Même si tout ne va pas bien, la saison des Red Sox n’est pas perdue

par 3 minutes de lecture
red sox
par 3 minutes de lecture

Les deux équipes de New-York ont atteint la marque des 20 victoires cette saison : les Mets et l’ennemi juré des Red Sox, les Yankees. Les Red Sox eux, ne sont pas loin des 20 défaite cette saison avec leur bilan de 10-19. 

Rien ne semble aller droit pour cette équipe, à la masse salariale importante et aux ambitions importantes. Toutes les métriques tendent à montrer que les Red Sox n’y arrivent pas, que ce soit sur le monticule ou sur le marbre. Et pourtant, tout n’est pas à jeter et la saison est loin d’être perdue.

Des contre-exemples récents

Encore une fois, ce n’est que le début de saison. L’histoire récente nous a montré que mal débuter n’était pas forcément signe d’une saison blanche surtout lorsque l’on a un effectif taillé pour les World Series.

Regardez l’an dernier et ces Braves qui n’ont pas dépasser les 50% de victoire avant le mois d’août. Et en 2019, les Nationals avaient débuté la saison avec un bilan de 19-31 avant pourtant de créer la surprise et de remporter les World Series. L’exemple inverse est aussi vrai avec les Padres l’an dernier, bouillant en début de saison et qui n’ont même pas jouer les playoffs.

Alors ces équipes doivent être un motif d’espoir pour les Red Sox et leurs fans.

Les 6 matchs et demi qui les séparent des Blue Jays pour le 3ème spot de la Wild Card ne semblent pas insurmontable pour cette équipe qui finalement semble quelque peu manquer de chance dans ses matchs.

Les Sox ont un bilan de 0-6 en manches supplémentaires, 3-7 en matchs se jouant à un point.

La machine peut donc s’inverser très vite.

Un manque de production au bâton

Les cadres et stars de l’équipe peuvent et doivent produire plus et retrouver leur production normale. Nous parlons ici de Trevor Story (acheté à prix d’or), Rafael Devers, JD Martinez. Le pourcentage de slugging attendu de la franchise est supérieur de 81 points à leur pourcentage de slugging réel, le neuvième plus grand écart au sein de la MLB.

Cette équipe qui affiche un bilan de 3-7 lorsque le match se décide d’un point, doit aussi devenir plus solide dans la neuvième manche. Et cela commence par un bullpen solide. Lorsqu’ils mènent lors de la dernière manche, les Red Sox sont incapable de contenir leur adversaire et de sécuriser la victoire. Ils n’ont réussi à sécuriser une victoire que dans 35% des cas.

Mais là aussi le manque de chance s’abat sur les Red Sox  : Chris Sale est blessé propulsant du même coup Garrett Whitlock dans la rotation au lieu du bullpen. Mais le problème réside aussi dans le fait que Matt Barnes n’est pas au niveau (6.40 d’ERA), Josh Taylor est blessé au dos et Whitlock est dans la rotation.

Les divers ajouts de l’inter-saison n’ont pas encore apporter ce qu’ils devaient.

Cette rotation est pourtant plutôt performante cette saison : 8ème en ERA (3.28). En défense, les Red Sox convertissent davantage de balle en jeu en élimination que la saison dernière.

Alors il est clair que pour cette équipe, il est normal de parler de régression positive. Difficile d’imaginer comment une telle équipe ne puisse pas trouver les solutions pour renouer avec le succès.

 

Partager :

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires