Un première manche désastreuse de Gerrit Cole et les Yankees s’inclinent par deux fois

par 2 minutes de lecture
Gerrit Cole
par 2 minutes de lecture
Enlever la pub

Il y a des rencontres à oublier, des manches même à oublier pour les lanceurs comme Gerrit Cole et celle d’hier soir en est une.

Cole a quitté le monticule après seulement une manche dans laquelle il a concédé six points et trois home runs contre les Mariners de Seattle mercredi au Yankee Stadium, puis est revenu pour lancer cinq manches sans points pour terminer sa journée.

« J’ai un souvenir assez vif », a déclaré Cole après la défaite 7-3 des Yankees contre Seattle. « Je pense qu’il est parfois plus facile de se souvenir des mauvaises choses que des bonnes choses. Mais il y avait de mauvaises sélections de pitch. Quelques mauvais emplacements. Et nous avons été punis pour cela, encore une fois. »

La pression s’accentue

La trade deadline passée, la pression ne fera que s’accentuer sur les équipes qui sont en lice pour le titre. Les Yankees ont frappé fort avec leur bon recrutement et se positionnent très clairement comme le favori au titre cette saison.

La rotation est d’une qualité incroyable mais la marge d’erreur est faible. Gerrit Cole est censé être l’as, celui sur qui la rotation s’accroche, celui sur qui on peut compter pour ne pas fléchir. Hier soir, il a montré tout l’inverse.

Cette inconsistance fait donc peser davantage de pression sur les autre lanceurs partant que son Nestor Cortes, Frankie Montas, Jameson Taillon et Domingo Germán. Le nouveau venu fera ses débuts samedi face aux Cardinals avec la pression d’avoir été considéré comme le deuxième meilleur lanceur disponible sur le marché.

Mais au final, Gerrit Cole sera celui sur qui la pression sera la plus forte. Cette saison, il a une ERA de 3,56 sur 131 1/3 de manches en 22 départs cette saison. Lors de 14 de ses sorties, il a lancé au moins 6 manches et accordé 3 points mérités ou moins. À l’inverse, il a accordé 5 points mérités ou plus en cinq départs cette saison. Les 6 points concédés hier soir ont été le plus haut total de toute sa carrière.

Cette rencontre symbolise parfaitement le meilleur de Gerrit Cole et le pire.

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires