Preview MLB 2024 : NL East

par 11 minutes de lecture
preview MLB NL Est
par 11 minutes de lecture
Enlever la pub

Précédemment en 2023 :

Dans cette division de la ligue nationale, il y avait beaucoup d’attente pour plusieurs équipes. Atlanta qui avec l’équipe la plus redoutable de la ligue espère aller le plus loin possible en après saison; les Phillies qui souhaitent conserver leur dynamique du parcours de l’an dernier et les Mets avec la plus grosse masse salariale de la MLB veulent écraser la concurrence. Voyons comment 2023 a rendu ces choses possibles ou pas…

Atlanta Braves (104-58) 1er place; Top joueur : Ronald Acuna Jr (WAR 8.2)

LA meilleure équipe de la MLB saison régulière 2023, bilan de 104-58; 947 runs inscrits pour 716 encaissés. Avec un joueur au dessus cette saison qui mérite absolument son titre de MVP Ronald Acuna Jr. Logiquement premier de la division EST ils accèdent directement au NLDS contre une équipe qui commence à être habituée à l’après saison les Phillies. Et bien rebelote en 2023, les surprenants Phillies gagnent au bout du match 4 (3-1) contre des Braves amorphes, alors que pourtant la voie était tracée pour eux encore une fois cette saison.

Brian Snitker le manager des Braves réalise tout simplement la meilleure saison régulière depuis qu’il est en activité. 64,2 % de victoire, 947 runs comparés au 789 de 2022, synonyme d’une attaque extrêmement efficace, précise et plaisante à voir. On peut noter également que le nombre de runs encaissés est à la hausse depuis deux saisons, signe que la rotation n’est pas une faiblesse mais un point qu’il va falloir améliorer en 2024.

 

preview mlb 2024

 

Philadelphie Phillies (90-72) 2 ème place; Top joueur : Zack Wheeler (WAR 4.3)

Chouchou du public lors de l’épopée de 2022 en WS contre les Astros, les Phillies atteignent les 90 victoires en saison régulière une première depuis 2011 (102 victoires). En finissant second de la ligue nationale EST une place en wild card est acquise contre une équipe de la même division les Marlins de Miami. Victoire des Phillies sans appel (2-0) avec un Zack Wheeler qui tient bien sa réputation de lanceur partant phare en après saison avec un ERA de 2,55.

Direction la NLDS contre les Braves, un combat de longue haleine est à prévoir. Le match 1 est une surprise un shutout des Phillies (3-0). Le match 2 est serré ce qui permet aux Braves l’égalisation (5-4).

 

 

La suite les canonniers de Philadelphie décident d’engager la bataille sur le match 3 et 4 avec de multiple HR, en figure de proue Bryce Harper, Nick Castellanos. Les Phillies remportent la NLDS contre les Braves (3-1) et vont retrouver les Diamondbacks de l’Arizona pour un NLCS inédit ! Tout comme les ALCS, les NLCS vont au bout du suspens, un match 7 ce qui valide la qualification au WS « the winner takes it all » ! C’est pourtant chez eux, dans un Citizen Bank réduit au silence que les Phillies s’inclinent (4-2), fin de saison pour la bande à Harper avec des regrets.

 

Miami Marlins (84-78) 3ème place; Top joueur : Luis Arraez (WAR 4.9)

Année spéciale pour les Marlins: ils fêtent les 30 ans de la franchise (création en 1993), l’égérie du célèbre jeu vidéo MLB The Show n’est autre que Jazz Chisholm Jr et son fameux « euro step » et pour couronner la saison un ticket pour les Wild card séries. Avec un bilan de .519, c’est dans le tumulte des bilans positifs des différentes divisions qu’ils se démarquent pour se confronter aux Phillies. Malheureusement pour eux ils s’inclinent au bout des deux matchs, mais nous avons pris plaisir cette saison à suivre les Marlins avec leur magnifique maillot throwback.

 

preview mlb 2024

Luis Arraez fut le joueur à suivre cette saison, pour une raison : la quête de la moyenne à la batte. Il est resté pendant des mois à la barre mythique des .400, ce qui est pour les connaisseurs de baseball une statistique exceptionnelle. Le seconde base vénézuélien fraîchement arrivé du Minnesota réalise sa meilleure saison au pourcentage à la batte (35,4 %) et un pourcentage sur base (OBP : 39,3 %). Il est logiquement All star, obtient le titre de silver slugger et un top 10 MVP. Une saison bien remplie pour le joueur et les Marlins.

 

New york Mets (75-87) 4ème place; Top joueur : Francisco Lindor (WAR 6)

L’année 2023 chez les Mets était prometteuse, voir même l’équipe diamond dynasty. L’équipe dirigé par Buck Showalter ayant la plus grosse masse salariale de la MLB sur le papier était vue en haut du classement de la division EST avec de belle rencontre en perspective. Le départ de Verlander a Houston en 2023 avait laissé le champ libre à Max Scherzer et Jacob DeGrom, mais un grain de sable a complètement grippé l’engrenage. La World Baseball Classic a laissé des traces, le porto ricain Edwin diaz en a fait les frais, avec une blessure qui lui a coûté la saison.

Les coéquipiers de Pete Alonso ont réalisé la pire saison depuis que Jacob DeGrom est parti, le lanceur partant a été pour l’équipe le top joueur de la saison 2017 à 2022. La défense et l’attaque n’ont pas été au rendez-vous. Par exemple dans le pourcentage à la batte, aucun des joueurs n’est au dessus des 0.300.

Pour ce qui est du bullpen la satisfaction nous vient du Japon avec Kodai Senga qui dès sa première saison en tant que rookie termine AS, top 7 CY Young, Top 2 ROY. Une belle satisfaction car il a du relever les manches après que les légendes du monticules sont partis au Texas. Bref vous l’aurez compris en résumé les Mets en 2023 : une performance qui n’est pas à la hauteur de la masse salariale investie.

 

 

Washington Nationals (71-91) 5ème place; Top joueur : CJ Abrams (WAR 3.4)

Cela fait maintenant quatre saisons que l’équipe de la capitale finit bon dernier de la MLB, L’euphorie de la victoire en WS avec Dave Martinez encore manager de l’équipe aujourd’hui est définitivement passée. Et pourtant en 2023 les Nationals ont eu quelques coups d’éclats contre des équipes beaucoup plus fortes qu’eux. Un nom est sorti plus que les autres c’est CJ Abrams, l’américain de 23 ans drafté au 1 er tour en 6 ème position par les Padres, a montré ces qualités défensives. Premier en ligue nationale en tant qu’arrêt court : Putouts, double play turned et quatrième de la ligue en jeu défensif. Une vraie bonne surprise pour ce joueur qui mérite d’être suivi.

 

Toujours dans le chapitre de la draft, n’oublions le numéro 2 du premier tour de l’année 2023, tout droit venu de Bâton Rouge avec LSU Dylan Crews aura la possibilité cette saison de faire ses débuts en MLB. Mais il n’y a pas que le voltigeur dans le système, deux autres figurent dans le TOP 100 des prospects avec James Wood  le voltigeur faisait partie du package « Juan Soto » puisqu’il a été sélectionné au deuxième tour draft 2021.

Brady House est le dernier espoir national dans le top 100 au 48e rang. Le joueur de troisième but a été sélectionné 11e au classement général en 2021. Il a excellé la saison dernière, atteignant .312 avec 12 circuits, 47 points produits, 21 doubles et une ligne oblique de .365/.497/.868.

 

Le favori : Atlanta Braves

 

Pas de surprise en 2024 dans cette division EST de la ligue nationale et même de la MLB, les Braves d’Atlanta sont largement favoris. Surtout que dans cette équipe vous avez le meilleur frappeur et le meilleur lanceur de la MLB. Ronald Acuna Jr qui est entré dans le club des 40/40 en 2023 ne s’est pas arrêté là, il est le membre fondateur du club 40/70 (HR / SB : Bases volées), en prédiction pour 2024 le titre de meilleur joueur encore. Spencer Strider lui n’ont plus n’a pas fait dans la dentelle (AS et top 4 Cy Young) avec 281 retraits cette saison.

mlb preview 2024

Credit: Jonathan Dyer-USA TODAY Sports

 

En terme de FIP ( fielding independant pitching) : terme similaire à l’ERA mais se concentrant sur les éléments que contrôle le lanceur (retrait, but sur balles, le coup par lancer et les HR) Strider est premier de la ligue nationale avec 2.85. Son nemesis n’est autre que Zach Wheeler avec qui il partage bon nombre de statistiques.

Pour faire simple en attaque, pas moins de sept joueurs faisant partie du top 50 des wRC+, les mêmes noms reviendrons souvent, ils font partis du système « Braves » Matt Olson, Austin Riley, Michaël Harris II, Ozzie Albies. L’acquisition de Kelenic en provenance de Seattle sera une bonne couverture en tant que voltigeur, il compte bien continuer sur les bases de sa saison passée.

Pour en revenir aux lanceurs, Strider est accompagné par Max Fried qui après son absence de trois mois devra se montrer convainquant. Le vétéran Charlie Morton se sentira moins seul car un autre vétéran venu tout droit du Massachusetts Chris Sale, vient étoffer le pôle des partants. Le gaucher qui a été blessé durant les années précédentes à Boston sera un joker de premier choix.

La véritable prouesse du front office cette saison, a été le renforcement des releveurs, avec l’acquisition de Reynaldo Lopez,  l’unité spéciale est composée de AJ Minter, Tyler Matzek, Joe Jimenez et Pierce Johnson. Cette équipe aura de quoi rendre dingue certains alignements.

Les Braves d’Atlanta partent encore une fois favoris de la ligue nationale et même de la MLB, tant le travail effectué pendant l’intersaison a été de qualité. Ils ont réussi de manière créative à combler quelques trous, nous pouvons penser que cette année sera la bonne pour Atlanta.

L’équipe sous pression : New York Mets

 

Les Mets seront sous pression en 2024, car à la vue de l’intersaison pour le moins étrange… Steve Cohen a du retenir la leçon de l’an dernier, l’argent n’achète pas tout et encore moins une place en après saison.

Mais la poursuite ratée de la superstar japonaise Yoshinobu Yamamoto, qui a snobé New York au profit de Los Angeles, a été la seule fois où ils se sont vraiment attaqués à un agent libre haut de gamme. Alors que l’ombre de la fin de contrat du « Polar bear » plane dans le Queens, il y a t’il une raison d’avoir un espoir chez les Mets ?

LE noyau dur de l’équipe et tous connaissent les noms, Pete Alonso et Francisco Lindor ! Malgré une équipe en demi teinte sur les statistiques en 2023 ces deux la ont toujours trouvé le temps de soigner les chiffres. Ensuite vous pouvez rajouter Jeff McNeil , Brandon Nimmo et Starling Marte qui croisons les doigts sera en bonne santé et la superstar rookie Francisco Alvarez. Brett Baty et Mark Vientos  qui seront désireux de prouver qu’ils ont ce qu’il faut pour renforcer sur quelques matchs l’alignement.

 

preview mlb 2024

Credit: Brad Penner-USA TODAY Sports

Comme mentionné plus haut dans cette preview Kodai Senga s’est vite retrouvé catapulté comme l’ace de l’équipe en 2023 avec un ERA de 2,98 en 29 départs, retirant 202 frappeurs sur des prises en 166,1 manches. Malheureusement le sort s’acharne sur cette équipe car le japonnais s’est blessé à l’épaule et manquera le début de saison. Alors qui pour remplacer ce précieux lanceur ? Chez les partants vous trouverez Sean Manaea, Adrian Houser, Jose Quintana. Est ce que le deal d’un an et 13 millions de dollars avec l’ex Yankee Luis Severino sera suffisant pour calmer la peur des fans ?

 

Avec le retour du closer Edwin Diaz et l’intronisation du nouveau manager Carlos Mendoza, le président des opérations baseball des Mets David Stearns fraîchement nommé semble avoir bâti une équipe pour jouer le championnat. Nous verrons cela maintenant dans moins d’un mois et pour les européens moins de 100 jours car les London Séries opposeront les Mets contre les Phillies, rdv le week end du 9 juin !

 

 

Le prono de la rédac :

 

  1. Atlanta Braves
  2. Philadelphie Phillies (Wild card)
  3. New York Mets (Wild card)
  4. Miami Marlins
  5. Washington Nationals

 

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires