Savannah Bananas : Rendre le baseball plus fun depuis 2016

par 4 minutes de lecture
par 4 minutes de lecture

Le basket a les Harlem Globetrotters, le baseball lui a les Savannah Bananas. Le but de cette équipe est de rendre le baseball moins ennuyant. Mais qui sont-ils au juste ? Voyons cela ensemble

L’émergence des Savannah Bananas

Cette équipe collégiale d’été a été fondé en 2016, à la suite du départ des Savannah Sand Gnats pour Columbus.

Il faut une nouvelle équipe pour la Coastal Plain League (CPL), la ville de Savannah va alors saisir l’occasion pour remplacer son ancienne équipe, le 22 septembre 2015 exactement.

Un concours pour le logo et le nom de l’équipe est alors lancé et à la surprise général le nom de Bananas est retenu avec le logo qui accompagne bien ce nom.

Très vite l’équipe connaît un succès fulgurant sur le terrain et hors, mais pour ce dernier point nous le verrons un peu plus loin.

Pour sa première saison dans la division West de la CPL, l’équipe va terminer avec le meilleur bilan de la saison (37-13).

Très vite les Savannah Bananas vont faire parler d’eux, de par leurs fantaisies à chaque match.

Des traditions bien à part

 Tout d’abord, l’équipe ne vend qu’un seul billet à la fois, impossible d’en acheter plusieurs en même temps. Toutefois, cette place est « All-inclusive » c’est-à-dire que tout y est compris que ce soit niveau restaurations ou animations.

Les joueurs peuvent se présenter au marbre en voiture de golf, ou encore habiller d’un Kilt. A chaque rencontre les membres de l’équipe proposent une chorégraphie.

A chaque victoire une célébration différente est inventée par les joueurs, que ce soit en courant au milieu des tribunes ou en faisant une chorégraphie. Tout est improvisé à chacune des célébrations.

Savannah Bananas

Le propriétaire de l’équipe, Jesse Cole, est toujours vêtu d’un costume jaune, en rapport vous l’aurez compris avec la banane le surnom de l’équipe.

Savannah Bananas : Jesse Cole

L’équipe a sa propre compagnie de danse avec les « Bananas Nanas », un groupe de sénior.

A chaque match ils honorent le « Banana Baby » en soulevant un enfant choisi sur la musique du Roi lion en ouverture

Le fait le plus récent date de quelques jours, quand un des joueurs s’est présenté au marbre avec une batte en feu. Tout est bon pour divertir.

La devise d’ailleurs va dans ce sens : « Nous rendons le baseball plus fun. Les fans d’abord. Le divertissement toujours. »

Banana Ball Rules

Bien entendu, les Bananas de Savannah y sont allés de leurs propres règles. Il y en a neuf précisément. Voici lesquelles :

  • Chaque manche compte
  • Le match ne doit pas durer plus de deux heures
  • On ne sort pas du stade
  • Pas le droit aux amortis
  • Le frappeur peut voler la première base
  • Aucun but sur balle n’est autorisé
  • On défini le vainqueur en un contre un
  • Aucune visite sur le monticule
  • Si un fan attrape une balle fausse, c’est un retrait

 

Guichets fermés

Depuis sa création en 2016, le Grayson Stadium affiche toujours complet. L’engouement est tel que les Savannah Bananas en sont déjà à 150 guichets fermés.

Le succès de cette équipe complètement décalé a tapé d’ailleurs dans l’œil des grands médias américains comme ESPN ou Sport illustrated.

Récemment, ils ont lancé une tournée qui affiche déjà complet partout au États-Unis. Il faut dire que les nombreuses vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux sont de véritables vitrines pour leurs shows.

Le succès grandissant de cette équipe est en train de dépasser les frontières, et ils prouvent au monde que l’on peut s’amuser en regardant du baseball.

Il faut maintenant espérer que les Bananas de Savannah franchissent l’atlantique, et viennent montrer aux européens que l’on peut s’amuser en regardant du baseball. Ce pourrait bien être leur plus gros challenge.

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires