L’ère du lanceur vétéran : Justin Verlander et Max Scherzer mènent la charge

par 3 minutes de lecture
Justin Verlander
par 3 minutes de lecture
Enlever la pub

Une vague de nostalgie a balayé les fans de la Major League Baseball dimanche soir alors que le lanceur vétéran Justin Verlander a fait un retour étonnant, illuminant la façon dont la dynamique du jeu a changé au fil des ans.

C’est un rappel brutal d’une époque révolue, lorsque les lanceurs partants lançaient souvent au moins huit manches. En repensant à 2005, l’année des débuts de Justin Verlander dans les Majors, cela s’est produit environ 602 fois dans la MLB, en moyenne environ trois fois par nuit. Mais dans le jeu d’aujourd’hui, de tels exploits sont devenus rares.

Cette année, il n’y a eu que 25 sorties de ce type dans la MLB, ce qui souligne la capacité exceptionnelle de Justin Verlander. Même à 40 ans, il a toujours l’aptitude à lancer profondément et rapidement, avec rythme et précision. C’est cet attribut unique qui l’a fait se démarquer lors de la victoire 2-1 contre les Guardians, démontrant sa capacité à s’adapter et à surpasser ses concurrents plus jeunes.

Aux côtés de Justin Verlander, Max Scherzer a également démontré ses formidables prouesses sur le monticule. Ensemble, ils n’ont accordé qu’un seul point en 14 manches dans les deux mi-temps d’un match double au Citi Field. Leurs performances illustrent non seulement leur expertise technique, mais aussi leur poursuite incessante de la perfection et de l’amélioration continue.

Leur concentration sur l’amélioration de soi, telle que décrite par l’arrêt-court Francisco Lindor, les distingue dans un jeu qui est devenu plus rapide et plus jeune.

D’un autre côté, le récent retour de blessure de Justin Verlander a soulevé des questions sur sa forme. Cependant, il a répondu de manière convaincante, et malgré un départ chancelant, il a montré sa résilience, retirant 22 des 24 derniers frappeurs qu’il a affrontés.

Cette sortie a été la plus longue d’un partant des Mets cette saison, établissant davantage la place de Verlander dans le panthéon des grands lanceurs.

L’aspect le plus frappant de cette performance n’était pas seulement les réalisations individuelles des joueurs, mais ce qu’ils représentent dans un contexte plus large. Le duo de Verlander et Scherzer signifie l’importance de l’expérience, de la ténacité et de la résilience dans un jeu souvent caractérisé par la jeunesse et la vitesse.

Leurs performances suggèrent également que le jeu moderne pourrait évoluer, bien que lentement, vers la valorisation du savoir-faire et des compétences des joueurs chevronnés.

Leurs récents succès ont également des implications prometteuses pour les Mets, qui ont imaginé que ces deux-là formeraient un puissant tandem de lanceurs. Malgré les accrocs initiaux avec blessures et suspensions, leur performance combinée dimanche pourrait être considérée comme une confirmation de cette vision. Cependant, comme toujours dans le sport, la constance sera le véritable test de cette croyance.

Gagner cinq matchs consécutifs par un point et faire des comebacks lors de leurs huit dernières victoires, les Mets progressent lentement mais sûrement vers la création d’une véritable dynamique. Il ne s’agit pas seulement de gagner des matchs, mais aussi de montrer la valeur inhérente à des joueurs expérimentés comme Justin Verlander et Scherzer, qui apportent plus que leurs compétences au jeu.

Leurs attitudes, leur poursuite incessante de la perfection et leur expérience témoignent de leur valeur et du fait que parfois, dans le sport comme dans la vie, l’âge n’est qu’un chiffre.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires