Division Series : les compteurs remis à zéro !

par 8 minutes de lecture
par 8 minutes de lecture
Enlever la pub

De la pluie, une oie, un air de revanche, voilà ce que nous a offert la deuxième soirée des « Division series ». Seulement deux matchs étaient au programme cette nuit.

Division Series : Les compteurs remis à zéro !

Atlanta Braves : Après la pluie le beau temps !

L’acte I entre les Phillies et les Braves avait tourné à l’avantage des joueurs de Rob Thomson. Les Braves se retrouvaient donc dans l’obligation de gagner pour ne pas mettre en péril leurs chances de conserver leur couronne.

C’est donc Kyle Wright qui se présente sur le monticule pour peut-être l’un des matchs les plus de la saison des Braves. Du côté de Philadelphie, c’est Zack Wheeler qui débutera.

Le manager des Braves Brian Snitker ne semblait pas inquiet par la position des braves. Une situation que son équipe a rencontré la saison dernière.

« Nous avons vécu beaucoup de choses. Nous nous sommes retrouvés dans la même situation la saison dernière. Je pense que les gars ont été très bon pour mettre le match d’hier derrière, la seule chose que nous pouvons contrôler c’est le jour même. Nous en avons beaucoup parlé. Vous vous préparez pour le match d’aujourd’hui car hier c’était hier. La seules chose sur laquelle nous nous concentrons c’est aujourd’hui. »

Brian Snitker

La météo peu clémente va retarder le début du match. C’est donc dans l’attente d’un retour à la normale que les fans des Braves voient le stresse monter peu à peu.

Finalement tout rentre dans l’ordre quelques heures plus tard et la rencontre va bien avoir lieu.

Le match un avait été explosif offensivement, notamment avec l’attaque des Phillies encore sur leur nuage des Wild Card. Le match deux va prendre une tournure complètement différente.

Division Series : Kyle Wright

Kyle Wright va retirer neuf des dix premiers frappeurs qui se présenteront face à lui. De son côté, Zack Wheeler va lancer trois manches parfaites. Le duel de lanceur est bien là.

Il faudra attendre la sixième manche pour voir les premiers (et derniers) points de la partie. Zack Wheeler intraitable jusque-là va craquer dans cette sixième manche.

Tout d’abord, le lanceur des Phillies va lancer une balle qui viendra heurter le coude droit de Ronald Acuna Jr. Ce dernier est resté quelques minutes au sol avant de reprendre sa place.

C’est ensuite au tour de Dansby Swanson de rejoindre la première après un but sur base. Matt Olson va frapper un simple qui offrira le premier point des Braves dans ce match.

Austin Riley a bien imité ses prédécesseurs avec un frappe en champ intérieur vers la troisième base pour envoyer Dansby Swanson inscrire un point supplémentaire.

Travis D’Arnaud va lui aussi y aller de son simple pour offrir le troisième point des braves.

L’enclos des Braves va assurer à partir de la septième manche. Et Kenley Jansen va retirer coup sur coup Hoskins, Realmuto et Bryce Harper pour offrir la victoire aux Braves.

Une victoire partout balle sur le monticule. Les deux équipes vont profiter de ce jeudi de repos avant de se retrouver à Philadelphie vendredi à 22h37 (si la météo le veut) pour le match 3 des Division Series.

 

San Diego Padres : Une première historique

Jamais dans son histoire les Padres n’ont réussi à remporter un match de postseason contre le voisin Dodgers. Et ce n’est pas le premier match de ces « Division Series » qui dérogea à la règle avec une victoires de Los Angeles. Le duel Kershaw-Darvish était très attendu.

Pas tétanisé par l’enjeu, les Padres vont rapidement prend l’avantage dans ce match grâce à une bombe frappée par Manny Machado dès la première manche face à Clayton Kershaw.

Les Dodgers vont donc répondre du tac au tac avec tout d’abord un homerun de Freddie Freeman en première manche.

Il sera imité la manche suivante par Max Muncy pour offrir l’avantage aux Dodgers.

On se dit alors que la machine est lancée du côté de Los Angeles. Il n’en est rien, les Padres, grâce notamment à un double de Manny Machado en troisième manche, vont inscrire deux points supplémentaires.

Trea Turner va leur répondre en fin de troisième manche avec lui aussi un circuit frappée, son deuxième dans ces division series.

Dans cette deuxième rencontres des divisions series, les deux équipes se rendent coup pour coup et le suspense reste entier.

Alors qu’il n’y a qu’un seul retrait en sixième manche, Trea Turner va commettre une erreur sur une frappe de Will Meyers. En suivant Jurickson Profar va frapper un simple qui va envoyer Jake Cronenworth en terre promise. Avantage Padres.

Robert Suarez, le rookie de 30 ans, ayant évolué au Mexique et au Japon, va se faire peur en fin de sixième manche.

Avec deux coureurs en première et en troisième, et aucun retrait, les chances de scorer pour les Dodgers étaient assez hautes.

Finalement Suarez s’en sortira avec un retrait au marbre sur Justin Turner, avant que Gavin Lux ne se fasse éliminer sur un double jeu.

Décidément Robert Suarez aime jouer à se faire peur. En septième manche il va se retrouver avec les bases pleines et deux retraits. Heureusement tout se termine bien pour lui avec une fly de Will Smith qui terminer cette manche.

Il faut croire que c’était encore le homerun derby au Dodgers Stadium avec une nouvelle bombe frappée cette fois-ci par Jake Cronenworth pour porter la marque à 5 à 3 pour les Padres.

Le suspense est à son comble en fin de huitième manche. Gavin Lux va frapper un simple, c’est le moment que choisit Bob Melvin pour faire entrer son  « closer » Josh Hader.

Entre temps, la rencontre a été suspendu quelques minutes non pas à cause de la pluie ou d’une blessure, mais par l’arrivée d’une oie sauvage sur le terrain.

Il ne reste plus que quatre retraits à l’ancien des Brewers pour clôturer le match. Petit bémol, la dernière fois que Josh Hader a été dans cette position cela remonte au 14 août.

Depuis son arrivée, les stats de Josh Hader ne plaident pas en sa faveur avec neuf points concédés en 17 manches lancées et une ERA de 17.31. C’est donc un pari risque que va tenter Bob Melvin.

Freddie Freeman n’est pas passé loin de frapper son deuxième homerun de la soirée mais finalement la balle retombera avant ne provoquant qu’un double pour la star des Dodgers.

Hormis ce fait de jeu, Josh Hader a assuré l’essentiel en ne concédant aucun point, permettant ainsi aux Padres d’égaliser dans cette division series.

« Il était prêt. Il ne l’a pas fait pendant la saison régulière. Il a gardé sa charge de travail au minimum. Il savait qu’il allait venir pour quatre retraits, et il a fait ce que nous attendions de lui. »

Bob Melvin

Avec l’avantage du terrain, c’est une toute nouvelle série qui va commencer pour les Padres. Les Dodgers quant à eux on raté l’occasion de faire le break dans cette deuxième soirée des « Division Series ».

Le voyage sera court et le jour de repos aussi avant que les deux équipes ne retrouvent dans la nuit de vendredi à samedi à 2h37.

Enlever la pub

Commentaires

guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires