Flashback : Ted Williams : Premier Hit en MLB

par 5 minutes de lecture
ted williams
par 5 minutes de lecture
Dans notre série Flashback, nous revenons sur les grandes dates de l’histoire du sport américain et aujourd’hui nous parlerons du premier coup sûr en carrière d’une légende des Boston Red Sox : Ted Williams

Ted Williams né le 30 Août 1918 à San Francisco était l’un des frappeurs les plus redoutables du baseball. Malgré cinq saisons perdues au service militaire pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée, le « Splendid Splinter » des Red Sox de Boston a frappé 521 HR au cours de sa carrière et a terminé avec une moyenne au bâton à 34.4.% Quatrième meilleure performance de l’histoire des ligues américaines. Nous reviendrons plus tard sur ces performances qui ont bâti sa réputation de meilleur frappeur de l’histoire.

Ayant grandi pendant la Grande Dépression, il a joué au baseball dans son parc du quartier toute l’année. Sa mère travaillait pour l’Armée du Salut et son père dirigeait un magasin de photographie de passeport et travaillait tard, permettant au jeune Williams de jouer à la balle jusqu’à la tombée de la nuit. C’était un adolescent grand et mince qui a lancé et joué sur le terrain au collège.

Adolescent, Ted Williams a appris à ne pas frapper sur les balles qui étaient hors de la zone de frappe. Malgré tous leurs efforts, les lanceurs ne pourraient jamais le faire échouer. « aller en base est la façon dont vous marquez des points », a expliqué Williams.

« J’ai obtenu beaucoup de but sur balle au lycée, et dans les mineures plus de 100 fois. Vous commencez par frapper une balle qui est légèrement en dehors, puis totalement dehors et bientôt prendre que des mauvaises balles sur lesquelles vous frapperez. »

Voilà la philosophie de Ted Williams, qui prouve que la discipline dans ce sport est primordiale.

Ted Williams a commencé sa carrière professionnelle avec les Padres de San Diego, équipe de ligue mineure en 1936. En décembre 1937, les Padres l’ont vendu aux Red Sox de Boston.

« Les Red Sox ne signifiaient rien pour moi »,  « Un club de cinquième, sixième place, le plus éloigné de San Diego où je pouvais aller. »

Pourtant, Ted Williams deviendra synonyme du baseball des Red Sox.

Lorsqu’il est venu pour la première fois à l’entraînement de printemps avec les Red Sox en 1938, il avait 19 ans et était extrêmement arrogant. La légende veut que quelqu’un lui ait dit « Attendez, vous verrez Jimmie Foxx frapper » et Williams a répondu « Attendez que Foxx me voie frapper » ! Mais cette légende a été démentie dans son autobiographie.

Ted Williams était un jeune homme motivé et obsédé par la perfection.

« Je pensais que le poids de ce monde était toujours sur mon cou, broyant sur moi », se souvient-il. « Je voulais être le plus grand frappeur de tous les temps. Personne n’a jamais travaillé plus dur pour ça. C’était le centre de mon cœur, frapper une balle de baseball. »

Le premier match de la ligue majeure de Williams (20 avril 1939) a été contre les rivaux des Yankees de New York lors de la journée d’ouverture du championnat. Les 30 278 fans du Bronx ont non seulement pu voir 12 Hall of Famers actuels ou futurs. C’est la seule fois où il a joué contre le légendaire Lou Gehrig. Ted Williams a frappé son premier coup sûr en extra base lors de sa première présence au bâton, contre Red Ruffing. Pendant ce match, il a obtenu la statistique de 1-4 au bâton.

Trois jours plus tard, il a frappé 4 fois sur cinq avec un double, deux simples et un HR de deux points contre Bud Thomas. Il en frappera 520 de plus dans sa carrière.

Malgré une interruption de trois ans dans sa carrière pour combattre pendant la Seconde Guerre mondiale et manquant près de deux ans pour servir pendant la guerre de Corée, Williams a été 17 fois All-Star, deux fois MVP, six fois meilleur frappeur de la Ligue américaine et a remporté la Triple Couronne à deux reprises (1942, 1947). Il a terminé sa carrière avec 2 654 coups sûrs, 521 home runs, 525 doubles, 1 839 points produits, une moyenne au bâton en carrière de 34.4%, un OBP le plus élevé de l’histoire des ligues majeures à 0,482 et un OPS de 1,116. Sans ces saisons manquées au milieu de son apogée, il aurait certainement accumulé des statistiques encore plus impressionnantes.

Ted Williams a joué toute sa carrière avec les Red Sox et malheureusement, n’a jamais remporté de World Series. Les Red Sox ont atteint les World Series lors de la saison MVP de Williams en 1946, mais ils ont perdu contre les Cardinals de St. Louis en sept matchs. Il a pris sa retraite en 1960, après avoir frappé une dernière fois pour réaliser un coup de circuit lors de sa dernière présence au bâton. Il a été intronisé au Temple de la renommée du baseball en 1966.

Ted Williams a été surnommé « Teddy Ballgame ». Longtemps après la fin de sa carrière, il a continué à symboliser l’excellence dans la frappe et le dévouement au baseball.

 

 

Partager :

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires