Réaffectation d’Alek Manoah à la Florida Complex League: un redémarrage pour une saison délicate

par 4 minutes de lecture
Alek Manoah
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Les Blue Jays de Toronto ont pris une décision importante cette semaine en rétrogradant leur partant de la journée d’ouverture, Alek Manoah, dans la Florida Complex League.

Après une sortie décevante contre les Astros, où Alek Manoah a accordé six points en un peu plus d’une manche, il est devenu évident que quelque chose devait changer pour l’ancien concurrent au Cy Young.

Il y a à peine une saison, Manoah se tenait debout dans la Ligue américaine, terminant troisième lors du vote pour le prix Cy Young. Il n’était pas seulement une force dominante sur le monticule, mais était également devenu une figure bien-aimée de la franchise. Ses problèmes cette saison ont été choquants, aboutissant à une ERA qui a atteint un niveau insoutenable de 6,36.

Les premières difficultés de Manoah cette saison, en particulier avec son jeu mental et sa livraison, ont commencé à devenir plus sérieuses. Son manque d’agressivité sur le monticule était hors de propos, et il est vite devenu clair qu’il ne prospérait pas en tant que lanceur qui sonde délicatement les bords de la zone de frappe.

John Schneider, le manager des Blue Jays, a confirmé que cette décision n’est pas une réaction instinctive, mais un geste calculé pour améliorer le jeu de Manoah. La Florida Complex League peut sembler très éloignée des ligues majeures, mais c’est un espace regorgeant de ressources et de technologies qui peuvent aider un lanceur à reprendre pied.

Ce déménagement marque le début d’un voyage difficile de redécouverte pour Manoah. Les Blue Jays veulent adopter une approche lente et régulière, permettant à Manoah de se concentrer initialement sur les séances d’enclos des releveurs dans leur complexe ultramoderne, où il peut déterminer quels aspects de son jeu nécessitent une attention et un réoutillage.

Bien qu’il puisse y avoir des comparaisons tentantes avec Roy Halladay, qui a été renvoyé à Single-A en 2001 pour reconstruire ses lacers, le contexte et les individus sont très différents. Alek Manoah et les Blue Jays s’aventurent dans un territoire largement inexploré, une décision inhabituelle dans un sport qui a tendance à éviter des mesures aussi drastiques.

Cependant, les Blue Jays ont clairement indiqué que Alek Manoah fait toujours partie de l’équipe, même s’il est dans une autre région. Ils ne sont pas près de se séparer de leur lanceur prometteur. David Howell, l’entraîneur adjoint des lanceurs (stratégie), accompagnera Alek Manoah au complexe, et d’autres personnes expérimentées comme Paul Quantrill, un vétéran de 14 ans de la MLB, offriront leurs conseils.

Au milieu de ces changements, il y a aussi des obstacles mentaux à surmonter. Manoah lui-même a admis ses difficultés à Toronto lorsqu’il a été submergé par ses émotions sur le monticule. Il a reconnu qu’il était plus concentré sur « ne pas lancer de balle » au lieu de lancer une frappe en toute confiance – un blocage mental qu’il doit surmonter.

Les Blue Jays ont également pris des mesures pour atténuer les retombées immédiates de l’absence de Manoah en rappelant Bowden Francis, un candidat potentiel pour occuper la place d’Alek Manoah dans la rotation.

Le véritable défi pour les Blue Jays est de faire en sorte que cette réinitialisation importante fonctionne sans plan ni calendrier définitifs. Cela peut prendre du temps, mais l’espoir est qu’Alek Manoah, tout comme Halladay, finira par voir cela comme un point central dans une carrière autrement réussie.

Bien que la situation actuelle puisse être inattendue et difficile, elle pourrait également servir de réinitialisation indispensable pour les Blue Jays et Alek Manoah. Seul le temps nous dira si cette décision s’avérera être la clé qui débloquera le potentiel de Manoah et l’aidera à retrouver sa forme comme l’une des étoiles les plus brillantes de la MLB.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires