblait disposé à des accords similaires à l’avenir s’ils permettaient à l’équipe d’obtenir des perspectives plus prometteuses.

Cependant, lorsqu’il a été interrogé sur le trade potentiel des lauréats du prix Cy Young Max Scherzer et Justin Verlander, Steve Cohen a gardé le silence. Compte tenu de leurs clauses de non-échange, tout échange impliquant ces acteurs nécessiterait leur accord, ce qui rendrait une telle démarche complexe.

Le closer David Robertson est un autre nom cité, attirant potentiellement de nombreux prétendants. Le joueur de 38 ans a connu une saison impressionnante, disputant 30 matchs, affichant une ERA de 1,59 et enregistrant 11 sauvetage.

Malgré la saison décevante, Steve Cohen insiste sur le fait qu’il ne se précipitera pas dans l’acquisition de nouveaux actifs pour remédier aux performances incohérentes actuelles de l’équipe. Au lieu de cela, il fait preuve de patience et de réflexion stratégique qui ont défini sa propriété.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires