Preview MLB 2024 : National League Central

par 8 minutes de lecture
Preview MLB Ligue nationale centrale
par 8 minutes de lecture
Enlever la pub

Preview MLB 2024 : La ligue nationale centrale, la division la plus faible à nouveau ?

Précédemment dans la National League Central :

Milwaukee Brewers (92-70) : Une première place logique

Dans l’une des division les plus faible de toute la MLB, les Brewers de Milwaukee ont logiquement et même facilement glané le titre de la National League Central. Jamais inquiétés, les hommes de Craig Counsell ont décroché une place en playoff (Wild Card) pour la quatrième fois en 5 ans.

Les années se suivent et se ressemblent pour les joueurs du Wisconsin. En effet, Christian Yelich et ses coéquipiers n’ont pas réussi à se défaire des surprenants Diamondbacks d’Arizona. C’est donc la quatrième fois de suite que les Brewers vont en Playoff sans remporter une seule série.

Chicago Cubs (83-79) : Une saison frustrante mais aussi encourageante

Sous la houlette d’un Justin Steel au niveau d’un prétendant CY Young, d’un Marcus Stroman dominant ou encore d’un Cody Bellinger en mode rédemption, les Chicago Cubs ont connu une saison avec des hauts et des bas.

 Les hommes de David Ross ont échoué de peu à une qualification en Wild Card (1 victoire de différence avec les Diamondbacks et les Marlins). Encore dans le coup au début du mois de septembre, Dansby Swanson et ses coéquipiers ont vécu un dernier mois de saison régulière des plus compliqué avec 17 défaites pour 12 victoires. Ils finiront toutefois avec une saison en positif, une première depuis 2020 et avec quelques espoirs pour l’avenir.

Cincinnati Reds (82-80) : La belle surprise

La saison 2022 des Reds avait été catastrophique avec 62 victoires pour 100 défaites. C’est donc avec l’étiquette d’équipe la plus faible de la National League Central que Cincinnati se présente pour cette exercice 2023.

Les Reds ont longtemps été à la lutte pour la Wild Card, notamment avec leur rival dans la National League Central les Chicago Cubs. Auteur d’un mois de juin impressionnant avec une série de 12 victoires de suite, la troisième plus longue série de l’histoire de la franchise, les hommes de David Bell ont déjoué tous les pronostiques en terminant à une honorable troisième place dans la National League Central.

Pittsburgh Pirates (76-86) : De l’espoir à un dur retour à la réalité

Tout comme les Reds, les Pirates de Pittsburgh n’avaient pas vraiment la tête de la franchise capable de créer une surprise dans la National League Central. Surtout avec la saison 2022 et le bilan identique à celui des Reds (62-100).

Pourtant tout avait bien commencé avec un bilan de 20 victoires et 9 défaites pour commencer la saison. Puis la machine s’est enraillée enchainant plusieurs séries de défaites durant toute la saison. Cela fait désormais 7 ans que les Pirates n’ont plus regoutté au doux parfum des Playoffs.

St.Louis Cardinals (71-91) : Une saison catastrophique

Les Cardinals de St.Louis n’ont pas réussi à confirmer après leur saison 2022 et leur titre dans la National League Central. Pire les hommes d’Oliver Marmol ont connu une saison compliquée, avec une dernière place dans la National League Central.

Les Cardinals n’avaient plus connu de saison dans le négatif depuis 2007, soit 16 années de suites avec un bilan positif. Ils n’avaient plus terminé à la dernière place de la National League Central depuis 1990. Une triste fin pour Adam Wainwright qui aurait sûrement voulu terminer son aventure en MLB sur une plus belle note lui qui souhaite embrasser une carrière de chanteur country et de consultant à la télévision.

Le Favoris : Les Chicago Cubs

Preview MLB 2024 : National League Central

Credit: Rick Scuteri-USA TODAY Sports

Après une saison encourageante, les Chicago Cubs ont complètement bouleversé le marché des managers en se séparant, à la surprise générale, de David Ross afin de s’attacher les services de Craig Counsell, longtemps placé en haut de la liste des Managers désirés du côté des Mets de New-York.

« Jai eu l’impression que c’était une décision difficile à prendre, mais j’ai senti aussi qu’il fallait que je prenne une décision. Mon travail consiste à trouver comment gagner sur du court et long terme. Il n’y a rien à redire sur Rossy (David Ross), pour qui j’ai une haute estime. Mais j’avais l’impression que Craig Counsell était au top. » Jed Hoyer, président des opérations baseball des Cubs

Au niveau des arrivées, les Chicago ont réussi un joli coup en faisant signer le lanceur japonais Shota Imanaga. Une signature qui vient palier au départ de Marcus Stroman chez les New York Yankees. Shota Imanaga était sur les tablettes des New York Mets ainsi que des Giants de San Francisco.

Le lanceur gaucher japonais pourra compter sur son compatriote Seiya Suzuki pour s’adapter à sa nouvelle vie chez les Chicago Cubs.

« L’organisation a beaucoup appris avec Seiya durant ses deux saisons. Nous avons toujours espéré être une destination pour les joueurs japonais. Je pense que nous les traitons incroyablement bien. » Jed Hoyer

Avec l’émergence d’un Christopher Morel ou d’un Nico Hoerner, l’expérience de Dansby Swanson, un Ian Happ qui voudra montrer plus que ce qu’il a fait la saison dernière, les Chicago Cubs ont de bonnes raisons d’espérer connaître un meilleur dénouement et détrôner les Brewers à la tête de la National League Central.

Toutefois, il reste encore une incertitude qui pourrait bien bouleverser l’équilibre de la franchise. On parle bien entendu de l’avenir de Cody Bellinger. Pour rappel, l’ancien MVP et joueur des Dodgers avait décidé de se relancer du côté du Wrigley Field, lui qui avait connu pas mal de blessures.

Son bilan fût plus qu’encourageant avec un titre de Silver Slugger en tant que Utility player. Il a terminé la saison avec 26 homeruns, 30,7% à la batte, .881 d’OPS. Malgré cela, les Chicago Cubs jouent avec le feu en ne lui proposant pas le contrat qu’il souhaite au risque de le perdre. A l’heure où nous écrivons ces lignes, Cody Bellinger est toujours un agent libre sur le marché et ce à quelques jours de la reprise du Spring Training.

Le propriétaire des Cubs, Tim Ricketts a récemment annoncé qu’il y avait bien des discussions avec Cody Bellinger et son entourage, mais aucune négociations pour le moment.

L’équipe sous pression : Milwaukee Brewers

Preview MLB 2024 : National League Central

Credit Photo : Jovanny Hernandez USA-Today/Network

Si il y a bien une équipe qui a perdu gros durant cette intersaison du côté de la National League Central, c’est bien les Brewers de Milwaukee.

Bien avant la fin de la saison, nous savions déjà que Craig Counsell vivait ses derniers instants à la tête de la franchise du Wisconsin. En revanche, personne ne s’attendait à le voir rejoindre le banc du rival de la National League Central, les Chicago Cubs. Un choix qu’il explique comme un nouveau challenge dans sa carrière.

« Je pense qu’au cours de ce processus, il est devenu clair que j’avais besoin d’un nouveau défi professionnel. En même temps je suis reconnaissant d’avoir fait partie de cette communauté (Brewers). Et cela va continuer je l’espère, espérons le, car cela n’a rien avoir avec le baseball. J’ai hâte de faire partie de cette nouvelle communauté. » Craig Counsell

En plus de perdre leur manager, les Brewers ont vu leur lanceur vedette Corbin Burns s’envoler du côté des Orioles de Baltimore. Une perte énorme dans la rotation des Brewers, mais qui était inévitable puisque l’ancien CY Young arrivait sur sa dernière année de contrat chez les Brewers et ses intentions de prolonger restaient assez obscures pour la direction de Milwaukee.

« Chaque fois que vous échangez un joueur comme Corbin Burns, c’est toujours une décision difficile. La réalité de la situation c’est qu’il nous restait un an de contrat avec Corbin. Il avait été assez clair sur le fait que ça serait sa dernière année chez les Brewers. » Matt Arnold, manager général

Ils pourront se consoler avec la prolongation pour deux saisons supplémentaires de leur lanceur Brandon Woodruff. Les Brewers enregistrent aussi la venu de Rhys Hoskins, l’ancien première base des Phillies de Philadelphie.

Les Brewers pourraient bien connaître un saison de transition post-Counsell assez compliquée. Il est difficile de s’imaginer voir les Cardinals réitérer la même saison que celle de l’année dernière. Les Cincinnati Reds auront à cœur de confirmer leur belle saison. Les places vaudront chères dans la National League Central cette saison.

Prono de la rédac’ :

  • Chicago Cubs
  • St Louis Cardinals
  • Milwaukee Brewers
  • Cincinnati Reds
  • Pittsburgh Pirates
Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires