MLB Wild Card : La dernière ligne droite

par 8 minutes de lecture
par 8 minutes de lecture
Enlever la pub

 

Dans le premier épisode, nous avions vu que la bataille pour les Wild Card faisait rage que ce soit en National League ou en American League. Une tendance se dégagé plus ou moins sur ces deux territoires avec les Yankees et les Red Sox d’un côté et les Dodgers et les Padres de l’autre. Depuis de l’eau a coulé sous les ponts et les cartes ont été rabattues.

Les Blue Jays se sont invités à la fête, tandis que dans la NL, les Dodgers ont assuré leur place en Wild Card et peuvent toujours espérer remporter leur division. En revanche le ciel s’est assombrit pour les Padres qui ont vu les Reds, les Cardinals et même les Phillies les rejoindre pour la dernière place qualificative pour les Wils Card.

Il est temps de faire un point sur cette lutte féroce, à l’aube de la dernière ligne droite de cette passionnante saison.

American League

I) La révolte des Blue Jays

Plus rien ne semble arrêter les joueurs de Toronto qui enchainent et ne cessent d’impressionner, notamment offensivement, le tout sous la houlette de Vladimir Guerrero Jr qui termine cette saison en canon.

Au mois d’aout, les fidèles partisans des Blue Jays étaient bien loin de s’imaginer vivre une fin de saison aussi palpitante. En effet les Red Sox et les Yankees semblaient être les deux heureux gagnants de cette course pour la Wild Card. C’était sans compter sur le sursaut d’orgueil des hommes de Charlie Montoyo.

Ils ont notamment marqué les esprits dans une victoire écrasante face à de bien pauvres Orioles (victoire 22 à 7). La force de frappe de l’alignement enchaine les runs. Il y a un homme qui résume à la perfection ce regain de forme, il s’agit de Vladimir Guerrero Jr qui s’est offert le luxe de prendre la première place au classement des home-runs dans la ligue. Avec cette impressionnante saison, le joueur de première base s’invite aussi dans la course au titre de MVP de l’AL, en plus de permettre à son équipe de se mêler à la lutte pour les Wild Card.

II) La chute vertigineuse des Yankees

Le soleil brillait au-dessus du Yankee Stadium en ce chaleureux mois d’août avec cette incroyable série de treize victoires de rang, les propulsant ainsi en pôle position dans la course au Wild Card. Plus rien ne semblait les arrêter.

Pourtant, les vieux démons du début de saison, ont refait surface et voici de nouveau les Yankees hors de course, ce au plus mauvais moment. Le contraste est saisissant avec le mois d’août puisqu’en ce mois de septembre, les hommes d’Aaron Boone comptent déjà onze défaites, dont une série de sept revers consécutifs.

Cette mauvaise série est due notamment à un bullpen défaillant qui n’arrive pas à conserver une avance au score. Aaron Judge et Stanton ont beau tout essayer pour mener leur équipe vers les victoires, mais rien n’y fait et les Yankees n’ont clairement plus leur destin en main.

Les Red Sox avancent sans un bruit

Dans cette lutte acharnée, il y a une équipe qui poursuit sont bout de chemin sans faire de bruit et il s’agit de Boston. Alors que tous les regards sont tournés vers le duel entre Toronto et New York, les joueurs du Massachussetts assurent petit à petit leur présence en Wild Card. La magie ne semblait plus opérer le mois dernier et leurs chances semblaient s’envoler. Mais voilà que le rival new yorkais s’effondre au moment le plus inopportun et les Red Sox ne se sont pas fait prier pour en profiter.

Le jeu n’est certes plus aussi performant que lors du début de saison, mais il suffit pour empocher des victoires importantes au meilleur des moments. Avec 1 victoires de plus que les Blue Jays et 1,5 des Yankees, es hommes d’Alex Cora semblent sur la bonne voie pour retrouver l’odeur des joutes d’octobre.

National League

I) Les Dodgers naviguent sur un long fleuve tranquille

Dave Roberts et ses joueurs peuvent être rassurés, ils pourront bel et bien défendre leur titre après avoir valider leur ticket pour les Playoffs, que ce soit en passant par les Wild Card ou mieux en remportant la NL West.

Malgré l’absence de Kershaw, la rotation de lanceurs partants à plus que gérer notamment avec la nouvelle recrue Max Scherzer et Walker Buehler. Le coup de balai infliger aux Padres aura marqué les esprits : les champions veulent en découdre.

Même si la qualification est acquise, les joueurs de L.A ne vont pas se contenter des Wild Card, avec un calendrier plus ou moins facile, les hommes de Roberts peuvent venir coiffer les Giants au poteau et ainsi s’adjuger la NL West. Alors que cet objectif n’était qu’utopique il y a quelques semaines de ça, on pourrait bien voir un tel scénario se réaliser. De quoi attiser un peu plus l’animosité qui règne entre les Dodgers et les Giants.

II) Les Padres proches de tout perdre

Et si le grand perdant cette saison se trouvait sur la côte pacifique et plus précisément à San Diego ? Alors qu’au début de saison, l’effectif des Padres s’inscrivait comme l’un des plus incroyable de la ligue, il se pourrait bien qu’il soit la plus grosse désillusion de cette saison.

Il y a un mois de cela, tout le monde voyait un duel Dodgers-Padres en Wild card, et au vu du match du 26 août dernier et la victoire des Dodgers en 16 manches (5à3), tout le monde en salivait d’avance. Oui mais voilà, trois semaines plus tard, le son de cloche a bien changé et voici San Diego hors de course pour la dernière place en Wild Card. Les hommes de Jayce Tingler se sont tirés une balle dans le pied avec sept défaites sur les dix derniers matchs.

La série qui se déroule actuellement entre les Cardinals et les Padres s’annoncent vitale pour la survit de San Diego dans cette terrible lutte.

III) Cardinals, Reds, Phillies, les invités surprises

La National League ne cessera jamais de nous étonner, alors que le duel Dodgers-Padres en Wild Card semblait acquis, voilà que trois franchises viennent se mêler à la lutte et peu de gens les ont vu venir.

Commençons tout d’abord par l’équipe en forme, du moment, les Cardinals, qui viennent de signer une belle série de sept victoires de rang, portant ainsi à neuf le nombre de victoires sur leurs dix derniers matchs. Ils peuvent dès ce week-end quasiment éliminer un rival dans cette course folle en la personne des Padres. Le calendrier de St.Louis semble être à leur portée avec deux séries face à des Cubs qui n’ont plus rien à jouer.

Du côté de Cincinnati, les temps sont un peu plus compliqués. Alors que les Reds semblaient être la seule véritable équipe capable d’empêcher les Padres de s’assurer une place en Wild Card, les voilà qui sont sur six défaites au cours des dix dernières rencontres. A l’instar des Cardinals, le calendrier des Reds semblent être en leur faveur avec deux séries faces aux Pirates de Pittsburgh.

Pour terminer, les Phillies que personnes ne voyaient ne semblent plus très loin de pouvoir de nouveau goûter aux joutes d’octobre. En effet, ils ne sont qu’à une seule petite victoire des Braves dans la NL East et à 2,5 victoires de la dernière place qualificative en Wild Card dans la NL. Les coéquipiers de Bryce Harper peuvent se mettre à rêver. Ils ont parmi tout leurs concurrents, le calendrier le plus facile avec une série face aux Orioles, ne face aux Pirates et termineront face à Miami. Cependant la série la plus attendue du côté de la Pennsylvanie, sera celle contre les Braves à la fin du mois de septembre.

 

Nous y voilà, il ne reste plus qu’une dizaine de matchs pour chaque franchise et pourtant les dès ne sont pas encore jetés pour notre plus grand bonheur. Ces deux prochaines semaines s’annoncent palpitantes. La bataille arrive à son terme et la lutte promet de s’intensifier.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires