« Field of dreams » : un scénario incroyable pour un match historique

par 6 minutes de lecture
par 6 minutes de lecture
Enlever la pub

Le décor est planté, les 8000 billets ont trouvé preneur. La soirée commence par une vidéo d’intro avec la voix de James Earl Jones et des images du film « The Field of Dream ».  Tout comme dans le film ont voix les joueurs apparaître depuis les champs de maïs situés autour du terrain.

La fête est toutefois un peu gâchée par les absences importantes des deux côtés. En effet, les Yankees se déplacent sans Torres, Sanchez, Rizzo ou encore Urshela, tandis que du côté des White Sox le manager Tony La Russa n’est pas du voyage tout comme Carlos Rodon qui devait être le lanceur principal de ce match, remplacé par Lance Lynn.

Lance Lynn commence le match avec deux retraits aux marbres (Gardner et Judge), alors que D.J LeMahieu avait frappé un coup sûr pour atteindre la première base. Joey Gallo ne passe pas très loin d’envoyer la balle hors de la clôture. C’est au tour d’Andrew Heaney de se présenter au monticule pour la première fois de la soirée. C’est Tim Anderson qui se présente en premier au bâton et pour le premier lancé, le joueur des White Sox frappe et se fait éliminer en première base. Heaney éliminera Hernandez a marbre. Le premier Home-run de la soirée sera à mettre au crédit de Jose Abreu. Eloy jimenez connaîtra le même sort qu’Hernandez ce qui marquera la fin de la première manche. Ce sont donc les White Sox qui ouvrent le score dans ce début de match.

Après une deuxième manche bien maitrisée par les lanceurs des deux équipes, le début de la troisième manche est plus délicate pour Lance Lynn. Après avoir envoyé directement LeMahieu en première base, Brett Gardner va frapper un coup sûr plaçant ainsi deux joueurs des Yankees sur base. C’est à ce moment là qu’Aaron Judge va sortir la balle du terrain permettant aux joueurs du Bronx de mener 3 à 1.

Les White Sox vont bien réagir avec un double frapper par Tim Anderson qui enverra Engel inscrire le 2ème point de Chicago. Abreu est envoyé directement en première par Heaney. Eloy Jimenez confirme sa bonne forme du moment et envoie la balle en dehors des clôtures dans le champ droit. Voici maintenant les White Sox de nouveau devant au score 5 à 3 à la fin de cette troisième manche spectaculaire.

On n’arrête plus les White Sox alors que Robert se trouve en troisième base, le receveur Zavala va frapper un nouveau Home-run pour Chicago pour creuser un écart conséquent au score 7 à 3.

Alors que le soleil se couche du côté de l’Iowa, le contraste des couleurs saisissant pourrait nous faire croire que le temps s’est arrêté. C’est le moment choisit par Brett Gardner pour ramener les spectateurs à la réalité en envoyant la balle en dehors des limites du terrain afin de ramener les Yankees dans le match. Aaron Judge qui arrive à esquiver de justesse Abreu pour arriver en première base sonne la fin du match pour le lanceur partant des White Sox Lance Lynn, c’est au tour du lanceur de relève Kopech de se présenter sur le monticule avec deux joueurs sur base et aucun retrait. Il ne tremblera pas pour terminer ce début de sixième manche. Du côté des Yankees aussi le moment est venu d’utiliser le bullpen et c’est Peralta qui va être appeler en premier. Le score ne bougera pas. 7 à 4 en faveur des White Sox à la fin de cette sixième manche.

Michael Kopech a quelque peu perdu ses nerfs dans ce début de septième manche à la suite d’un lancer annoncé balle par l’arbitre alors qu’elle aurait dû être comptabilisé en strike. Le manager du jour des White Sox décide donc de sortir son lanceur. C’est Aaron Bummer qui prend la relève. Malgré une situation délicate avec les bases pleines, Bummer s’en sortira sans encaisser le moindre point. Chez les Yankees ont décide de faire confiance encore une fois à Peralta et ce à juste titre puisqu’il ne concèdera pas le moindre point.

C’est la nouvelle recrue des White Sox Craig Krimbel qui lancera dans le début de cette deuxième manche. Le suspense est encore présent avec seulement 3 points d’écart entre les deux équipes 7 é 4 en faveur des White Sox.

A l’entame de cette neuvième manche, c’est le closer Liam Hendricks qui se présente sur le monticule. Tyler Wade se retrouve en première base et avec déjà deux retraits, Aaron Judge entretien l’espoir pour les Yankees avec son deuxième Home-run de la partie 7 à 6. Joey Gallo va se retrouver sur la première base après un but sur base. Giancarlo Stanton se présente face à Hendricks avec la possibilité de donner l’avantage aux Yankees. Le frappeur de New York ne se fait pas prier et envoi la balle derrière la clôture 8 à 7 pour les Yankees.

Zack Britton aura la lourde tâche de garder les Yankees devant au score dans la fin de cette neuvième manche. Comme si c’était écrit Tim Anderson offre la victoire sur un Walk-off.

Quoi de mieux qu’un scénario digne des plus grands films pour cette première édition du « Field of dreams ». Nous aurons tout eu de l’émotion du suspense, un feu d’artifice pour terminer avec ce walk-off. Ce match vient littéralement de rentrer dans l’histoire de la MLB et le tout sous nos yeux. Peu avant le match, Rob Manfred avait annoncé vouloir reconduire cette évènement pour la saison 2022, après avoir vu l’engouement qu’avait engendré ce match. Et bien il ne fait aucun doute qu’au vu de ce match fantastique, ce « Field of dreams » pourrait bien devenir une tradition chaque saison. Et nous lui disons un grand OUI !

« Serait-ce le paradis ? – Non c’est l’Iowa »

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires