Forces et faiblesses des équipes NFL : AFC South

par 12 minutes de lecture
par 12 minutes de lecture
Enlever la pub

Nous continuons notre tour des forces en présence avant le retour de la NFL. Avec cette fois-ci un gros plan sur la AFC South.

L’an dernier les Texans de Houston avaient remporté la division et sont allés directement en playoff pour aller s’écraser contre Kansas City. Les Titans avaient terminé seconds et obtenu une place en wild card pour subir un destin similaire après une très belle campagne de playoffs durant laquelle ils ont tout de même éliminé les Ravens qui semblaient pourtant favoris, mais KC a eu raison d’eux en finale de conférence. Pas de playoffs l’an dernier pour les Colts et Jaguars mais on a quand même des choses intéressantes. Mais qu’en sera-t-il pour 2020 ?

Découvrez l'App TFA ! Découvrez l'App TFA sur iOs ! Découvrez l'App TFA sur Android !

Quelles sont les forces et faiblesses des équipes de la AFC South ?

Houston Texans :

© 2020 Houston Chronicle

Les forces :

La force majeure des Texans est sans aucun doute Deshaun Watson. Le QB de la franchise de Houston continue d’élever son niveau de jeu et d’être tout bonnement impressionnant. Il sort d’une très belle saison nommé plusieurs fois AFC Offensive player of the week. Il a offert 26 TD à la passe pour plus de 3850 yards contre seulement 12 interceptions. A cela il faut ajouter plus de 400 yards à la course pour 7 TD.

Watson porte fort sa franchise sur ses épaules et sa versatilité lui permet d’être une arme terrible. Doté d’un très bon bras et de très bonnes jambes, il est à la fois capable de lancer et de courir. En Wild Card il a aidé son équipe à remonter 16 points contre les Bills et gagner en overtime. Pour sa première victoire en playoff de sa carrière.

On n’a pas fini d’en voir avec Watson qui devrait continuer d’exceller la saison prochaine et d’être une menace terrible pour les défenses adverses. Une des clés de ses grandes performances était sa connexion avec DeAndre Hopkins.

Mais ce dernier est parti pour les Cardinals mais les Texans ont fait l’acquisition de Brandin Cooks et Randal Cobb l’ancien slot des Cowboys et des Packers. Même si Watson a dit avoir hâte de travailler avec eux, on peut se demander si cela sera suffisant pour remplacer l’impact qu’avait Hopkins.

Les faiblesses :

La perte de Deandre Hopkins est une faiblesse majeure pour les Texans. Sa connexion et sa relation avec Watson étaient véritablement d’une qualité rare. Et même si ce dernier a été remplacé par l’expérience de Randal Cobb et Brandin Cooks la question autour de la capacité pour les QB Texan de faire marcher tous ces nouveaux receveurs est énorme et décidera de la qualité de la prochaine saison pour les Texans.

La ligne offensive qui est une faiblesse connue pour les Texans n’a pas vu d’améliorations. C’est donc un problème qui devrait continuer de peser sur Watson. Mais quand on connaît sa mobilité ce n’est pas le plus grave.

La faiblesse majeure des Texans est la défense. Elle n’est plus ce qu’elle était. J.J Watt n’est plus tout jeune, il ne fait plus forcément des saisons complètes. L’an dernier il a passé une bonne partie de la saison à l’infirmerie, mais a réussi à revenir à temps et être décisif notamment contre les Bills. Mais sans autre renforts majeurs et en cas de blessure la défense est bien appauvrie et a aussi coûté cher au Texans. Notamment contre Kansas City en playoff où ils ont encaissé 51 points des chiffres que l’on voit rarement à ce niveau de la compétition.

Les Texans gagneraient vraiment à investir de façon notable dans une défense plus solide car ils ont les atouts offensifs pour aller loin et faire des choses intéressantes.

Tennessee Titans :

Kyle Terada-USA TODAY Sports

Les forces :

Les Titans ont été la grande surprise de l’an passé. Ils ont joué à un niveau très bon durant la saison et ont excellé lors des playoffs. Ils ont notamment sorti les Ravens de Lamar Jackson que tout le monde voyait aller au bout.

Cette année encore ils pourront s’appuyer sur leur running back qui a fait des miracles l’an dernier : Derrick Henry. Meilleur en terme de yards à la course l’an dernier, en terme de touchdowns à la course à égalité avec Aaron Jones des Packers : avec plus de 1400 yards, 16 TD et 18 réceptions. Il ne fait aucun doute qu’il sera encore une valeur sûre au moins pour cette année pour les Titans. Toutefois son contrat finira à la fin de la saison. Quoi qu’il fasse il devrait être très motivé. Car s’il décide d’être free agent il devra sortir d’une saison énorme pour être signé par une grande franchise. Mais s’il veut être prolongé par les Titans ce sera à peu près la même chose.

Ryan Tannehill arrivé des Dolphins de Miami l’an dernier a réalisé une très belle saison avec 22 TD contre 6 interceptions et a mené son équipe durant la saison régulière et aussi lors des playoffs. Notamment contre les Patriots où il a réalisé une performance magnifique. Ses performances ont été récompensées car il a remporté la récompense de « Comeback player of the year. » Bien qu’il ait été drafté au 8ème choix de la draft de 2012, étant le premier QB à avoir été choisi au premier tour depuis la légende Dan Marino il n’a jamais vraiment réussi à exploser en Floride.

Il devrait en 2020 aussi continuer sur sa bonne lancée de l’an passé. Lors de laquelle il a engrangé une bonne dose de confiance et semble avoir trouvé la bonne formule dans cette équipe des Titans. Pour cela il pourra s’appuyer sur son receveur AJ Brown auteur d’une très belle saison de rookie et qui a pris ses marques en NFL.

Les faiblesses :

Un léger manque de receveurs. Les Titans n’ont pas profité de la dernière draft pour ajouter du talent à la réception. Car même si AJ Brown devrait continuer de progresser, l’attaque des Titans aurait mérité d’avoir plus de profondeur et surtout plus d’atouts pour passer un cap. Avec le départ de Tajae Sharpe parti aux Vikings, qui était la deuxième cible la plus prolifique l’an dernier il sera intéressant de savoir si ce qu’ils ont en terme de receveurs sera suffisant ou pas.

Les Titans manquent aussi d’agressivité défensive. L’arrivée d’un defensive end aurait pu apporter beaucoup à une défense qui a montré ses qualités l’an dernier. Mais qui a aussi montré ses faiblesses dans les phases de blitz.

D’une manière générale les Titans devraient continuer à être intéressants l’an prochain. Ils repartent sur des bases assez solides et il sera intéressant de voir s’ils arriveront ou non à poursuivre sur leur très belle lancée de 2019.

Indianapolis Colts :

Les forces :

Les Colts ont réalisé une très belle offseason. Avec de nombreuses nouvelles arrivées qui ont permis à l’équipe de renforcer à l’aube de la nouvelle saison.

La première arrivée notable est celle de Philip Rivers l’ancien QB des Chargers. Il ne fait aucun doute sur le talent de ce joueur qui a brillé pendant de nombreuses saisons avec les Chargers à l’époque de San Diego. L’année dernière a été plus difficile pour lui mais c’est un Quarterback très prolifique qui pourra faire briller les jeunes receveurs des Colts.

Emmenés par Parris Campbell l’ancien d’Ohio State, Malik Henry et Ashton Dulin les Colts auront de belles cibles en attaque. Cela intéressant de voir comment Rivers s’intègre à cette attaque mais il ne fait pas de doute qu’il pourra donner à ses receveurs de belles passes.

Il pourra notamment s’appuyer sur une ligne offensive très solide avec notamment Quenton Nelson drafté de Notre Dame en 2018 qui s’est imposé dans la ligne offensive des Colts. Avec la bonne protection Philip Rivers aura tout le temps qu’il veut pour mettre en application son jeu.

Enfin les Colts ont aussi récupéré du talent en Defensive End avec l’arrivée de Deforest Buckner en provenance des 49ers. En quatre années chez les californiens Buckner a enregistré pas moins de 264 tackles.

Les faiblesses :

Les Colts se sont très bien renforcés ils n’ont pas de faiblesse majeure à l’approche de cette nouvelle saison. La question évidemment reste entière autour de Philip Rivers et de sa capacité à s’adapter à un nouveau playbook rapidement. Mais quand on connaît le grand joueur qu’il est il y a de quoi être optimiste.

Les Colts manquent peut-être de profondeur aux postes de Running back et de cornerback, mais surtout en ce qui concerne les CB c’est une faiblesse que l’on retrouve chez un grand nombre d’équipe. Il est donc difficile de le pointer du doigt.

Les espoirs sont élevés pour cette équipe des Colts qui a fait du très bon travail pour se renforcer à des postes clés, en apportant de l’expérience et en réalisant une très belle draft, tout cela sur le fond du talent précédemment drafté. Si Rivers s’adapte bien et reste en bonne santé il y a de quoi espérer de bons résultats. Et peut-être retrouver les playoffs pour la seule franchise de sa divison à avoir remporté un Super Bowl. Deux exactement, un comme Baltimore Colts en 1971 et un comme Indianapolis Colts en 2007 contre Chicago.

Jacksonville Jaguars

2019 Getty Images

Les forces :

Les Jaguars ont crée la sensation l’an dernier grâce à le QB : Gardner Minshew. Tout a commencé avec un QB choisi au 6ème tour de la draft de 2019 qui devait jouer comme remplaçant éventuel de Nick Foles. Mais la blessure de ce dernier, le 8 septembre dernier lors du match entre les Jaguars et Kansas City la « Minshew Mania » a débuté. Il a complété 22 passes sur 25. Les Jaguars se sont tout de même inclinés, mais Minshew est entré dans l’histoire.

Gardner Minshew est le premier QB à avoir complété 88% de ses passes pour son premier match. Et cela depuis les années 1950. Cette performance impressionnante lui a valu de débuter un nombre important de matches cette saison. Et même si l’on a vu quelques faiblesses notamment au niveau physique, Gardner Minshew a tout de même montré des choses très prometteuses.

Avec le départ de Foles à Chicago la voie est complètement libre pour Gardner Minshew. Les Jaguars ont été clairs : la « Minshew Mania » continuera l’an prochain. Il sera intéressant de voir s’il est capable de passer un cap et devenir une valeur sûre de l’attaque de la franchise de Jacksonville en Floride. En tous cas la confiance que l’on lui place est énorme et devrait le porter.

Evidemment il pourra compter sur ses receveurs : Dede Westbrook qui a montré des choses intéressantes la saison passée et devrait continuer d’être une des cibles majeures de l’attaque des Jaguars. Chris Conley l’ancien de Kansas City lui aussi promet d’être une cible importante. Tout comme D.J Chark qui s’est imposé comme une valeur sûre l’an passé et devrait continuer de l’être.

L’autre force des Jaguars est la course avec Leonard Fournette. En trois saisons en Floride il a couru pour plus de 2600 yards dont 1152 la saison dernière. Il semble vraiment être devenu un membre important de l’attaque des Jaguars et devrait continuer sur ses bons chiffres la saison prochaine.

Les faiblesses :

Bien que les Jaguars aient drafté le plus de joueurs de son histoire cette année, l’équipe pêche toujours à la protection des passes. C’est une faiblesse partagée par de nombreuses équipes mais elle est particulièrement significative pour les Jaguars. Ils ont besoin de plus de profondeur au niveau des cornerbacks. Et même si le rookie C.J Henderson promet d’être intéressant on ne sait pas encore comment le 9eme choix de cette draft va s’adapter et à quelle vitesse. Il faudra pour les Jaguars que adaptation se fasse rapidement.

Une draft prolifique aurait pu se retrouver dans les forces, mais les Jaguars misent beaucoup dessus. Or on sait que les derniers joueurs draftés sont toujours une source de questionnement en ce qui concerne leur adaptation. Parfois il y a des bonnes et aussi des mauvais surprises. Leur défense dépendra énormément de cette capacité d’adaptation.

Pour conclure les Texans ont perdu un pilier de leur attaque : Deandre Hopkins et de nombreuses questions quant à la capacité des remplaçants à être aussi performants restent importantes, de plus leurs défense est vieillissante et pourrait leur jouer des tours. Mais ils pourront compter sur Deshaun Watson pour encore briller. Les Titans repartent sur leurs bonnes bases de l’an dernier et sont assez équilibrés. Les Colts eux ont réussi une très belle offseason et arriveront en 2020 avec un nouveau visage et des recrues d’expérience. Et enfin les Jaguars ont beaucoup pris de joueurs à la draft et ont renouvelé leur défense il faudra voir si cela sera efficace ou pas. Quoi qu’il en soit la confiance apportée à Gardner Minshew promet d’être intéressante.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires