Miami s’impose au métier

par 4 minutes de lecture
Miami
par 4 minutes de lecture
Enlever la pub

Le Miami Heat a remporté cette nuit le premier match des fianles de conférence Est face au Boston Celtics sur le score de 118-107. Une victoire nette et sans bavure au final mais elle s’est décidée en 2e mi-temps.

Tout d’abord revenons sur l’avant-match. Côté Miami l’absence de Kyle Lowry avait été annoncé, il y avait des doutes sur Caleb Martin, Max Strus, PJ Tucker et Gabe Vincent, tous joueront pleinement le match. Côté Boston Marcus Smart était questionable. Et la nouvelle tomba peu avant le match. Non seulement Smart restera en civil mais Al Horford a été placé en protocole COVID. Deux gros absences donc et qui vont se payer pendant ce match.

Malgré leurs deux absents, c’est bien Boston qui démarre fort le match, encore dans l’euphorie de leur victoire lors du match 7 contre les Bucks de Milwaukee. Miami arrive à recoller au score avant la fin du 1er quart-temps au cours duquel on a bien senti que la série était lancée ! Bienvenue dans la conférence Est, tout le monde se jette sur chaque ballon, les arbitres sont déjà sous pression, un régal.

Et sur le 2ème quart-temps Boston va continuer sur sa lancée. Miami est incapable de stopper Jayson Tatum qui arrive à la mi-temps avec un record en carrière sur une première mi-temps en playoffs avec 21 points, les fans des Celtics pensent avoir fait le plus dur en sortant les Bucks. Mais c’était sans oublier pourquoi Miami a fini avec le meilleur bilan de la conférence Est cette saison. Personne ne sait encore ce qui s’est passé dans le vestiaire mais une chose est sur, Erik Spoelstra a trouvé les mots pour remotiver ses troupes et les ajustements tactiques pour stopper l’attaque des Celtics. Miami est sorti des vestiaires avec plus d’intensité.

Basketball: Magistral, Jimmy Butler offre le premier point au Heat - Le Matin

Pour commencer cette seconde période, en trois minutes, le Heat passe devant. Bam Adebayo colle deux contres, les shoots à 3-pts tombent dedans et ce n’est que le début du cauchemar pour les Celtics. Pendant sept minutes et sept secondes les hommes d’Ime Udoka sont privés de paniers ! Ils ne marquent que des lancers-francs et forcément l’écart se creuse. Une pression haute sur le porteur, des pertes de balle donnant des paniers faciles et Miami remporte ce 3e quart-temps 39-14 !

« On a un peu été surpris par l’arbitrage dans ce quart-temps, quand les choses sont devenues physiques », explique Ime Udoka. « Au lieu de faire le choix juste, de pénétrer et de ressortir, ou d’aller vers le cercle, on a cherché les fautes. Qui ont conduit à des ballons perdus. »

Et c’est dans ces moments-là que l’on se rend compte de l’importance de Marcus Smart et de Al Horford pour l’équilibre de l’effectif des Celtics. Sans eux, Boston paraît bien jeune et bien naïf face à l’expérience et la roublardise du Heat.

« On a perdu 8 de nos 16 ballons dans ce quart-temps », continue Ime Udoka. « Ils voulaient être plus agressifs en seconde période, ils l’ont fait. On n’a pas répondu. Tout s’est passé très vite et on a perdu notre calme. Quand on perd un quart-temps 39-14 en shootant à 2/15, c’est dur de revenir. »

Ils ont tentés de revenir pour autant, oscillant entre -15 et -5, mais le Heat était en transe. Avec l’appuie d’une salle chaude bouillonte, un Jimmy Butler qui nous sort une feuille de stats qui donne le tournis (41 points, 9 rebonds, 5 passes, 4 interceptions, 3 contres, à 12/19 au tir et 18/19 au lancer-franc), c’était une mission impossible pour Boston.

Jimmy Butler contre Cockfight Boston-.

« Dans le troisième quart-temps, c’était une équipe plus dure », concède Jaylen Brown. « Tout semblait aller dans leur sens et on a simplement regardé, sans réagir. On n’était clairement pas préparé à jouer sans Al et Marcus. Ce n’est pas une excuse pour autant. On doit être meilleur et plus discipliné. »

Jimmy Butler a compilé un cinquième match de Playoffs à plus de 40 points. Dans l’histoire du Heat, seul Dwyane Wade a fait mieux et son record est à sept rencontres. Miami était dans le dur en première mi-temps. Et puis le leader a haussé le ton et c’est toute l’équipe qui a semblé transformée. Le Heat est bien lancé dans cette série. Boston va devoir réagir.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires