La défaite face à Washington est-elle une « bonne » défaite pour les Steelers ?

par 4 minutes de lecture
par 4 minutes de lecture

Invaincu jusqu’alors, les Steelers ont chuté sur la 12ème marche lundi soir à domicile face à la Washington Football Team. Les Dolphins de 1972 resteront donc la seule équipe invaincu à remporter le Superbowl. Le champagne peut alors être sabré comme le veut la tradition du côté des Dolphins.

Il n’y a certes rien de pire que de perdre lorsqu’on est un sportif de haut niveau et compétiteur. Mais cette défaite est arrivée peut-être au bon moment pour cette équipe des Steelers.

Des faiblesses mises en exergues

Les Steelers étaient certes invaincus avec onze victoires mais leur domination n’était pas totale. Des lacunes sur certains aspects du jeux ont commencé à apparaitre comme des évidences au yeux de leur adversaire. Les Steelers étaient sans doute devenus trop prévisibles.

Un jeu de course presque inexistant

Les chiffres du jeu de course des Steelers parlent d’eux même :

  • 24ème en tentative de course par match (24.9)
  • 29ème en yards à la course par match (92.6)
  • 25% de touchdown à la course

L’attaque des Steelers repose donc presque uniquement sur le jeu de passe de Ben Roethlisberger. Cette année, il a su construire une alchimie avec ses receveurs à la vitesse de la lumière. Chase Claypool est l’exemple parfait.

Mais ce jeu de passe est devenu trop prévisible. Composé en grande majorité de passes rapide (6.2 yards par tentatives de passes), les défenses se sont adaptés et ont pu contenir de mieux en mieux cette attaque.

Des difficultés à gagner le yard manquant

Ce qui est symptomatique de l’attaque des Steelers c’est leur incapacité à gagner les situation de 3ème ou 4ème & 1 yard. Ils sont 29ème de la ligue à ce petit jeu. Mike Tomlin l’a rappelé « Si tu n’arrives pas à gagner un yard, tu ne mérites pas de gagner ». Et c’est exactement ce qu’il se passe depuis la rencontre face aux Cowboys. Il a aussi mis en lumière le manque de physicalité de son groupe sur ces matchs.

Le précédent Patriots 2007

Avant eux, une autre équipe dans l’histoire récente de la NFL avait réussi l’exploit de rester invaincue durant la saison régulière: les Patriots de 2007. Il étaient sans doute la meilleure équipe à n’avoir jamais gagner le Super Bowl.

Invaincus lors de la saison régulière, Bill Belichick et Brady réalise une saison parfaite pour se hisser jusqu’au Super Bowl. Pour finalement s’incliner face aux Giants 17 à 14 sur un ultime drive d’Eli Manning resté dans l’histoire.

Sur ce genre d’exploit, il est important de considérer l’aspect mental. il est très difficile de garder un niveau de concentration important pour se maintenir à un tel niveau. Vous n’avez presque jamais de remise en question puisque vous gagner. Vous répétez un schémas qui fonctionne en permanence.

Les défaites servent aussi d’électro-choc pour identifier ce qui ne va pas pour tenter de le corriger par la suite. Les Steelers étaient dans cette position. Cette défaite va sans doute les libérer d’une pression certaine : celle de rester invaincus. Chacun de leur match n’a qu’un seul enjeu : rester invincibles.

Il n’est pas question ici de remettre en question les capacités de coach de Mike Tomlin qui est un coach incroyable. Il connait les faiblesses de son groupe et n’avait sans doute pas besoin d’une défaite pour identifier les fissures de son équipe.

Les Steelers sont toujours en tête de la conférence américaine et ont un calendrier favorable jusqu’à la fin de la saison. Il devraient finir avec un bilan de 14-2 compte tenu de la forme actuelle des Bills.

Partager :

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires