Pourquoi les Dallas Mavericks vont aller en Finales NBA ?

par 5 minutes de lecture
dallas mavericks titre 2011
par 5 minutes de lecture
Enlever la pub

Tout juste vainqueurs des vice-champions en titre 4 à 2, les Dallas Mavericks atteignent les finales de conférence pour la première fois depuis le sacre de 2011. Dès mercredi soir, Dallas a rendez-vous avez son destin pour pourquoi pas retourner en Finales, mais il faudra d’abord terrasser les Golden State Warriors. Pourquoi les Dallas Mavericks vont aller en Finales NBA ?

Pour répondre à cette question et donner une succession d’arguments en faveur des texans, il faut tout d’abord retracer leur chemin particulier en saison régulière. Il s’agit de la première saison depuis 2005 ou la franchise ne compte plus dans ses rangs le GM Donnie Nelson, qui avait annoncé sa démission en juin dernier. Mais il s’agit surtout de la première saison de Jason Kidd au coaching, remplaçant l’ancienne légende Rick Carlisle, parti à Indiana alors qu’il était coach depuis 2007 et champion en 2011.

Et l’on peut commencer par dire que l’ancienne gloire des Mavs, des Suns et des Nets s’est plus que bien intégré dans sa nouvelle franchise. Car malgré ses déboires à Milwaukee et les casseroles qu’il traine, Jason Kidd s’est refait une réputation sur un banc NBA en tant que coach en proposant un jeu agréable et une défense très intéressante.

dallas mavericks jason kidd

Et c’est surement par la qu’il faut commencer en parlant de Dallas, son excellente défense. A la fin de la saison régulière, les Mavs affichaient le 7ème meilleur defensive rating, et étaient la deuxième équipe ayant encaissé le moins de points de la ligue derrière les Celtics. Cela passe évidemment par une bonne alchimie collective, des joueurs durs sur l’homme comme Finney-Smith et Bullock, mais également le travail de Kidd pour masquer au maximum Doncic, lui évitant d’être trop ciblé.

Mais alors comment les Dallas  Mavericks vont battre Golden State et aller en Finales NBA ? Eh bien par plusieurs chemins. Tout d’abord, grâce à un Luka Doncic sur la lancée de ses playoffs, qui sont absolument historiques. Concrètement, hormis Klay Thompson, personne ne peut réellement prétendre pouvoir défendre Luka Doncic pendant 48 minutes dans cette série. Le slovène est trop intelligent pour chercher des fautes, manie parfaitement son physique malgré qu’il ne soit pas le plus rapide de la ligue, et lorsqu’il sanctionne à 3 points, il est indéfendable.

Autre point ou Dallas peut dominer, les balles perdues. En effet, les Warriors ont montré une certaine impatience en attaque face aux Grizz et ont perdu beaucoup de ballons, ce que n’a pas fait Dallas face à Phoenix, ou, au contraire, ils ont montré une réelle force dans la maitrise du tempo dans les moments importants, par Luka évidemment mais également par Dinwiddie et Brunson, qui se sont révélés en excellents porteurs de balles dans la série.

Jalen Brunson aura d’ailleurs le rôle encore très important de seconder Luka Doncic à la création et au scoring pour une série supplémentaire. Excellent en son absence et un peu plus en retrait depuis le retour de Luka, Brunson a montré de bonnes capacités d’adaptation en fin de série face aux Suns et à participé au festival collectif en contribuant de la bonne manière. Son talent offensif et sa vision de jeu seront importantes, attention tout de même de l’autre coté du terrain, car défendre sur le meilleur shooteur de l’histoire n’a rien d’évident.

Autre joueur qui fera basculer la série, Dorian Finney-Smith. Héroïque face aux Suns, le 3&D du Texas a su rentrer ses tirs importants et a amené son excellente défense à un niveau supérieur. On peut également rendre hommage à Frank Ntilikina qui a brillé par son apport défensif pendant quelques minutes de temps de jeu face aux Suns, et que l’on reverra peut-être face à Golden State.

dallas mavericks finney smith

Mais la ou Dallas a l’atout numéro un pour aller en Finales, c’est qu’ils disposent du meilleur joueur de ces playoffs NBA. Monsieur Luka Magic, ou le joueur de 23 ans qui est dans les mêmes discussions qu’un certain Michael Jordan en terme de performance en playoffs. Clutch, leader, offensivement inarrêtable et playmaker de génie, Luka a coché toutes les cases pour faire gagner son équipe et s’imposer comme étant le meilleur joueur de ces playoffs. Joueur préféré de King James lui-même, Luka aura l’occasion de prendre la couronne des mains de Stephen Curry en personne, et de tirer un trait sur l’ancienne génération.

Il l’a dit lui-même, il veut gagner un titre et commencer sa légende en NBA. Stoppé deux fois consécutivement par les Clippers de Leonard et George, Luka n’a pas perdu de série de playoffs depuis. Il a martyrisé le Jazz dès son retour, et a marché sur les Suns avec une feuille de stats hallucinante de 32,6 points, 9,9 rebonds et 7 passes. De quoi faire peur aux Warriors tant l’arrière fut instoppable quelque soit le défenseur sur lui. Dédicace à Devin Booker, qui depuis la fameuse « Luka Special » n’a pas gagné un match et pourra désormais profiter de la plage à Cancun.

Bref, les Dallas Mavericks ont rendez-vous avec leur histoire dès mercredi soir et pourraient bien retourner en finales, onze ans après leur dernière apparition, qui s’était soldée par un titre inoubliable. Nul doute que l’American Airlines Center sera en feu pour soutenir son équipe et que la fanbase des Dallas Mavericks comptera bien rivaliser avec la Dub nation pour savoir qui sera le meilleur public. Rendez-vous sur le parquet pour Kidd et ses hommes, qui auront un grand coup à jouer, pour pourquoi pas remporter un titre incroyable.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires