Preview playoffs NBA 2022 : Philadelphia Sixers vs Toronto Raptors

par 5 minutes de lecture
playoffs NBA finales de conférence NBA
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

C’est l’heure d’une nouvelle preview playoffs NBA ! Aujourd’hui, nous allons voyager entre les Etats-Unis et le Canada pour une série qui opposera les Sixers de Philadelphie aux Raptors de Toronto.

 

Playoffs conférence Est

#4 Philadelphia Sixers 

#5 Toronto Raptors


Les forces en présence

Philadelphia Sixers 

Evidemment, le leader offensif des Sixers cette saison, c’est Joel Embiid. Le pivot camerounais domine la ligue d’une main de maître et vient de décrocher son premier titre de meilleur scorer de la NBA avec 30.6 points par match. Dans la course pour le MVP, Embiid a accompagné sa grosse production offensive de 11.7 rebonds et de 4.3 passes décisives. Une saison aboutie qui avait pourtant commencé difficilement pour JoJo.

Il a été rejoint à Philadelphie au mois de février par un certain James Harden. Jugé comme un des meilleurs guards de tous les temps, The Beard a effectué de belles performances sous ses nouvelles couleurs. Il a notamment marqué 37 points contre les Knicks. Mais son apport est encore plus important à la passe. Même lorsque les tirs ne rentrent pas pour Harden, il peut faire briller ses coéquipiers. Il est monté en puissance dans cette catégorie avec 13.2 caviars de moyenne sur le mois d’avril.

Mais Philadelphie est bien plus que ce duo. The process est incarné par nombre de joueurs, éternels comme arrivés récemment, qui permettent aux Sixers d’avoir l’avantage du terrain en playoffs cette saison. Une tache rude à l’Est.

L’équipe de Doc Rivers a également la qualité de provoquer beaucoup de fautes, c’est l’équipe qui a marqué le plus de lancers francs cette saison, avec le meilleur pourcentage de réussite. Une capacité nécessaire dans les matchs de séries très indécis.

Toronto Raptors 

Les Raptors de Toronto peuvent s’appuyer sur un groupe très solide et hétérogène pour aborder ces playoffs 2022. Une réelle équipe de battants. Ils sont 2e de la ligue dans des catégories statistiques assez parlantes : les interceptions et les rebonds offensifs. Le hustle est de sortie cette saison pour les canadiens qui ont pu renforcer leur squelette de bons joueurs cet été.

L’axe Fred VanVleet Pascal Siakam portę cette équipe très jeune vers la cinquième place d’une conférence Est pourtant très relevée. Le meneur a réalisé sa meilleure saison en carrière avec 20 points, 7 passes décisives et une sélection All-Star. Le board l’a responsabilisé en laissant partir Lowry, pari gagnant. Siakam, lui, a réalisé une saison de patron à l’intérieur en prenant près de 9 rebonds par rencontre. Son utilisation au poste de pivot s’est plutôt bien déroulée et le style small ball de cette équipe fonctionne plutôt bien.

Les Raptors ont également eu l’opportunité de récupérer l’un des meilleurs rookies de la cuvée 2021 : Scottie Barnes. L’alumni de Florida a montré une polyvalence impressionnante pour son âge. Cette saison, il a déjà joué tous les postes, de meneur à pivot, et avec succès. Avec 15 points, 7.5 rebonds et 3.5 passes de moyenne, il pourrait bien aller chercher le titre de rookie de l’année.

Les points clés

Deux points clés viennent directement quand on voit cette série. D’abord, comment les Raptors vont-ils défendre le pivot le plus prolifique de la ligue alors qu’aucun joueur n’a vraiment le physique pour ? Cette saison, en 3 matchs contre Toronto, Joel Embiid a marqué deux fois plus de 30 points. Nick Nurse aura donc un choix subtil entre laisser Embiid en homme à homme ou le doubler et prendre le risque de la punition à 3 points.

L’autre point, c’est Doc Rivers. Le coach des Sixers n’est pas réputé comme le plus fin stratège de la ligue et pourrait avoir du mal tactiquement contre le plan de Nurse. Ses choix contre les Hawks la saison passée ont toujours du mal à passer pour les fans de Philly.

Cette série va également tester la compatibilité du duo Harden / Embiid. Depuis l’arrivée de l’ancien MVP, les résultats sont mitigés. Le camerounais a du mal à jouer en pick & roll, système pourtant idéal pour James Harden. Les deux joueurs ne permutent pas autant qu’espérée.

En tout cas, pour Toronto, un point décisif va être la capacité des joueurs secondaires à marquer. Gary Trent Jr a eu de belles performances cette saison, OG Anunoby revient bien, Scottie Barnes a marqué plus de 35 points contre les Lakers. Un plus grand nombre d’options offensives sera important pour Nurse car Siakam et VanVleet peuvent vite être mis en difficulté par les bons défenseurs que sont Mathis Thybulle et Joel Embiid.

Le programme

Match 1 : 17 Avril 00h

Match 2 : 19 Avril 1h30

Match 3 : 21 Avril 2h00

Match 4 : 23 Avril 20h

 

Partager :
Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires