MLB : Peu de progrès lors de la deuxième journée de discussions

par 2 minutes de lecture
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

Pour le deuxième jour des négociations intensives, les deux parties n’ont toujours pas réalisé de progrès substantiels vers un accord sur la convention collective.

Le syndicat des joueurs a réduit sa proposition sur le nombre de joueur ayant accès à l’arbitrage après deux ans, de 80% des joueurs à 75%, mais a répliqué en demandant plus dans sa structure de salaire minimum.

Au lieu d’augmentations salariales minimales de 25 000 $, le syndicat a demandé 30 000 $ chaque année de l’accord. Le minimum de l’année 1 serait de 775 000 $. Il passerait à 805 000 $ la 2e année, 835 000 $ la 3e année, 865 000 $ la 4e année et 895 000 $ la 5e année de l’accord. La ligue offre un minimum de départ de 630 000 $ en 2022.

Étant donné que la question du Super 2 n’est pas envisageable pour la ligue, la MLB a vu avec la combinaison de modifications s’éloigner un accord potentiel. La ligue dit qu’elle n’a pas les voix pour étendre le Super 2 au-delà des 22% qui entrent actuellement dans le système. Le syndicat peut demander n’importe quel chiffre supérieur à cela, il ne l’obtiendra pas.

La MLB a vu un recul dans les négociations après cette deuxième journée de pourparlers. La taxe sur l’équilibre concurrentiel n’a pas encore été mis sur la table puisqu’aucune des deux parties n’est venues avec une idée nouvelle.

 

Partager :
Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires