Flashback : Hank Aaron égale le record de Babe Ruth

par 3 minutes de lecture
hank aaron
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Avec Flashback, on revient sur l’histoire des sports US. Aujourd’hui, retour sur le jour où Hank Aaron a égalé le record de home run de la légende Babe Ruth.

Hank Aaron reçoit des menaces de mort

On ne touche pas au Babe. Durant l’hiver 1973-74 Hank Aaron a reçu de nombreuses menaces de mort à mesure qu’il se rapprochait du record de home run de la légende. Aaron semblait sur le point de battre le record de Ruth dès la fin de la saison 1973, mais, après avoir frappé son 713ème home run le 29 septembre lors de l’avant-dernier match de l’année, il n’a réussi que trois simples lors du dernier match de la saison.

Il attaque donc la saison 1974 avec ce record en vue. Et dès le premier match de la saison le 4 avril 1974, sur le premier lancer il frappe le 714ème home run de sa carrière égalant le Babe. Pour la petite histoire, le lanceur était Jack Billingham des Reds de Cincinnati et le home run produira 3 points avec les coureurs Ralph Garr et Mike Lum déjà présent sur bases.

Sur cette série, Hank Aaron ne frappera plus de home run. Et il faudra attendre la série face aux Dodgers démarrant le 8 avril pour que l’exploit se réalise.

En effet pour son deuxième passage au bâton, Hank Aaron frappera son 715ème home run pour s’emparer seul de la première place All-Time (à l’époque) pour le nombre de Home Run.

Aaron a continué à jouer jusqu’à la fin de la saison 1976, terminant avec 755 home run en carrière, 3 771 coups sûrs et 2 297 points produits.

Pendant des décennies le record de Babe Ruth paraissait intouchable. Personne n’imaginait que quelqu’un puisse le battre et surtout un joueur noir dans une Amérique encore empreignée d’un racisme profond. Les coups de téléphone, les menaces de mort écrites ont fait de ce moment qui aurait du être le plus beau de sa vie, un véritable enfer comme il l’a écrit dans son autobiographie.

Arrivé des Negro Leagues seulement 7 ans après Jackie Robinson, Hank Aaron souhaitait honorer la mémoire de celui qui avait pour la première fois casser la barrière de la couleur en MLB. Et quoi de plus beau que de dépasser la légende de ce sport qu’était Babe Ruth.

Partager :
Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires