Le point sur les votes du Hall Of Fame MLB 2022

par 4 minutes de lectureCommentaires 1
Hall of fame baseball
par 4 minutes de lectureCommentaires 1
Enlever la pub

C’est demain que les votes des journalistes de baseball américains pour l’intronisation au Hall Of Fame du baseball seront dévoilés. Cette année les débats ont été animés car sont présents des joueurs de la très controversée Steroid Era. 

L’an dernier, aucun joueur n’avait été retenu par la BBWAA malgré la présence de joueurs ayant une WAR de 60 en carrière, suffisant à priori pour en faire des Hall Of Famer. Pour rappel, un joueur a besoin de 75% des votes pour être intronisé au Hall Of Fame. L’an dernier, Curt Schilling a terminé avec 71.1% des votes, soit 16 votes en dessous du total requis.

Mais cette année, la présence d’Alex Rodriguez, Barry Bond, Sammy Sosa soulève de nombreuses questions parmi les votants. En moyenne, ESPN révèle qu’un bulletin contient 7.63 noms cochés contre 5.86 l’an passé. Dans ces conditions, difficile de se mettre d’accord sur qui doit être Hall Of Famer.

La dernière chance pour Bonds et Clemens

Pour ces deux joueurs, c’est la dernière année d’éligibilité via la BBWAA. Ils sont tous deux crédités à un peu plus de 75% – 77,5% pour Bonds, 76,4% pour Clemens. Encore une fois, sur la base des résultats passés, cela signifie qu’ils seront en deçà car les deux verront leurs totaux diminués lors du vote non public. Il y a un an, les deux étaient à plus de 73% dans les scrutins préalables aux résultats, mais ont fini à 65%, donc une baisse similaire de 8% les laissera sous les 75% minimum.

Ils seront alors éligibles en décembre au Today’s Game Era Commitee, qui s’occupe des joueurs à partir de 1988.

Autre candidat mais qui a décidé de se retirer pour sa dernière année d’éligibilité, c’est Curt Schilling. Ainsi il pourra revenir l’an prochain avec peut-être plus de chance d’être élu par la BBWAA même s’il possédait de bonne chance dès cette année.

Les petits nouveaux avec deux destinées bien différentes

Parmi les petits nouveau on retrouve Alex Rodriguez et David Ortiz. Mais dans ce scrutin, leur destinée semble diamétralement opposée. Ortiz pourrait être élu dès sa première apparition pour le vote. Crédité de 83.7% pour les votes publics (un peu plus de 40%°, il pourrait bien se frayer un chemin direct vers Cooperstown.

Big Papi a un résumé et une carrière qui feront de lui, à un moment ou à un autre un Hall Of Famer. S’il est élu dès sa première année d’éligibilité, ce sera entièrement mérité pour celui a été un Red Sox toute sa vie.

En face, l’ennemi juré durant toute sa carrière, le Yankees, A-Rod. Pour lui, la Steroid Era ne plaidera pas sa cause et les chemins pris par Bonds, Sosa et McGwire ne font qu’accentuer cela. Avec 40% de vote pour une première apparition, Rodriguez est sans doute sûr a bonne voie. Une élection demain de l’un de ses comparse de cette ère controversée pour le baseball plaidera sans doute pour lui dans les années à venir.

 

Ce vote pourrait potentiellement déboucher sur une nouvelle année blanche de la part du Comité même si Ortiz tient la pôle pour être élu dès demain. Plus largement, le débat ne s’étend plus qu’aux simples impacts qu’ont eu les joueurs sur le baseball et leurs statistiques mais il part sur le terrain de l’extra-sportif avec de nombreux joueurs de la Steroid Era. Et vous dans quel camps êtes-vous ? 

 

 

Partager :
Enlever la pub

Commentaires

guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires