Division Series : 4 matchs au programme

par 7 minutes de lecture
par 7 minutes de lecture
Enlever la pub

Tel un amuse-gueule, les Wild Card nous ont offert un avant-goût des division series, c’est-à-dire du suspense, des surprises et des ambiances comme on aime. Toutefois, il est temps de passer aux choses sérieuses avec le début des « Division Series ».

Quatre rencontres au programme, donc il est l’heure d’attraper son plaid (et oui au-dessus de 19° on allume pas le chauffage), d’allumer sa télé pour une soirée marathon qui s’éternisera jusqu’à la fin de la nuit.

Découvrez l'App TFA ! Découvrez l'App TFA sur iOs ! Découvrez l'App TFA sur Android !

Division Series : 4 match au programme

Division Series

Philadelphia Phillies : La cité de la peur

Les Phillies de Philadelphie ont retenu leur souffle jusqu’à la fin et remporte le premier match de ces « Division Series » face aux Braves d’Atlanta.

Encore dans l’euphorie de leur exploit en « Wild Card », les Phillies ont joué un bien mauvais tour aux Braves.

C’est tout d’abord l’attaque a brillé dans cette rencontre avec pas moins de 12 coups sûrs frappés et sept points inscris.

Max Fried n’a clairement pas été au rendez-vous et ce dès la première manche permettant aux Phillies de rapidement prendre le score.

Il n’aura finalement fallu que cinq manches aux coéquipiers de Bryce Harper auteur de trois coups sûrs pour inscrire la totalité de leur points.

De son côté les Braves ont tenté un sursaut dans la neuvième manche, en vain. Malgré un 3 run homerun de Matt Olson, les hommes de Brian Snitker vont échouer à un petit point des Phillies.

Le héros du côté des Phillies se nomme : Nick Castellanos. Le voltigeur terminera avec 3 rbi, un point produit et un magnifique plongeon en neuvième manche pour provoquer le deuxième retrait rapprochant ainsi son équipe de la victoire.

Les Phillies se sont fait peur mais ont assuré l’essentiel en remportant cette première manche. Alors les Phillies « Hit de l’automne » ? Réponse dans les prochains jours.

Yordan Alvarzez le héros de Houston

Dans un festival offensif, les Astros s’en sont sortis de justesse grâce à l’inévitable Yordan Alvarez et un walkoff homerun.

 

 

Ce dernier est venu sauver les siens dans un match très mal embarqué. En difficulté dès le début de la rencontre, Justin Verlander est passé au travers en encaissant 6 points, concédant 10 coups sûrs dont un homerun, le tout en quatre manche et une ERA de 13.50 sur ce match.

De son côté, les Mariners ont pu compter sur un J-Rod qui dès le début s’est montré à son avantage au bâton. Rapidement les hommes de Scott Servais ont creuser un écart.

Avant le bas de la huitième manche, les Mariners menés 7 à 3. Le moment choisi par Alex Bregman pour frapper un home run qui rapportera deux points supplémentaires, permettant ainsi aux Astros de rester en course à l’aube de la dernière manche.

Et ce qui devait arriver arriva, Yordan Alvarez se présente au bâton avec deux coureurs sur base et deux retraits. L’équation est simple. Il faut frapper coûte que coûte, et le champ gauche va s’exécuter à merveille frappant un walloff 3 run home run.

« Si vous êtes un fan de Houston et que cela ne vous a pas excité, animé alors je ne sais pas quoi dire. » Yordan Alvarez

Les Mariners ne sont pas passés loin de créer un véritable exploit dans cette première rencontre de division series. L’expérience et le talent des Astros a fait la différence.

Les Mariners auront-ils la force mentale pour rebondir ? La réponse dès jeudi soir.

New York Yankees : Une victoire dans la douleur

Sur le papier, la rencontre entre la jeunesse des Guardians et l’expérience des Yankees semblait assez déséquilibré.

Finalement les Yankees s’en sortent dans un match serré. Tout a commencé avec Gerrit Cole qui concéda un homerun de Steven Kwan dans la troisième manche.

Ensuite l’Ace des Yankees a vu les bases se remplir en envoyant un hit by pitch sur Amed Rosario, avant que Jose Ramirez ne frappe un double. Pour finir Josh Naylor rejoindra lui la première base.

Avec des bases pleines et seulement un retrait, les Guardians auraient pu prendre le score d’avantage et donner une tout autre tournure à la rencontre.

Finalement les Yankee sortiront indemne de cette troisième manche avec seulement un point concédé.

Les Yankees sont revenu petit à petit avec un homerun de Harrison Bader, avant que Isiah Kiner-Falefa viennent donner l’avantage aux Bronx Bombers.

L’attaque des Yankees a eu du mal à se lancer dans le match. Finalement Anthonny Rizzo est venu entériné les espoirs des Guardians avec un home run qui rapportera deux points supplémentaires.

Ce fût dur, mais les Yankees ont réussi leur entrée dans cette « Division Series ».

A la fin ce sont toujours les Dodgers qui gagnent

Pour terminer cette première soirée riche en émotion, rien de tel qu’un bon derby californien entre les Dodgers et les Padres.

Fort de leur succès face aux Mets en Wild Card, Machado et ses coéquipiers arrivaient avec le plein de confiance face à la meilleure équipe de saison régulière.

Pourtant ce sont bien les hôtes de la soirée, les Dodgers, qui vont frapper les premiers avec un solo homerun de Trea Turner dès la première manche.

 

 

Will Smith viendra frapper un double en suivant avant que Max Muncy viennent frapper un simple envoyant Smith marquer le deuxième point des Dodgers.

La paire Turner-Smith va encore frapper dans la troisième manche. Le premier en frappant un double, bien imité par Smith qui enverra ce premier en terre promise.

Il n’aura fallu que trois manches à l’attaque des Dodgers pour faire plier les Padres. Les joueurs de L.A inscriront leur cinq point au cours de ces trois premières manches.

Les Padres vont tenter une révolte en cinquième manche en inscrivant trois points. Oui mais voilà, l’enclos des Dodgers et beaucoup trop fort.

 Chris Martin viendra clôturer le match et offrir ainsi la première victoire pour son équipe dans cette division series.

Cette première soirée de « Division Series » nous aura offert du suspense, des festivals offensifs et des surprises. C’est officiel, octobre commence merveilleusement bien.

Enlever la pub

Commentaires

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires